Laboratoires d’essai en ligne VMware - HOL-1987-01-HBD


Présentation du laboratoire en ligne - HOL-1987-01-HBD - Démarrer avec VMware Cloud on AWS

Instructions concernant le déroulement du laboratoire


Remarque : il vous faudra plus de 120 minutes pour suivre ce laboratoire. Durant cette session, vous pourrez terminer un maximum de 2 ou 3 modules.  Les modules sont indépendants. Vous pouvez donc commencer au début du module de votre choix, puis enchaîner les modules dans l’ordre qui vous convient. Utilisez le sommaire pour accéder au module choisi.

Le sommaire est disponible dans l’angle supérieur droit du manuel du laboratoire.

Soyez parmi les premiers à découvrir la nouvelle solution VMware Cloud on AWS. Vous interagirez avec l’interface VMware Cloud on AWS pour effectuer des tâches de base et gérer la capacité de votre Cloud public.

Remarque : l’accès à ce laboratoire nécessite un compte utilisateur My VMware.

Le chapitre Connexion du participant abordera les conditions requises pour My VMware et expliquera comment accéder aux services Cloud.

Liste des modules du laboratoire :.

 Responsables du laboratoire :

  • Andrea Siviero, Architecte principal, Global 
  • Jennifer Schmidt, Architecte consultante, États-Unis

Vous pouvez télécharger ce manuel de laboratoire depuis le site des documents de laboratoire d’essai en ligne accessible à l’adresse suivante :

http://docs.hol.vmware.com

Ce laboratoire peut être disponible dans d’autres langues.  Le document suivant vous aidera à définir vos préférences linguistiques et à déployer un manuel localisé pour votre laboratoire :

http://docs.hol.vmware.com/announcements/nee-default-language.pdf


 

Emplacement de la console principale

 

  1. La zone délimitée par un cadre ROUGE correspond à la console principale.  Le manuel de laboratoire apparaît dans le volet affiché sur la droite de la console principale.
  2. Des consoles supplémentaires peuvent être utilisées pour certains laboratoires. Elles s’affichent alors dans des onglets distincts en haut à gauche. Vous pourrez, au besoin, être invité à ouvrir une console supplémentaire spécifique.
  3. Au début de votre laboratoire, le minuteur est réglé sur 90 minutes.  Vous ne pouvez pas sauvegarder le laboratoire.  Vous devez effectuer toutes les tâches durant la session de laboratoire.  Vous avez toutefois la possibilité de cliquer sur EXTEND pour obtenir un délai supplémentaire.  Si vous effectuez ce laboratoire dans le cadre d’un événement VMware, vous avez droit à deux prolongations, pour un délai supplémentaire total de 30 minutes.  Chaque clic vous donne droit à 15 minutes supplémentaires.  En dehors des événements VMware, vous pouvez prolonger la durée du laboratoire jusqu’à 9 heures et 30 minutes. Chaque clic vous donne droit à une heure supplémentaire.

 

 

Méthodes alternatives à la saisie de données au clavier

Au cours de ce module, vous allez être invité à saisir du texte dans la console principale. Outre la saisie directe au clavier, vous disposez de deux méthodes très utiles facilitant l’entrée des données complexes.

 

 

Vous pouvez cliquer sur un élément de texte dans le manuel de laboratoire pour le faire glisser dans la fenêtre de console active.

 
 

Vous pouvez également cliquer sur du texte et des commandes CLI (Command Line Interface) directement à partir du manuel du laboratoire, pour les faire glisser dans la fenêtre active de la console principale.  

 

 

Accès au clavier international en ligne

 

Vous pouvez également utiliser le clavier international en ligne proposé dans la console principale.

  1. Cliquez sur l’icône en forme de clavier dans la barre d’outils Lancement rapide de Windows.

 

 

Invite ou filigrane d’activation

 

Au moment de démarrer le laboratoire, vous remarquerez peut-être sur le bureau un filigrane indiquant que Windows n’est pas activé.  

L’un des principaux avantages de la virtualisation réside dans la possibilité de transférer et d’exécuter une machine virtuelle sur n’importe quelle plate-forme.  Les laboratoires d’essai en ligne tirent parti de cette capacité, qui nous permet de les exécuter depuis différents Data Centers.  Cependant, ces Data Centers ne sont pas tous dotés des mêmes processeurs, ce qui a pour effet de déclencher un contrôle d’activation Microsoft via Internet.

Rassurez-vous, VMware et ses laboratoires d’essai en ligne sont en parfaite conformité avec les conditions de licence de Microsoft.  Le laboratoire que vous suivez est un pod autonome qui ne dispose pas d’un accès complet à Internet, dont Windows a besoin pour vérifier l’activation.  L’absence d’un accès complet à Internet provoque l’échec de ce processus automatisé, d’où l’apparition du filigrane.

Ce problème superficiel est sans incidence sur votre laboratoire.  

 

 

Observez la partie inférieure droite de l’écran

 

Vérifiez que toutes les routines de démarrage ont été exécutées et que le laboratoire est prêt à démarrer. Si l’état affiché est différent de « Ready », patientez quelques minutes.  Si le laboratoire n’est toujours pas à l’état « Ready » au bout de 5 minutes, demandez de l’aide.

 

Connexion du participant


Cet article explique comment accéder à VMware Cloud Services. Après avoir repéré la page Student Check-In, recherchez votre adresse e-mail, puis utilisez un compte My VMware fourni pour vous connecter à VMware Cloud Services.


 

Ouvrez la page Web Student Check-In

 

Ouvrez le navigateur Chrome

 

  1. En haut de votre navigateur, cliquez sur Student Check-In
  2. Vous accédez ainsi à https://checkin.hol.vmware.com

 

 

Rechercher et valider

 

  1. Saisissez l’adresse e-mail que vous utilisez pour vous connecter, puis démarrez le laboratoire
  2. Cliquez sur Search.
  3. Cliquez sur le compte My VMware fourni, par exemple myvmware127@vmware-hol.com

Lorsque vous y êtes invité, indiquez le mot de passe suivant : VMware1!

 

 

Connexion à VMware Cloud Services

 

  1. Confirmez que l’adresse My VMware s’affiche correctement.
  2. Cliquez sur NEXT.

 

  1. Saisissez le mot de passe : VMware1!
  2. Cliquez sur SIGN IN

 

 

Ouvrir VMware Cloud on AWS

 

Il s’agit de la page d’accueil de la console, qui permet d’accéder à tous les services Cloud auxquels vous vous êtes inscrit.

Dans ce laboratoire, il est uniquement possible d’ouvrir VMware Cloud on AWS.

Cliquez sur VMware Cloud on AWS pour l’ouvrir

Vous avez maintenant accès à VMware Cloud on AWS jusqu’à l’expiration ou l’arrêt de ce laboratoire. Profitez-en !

 

Scénario du laboratoire


 

Rainpole Systems est une importante société multinationale de fabrication de produits, dont les activités sont surtout concentrées en Amérique du Nord et en Europe. Le groupe gère des Data Centers sur ces deux territoires, cependant leur capacité est limitée. C’est pourquoi il doit trouver une solution qui lui permettra de développer son infrastructure informatique, tout en évitant les dépenses d’investissement potentiellement lourdes inhérentes à une expansion de Data Center sur site. Le groupe envisage également de développer ses activités en Asie. Pour ce faire, il aura donc besoin de nouvelles capacités dans cette région.

Le CIO de Rainpole Systems a donc chargé le vice-président de l’infrastructure d’élaborer un plan rentable pour répondre à ses besoins de développement et de capacité, tout en minimisant ses dépenses d’investissement.


 

La solution

Le vice-président de l’infrastructure contacte VMware pour aborder les préoccupations du groupe en termes de capacité et son souhait d’étendre ses activités en Asie.  S’ensuivent des discussions, ainsi qu’une présentation de la solution VMware Cloud on AWS™, au terme de laquelle il apparaît que cette solution pourrait résoudre les deux problématiques rencontrées par Rainpole Systems. Cela leur permettrait en effet d’étendre facilement leurs Data Centers existants dans le Cloud en gardant la possibilité de procéder à des extensions ultérieures à la demande, tout cela sans changer de modèle opérationnel. De plus, une fois la décision prise de développer ses activités en Asie, le groupe pourra compter sur VMware Cloud on AWS™ pour disposer des capacités suffisantes en termes de Data Center sans devoir s’établir physiquement sur le territoire.

La partie restante de ce laboratoire consistera en une présentation technologique de VMware Cloud on AWS et de la façon dont cette solution peut être exploitée pour répondre aux deux cas d’usage rencontrés par Rainpole Systems.

Poursuivez avec la présentation d’Amazon Web Services et de VMware Cloud on AWS.

 

Présentation d’Amazon Web Services (AWS)


En 2006, Amazon Web Services (AWS) a commencé à proposer des services d’infrastructure informatique aux entreprises, sous la forme de services Web connus sous le nom de Cloud Computing. L’un des avantages clés du Cloud Computing est qu’il offre aux entreprises l’opportunité de remplacer des dépenses d’investissement en amont par des coûts variables beaucoup moins élevés, qui évoluent selon leurs besoins. Dans le Cloud, les entreprises n’ont plus besoin de planifier et de provisionner des serveurs et autres composants de leur infrastructure informatique des semaines, voire des mois à l’avance. Au lieu de cela, elles peuvent déployer des centaines ou même des milliers de serveurs en l’espace de quelques minutes, et ainsi accélérer leurs résultats. AWS fournit actuellement une plate-forme d’infrastructure dans le Cloud fiable, évolutive et à faible coût, sur laquelle repose plusieurs centaines de milliers d’entreprises dans 190 pays sur la planète.


 

Qu’est-ce que le Cloud Computing ?

Le Cloud Computing désigne la livraison à la demande de ressources informatiques telles que la puissance computationnelle, la capacité de stockage de bases de données, les applications logicielles et autres ressources fournies via une plate-forme de services Cloud sur Internet selon un modèle de facturation à l’usage. Que vous exécutiez des applications qui partagent des photos auprès de millions d’utilisateurs mobiles ou que vous gériez les activités stratégiques de votre entreprise, une chose est sûre : une plate-forme de services Cloud vous permet d’accéder rapidement à des ressources informatiques flexibles et économiques. Avec le Cloud Computing, nul besoin de réaliser des investissements matériels majeurs en amont ni de consacrer un temps considérable à toutes les activités de gestion ce matériel. C’est tout le contraire : vous pouvez provisionner précisément le type et le volume de ressources informatiques qu’il vous faut pour donner vie à votre dernière idée de génie ou faire fonctionner votre service informatique. Vous pouvez accéder à toutes les ressources dont vous avez besoin de manière quasiment instantanée, en payant uniquement ce que vous utilisez réellement.

Le Cloud Computing offre un moyen d’accès très simple aux serveurs, dispositifs de stockage, bases de données et à un vaste ensemble de services applicatifs sur Internet. Une plate-forme de services Cloud telle que celle d’Amazon Web Services détient et exploite le matériel connecté au réseau nécessaire au fonctionnement de ces services applicatifs, tandis que de votre côté, vous n’avez plus qu’à passer par une application Web pour provisionner et utiliser les ressources dont vous avez besoin.

 

Présentation de VMware Cloud on AWS


 

Nous associons les meilleures technologies du leader en Cloud privé et du leader en Cloud public pour vous offrir une solution développée conjointement qui apportera une valeur ajoutée significative à nos clients.

VMware :

Amazon Web Services (AWS) :


 

Des cas d’usage impressionnants

 

VMware Cloud on AWS est nouvellement disponible dans la région AWS Europe (Francfort), en plus des régions AWS Europe (Londres), AWS USA Est (Virginie du Nord) et AWS USA Ouest (Oregon). VMware Cloud on AWS est conforme au RGPD et s’appuie sur de nombreuses certifications clés du secteur. Nous avons également lancé de riches fonctionnalités permettant aux clients d’atteindre un degré de préparation de l’entreprise plus élevé, d’accélérer la migration de leur Cloud et de simplifier les déploiements de Clouds hybrides. Étendez les Data Centers on premise sur le Cloud avec un modèle opérationnel homogène, tout en conservant vos stratégies, règles de gestion et outils VMware habituels, ainsi que vos investissements dans des outils tiers. Exploitez les services AWS pour étendre la valeur des applications d’entreprise sur la totalité de leur cycle de vie.

VMware travaille pour rendre VMware Cloud on AWS accessible dans de nouvelles régions AWS et autoriser un plus grand nombre de cas d’usage au fil du temps.

 

 

Assurer la cohérence des opérations

 

VMware Cloud on AWS™ assure une véritable cohérence opérationnelle aux clients de toutes tailles, que ces derniers fassent fonctionner leurs charges de travail on premise ou dans le Cloud public.

Cette solution, développée conjointement entre VMware et Amazon Web Services, assure une présence mondiale et permet aux clients d’exploiter leurs compétences et outils existants tout en préservant la compatibilité avec leurs applications existantes, et ce sans devoir changer de plate-forme.  Les clients peuvent s’appuyer sur la puissance de NSX pour concevoir le réseau et la sécurité qui répondent aux besoins de leurs applications. VMware Cloud on AWS™ est une solution de software-defined enterprise qui donne aux clients la possibilité de gérer des SLA cohérents sur les infrastructures de Cloud privé, de Cloud public et hybrides.

Poursuivez pour en savoir plus sur l’architecture VMware Cloud on AWS™ évolutive et robuste.

 

Présentation des services et de l’architecture de VMware Cloud on AWS


VMware Cloud on AWS est basé sur VMware Cloud Foundation, une plate-forme SDDC unifiée qui intègre les technologies de virtualisation VMware vSphere, VMware Virtual SAN et VMware NSX. VMware Cloud on AWS donne accès à la vaste gamme de services AWS natifs, et offre les fonctionnalités, la souplesse et la sécurité attendues des clients avec le Cloud AWS.

 

VMware Cloud on AWS intègre les fonctionnalités des produits phares de VMware en matière de virtualisation du calcul, du stockage et du réseau (vSphere, vSAN et NSX), ainsi que vCenter Management, et les optimise pour une exécution dans une infrastructure AWS bare metal élastique de nouvelle génération. Avec vSphere, les clients peuvent utiliser leurs machines virtuelles et leurs conteneurs comme ils le font dans leur architecture on premise.  

Un SDDC dans le Cloud peut être utilisé seul, mais la plupart des clients adoptent une stratégie de Cloud hybride. Avec vCenter Hybrid Linked Mode, une nouvelle fonctionnalité de VMware Cloud on AWS, les clients peuvent connecter deux instances de vCenter et créer une console unique pour la gestion du Cloud hybride.

La plupart des clients exécutent un produit vRealize on premise comme vRealize Operations ou vRealize Automation. L’instance de vCenter dans le Cloud est simplement un autre terminal. Les clients peuvent donc continuer d’utiliser leurs produits vRealize on premise existants. De cette façon, les clients peuvent gérer à la fois leur SDDC on premise et le SDDC VMware Cloud on AWS à partir d’une console unique pour les opérations et le provisionnement.

VMware Cloud on AWS fournit un accès à un vaste éventail de services AWS natifs. Cela permet de gérer la gravité des données, car les clients peuvent désormais placer l’application plus près des services AWS jouant le rôle de sources de données. Au lieu que le flux de trafic réseau transite par les pare-feu du Data Center pour atteindre AWS et inversement, ils sont désormais connectés au même réseau que les services AWS sous-jacents. Cela vous permet de créer et d’exploiter de nouvelles architectures applicatives avec une latence et une surcharge minimales du réseau, en bénéficiant de coûts réduits de bande passante sortante AWS .


 

Modèles de consommation flexibles

VMware Cloud on AWS vous permet de bénéficier de l’économie du Cloud en harmonisant la capacité et la demande avec un seul point de contact :

 

 

 

VMware Cloud on AWS est un service Cloud

VMware Cloud on AWS est distribué, exécuté et pris en charge par VMware.

 

Tous les composants logiciels du service Cloud sont entièrement certifiés et pris en charge par VMware.

 

 

Le Cloud hybride devient une réalité

 

VMware Cloud on AWS peut aider les clients à atteindre une véritable solution Cloud hybride et à faire fonctionner leur environnement d’applications sur des Clouds publics et privés en toute transparence.

 

 

 

Fonctionnalités de VMware Cloud on AWS

 

Conclusion


Dans cette introduction, nous avons fourni une vue d’ensemble des services et de l’architecture de VMware Cloud on AWS.  Nous avons expliqué comment cette solution peut à la fois aider Rainpole Systems à résoudre son besoin de capacité supplémentaire et à réaliser son projet de développement régional.


 

VMware Cloud on AWS est une solution de gestion unifiée du Cloud hybride

 

Cette solution intègre les fonctionnalités des produits phares de VMware en matière de virtualisation de l’environnement informatique, du stockage et de réseau, ainsi que vCenter Management, et les optimise pour une exécution dans une infrastructure AWS bare metal élastique et nouvelle génération.

 

 

Vidéo de présentation de VMware Cloud on AWS (2 minutes 13 secondes)

 
 

Découvrez comment le leader des Clouds privés et le leader du Cloud public ont uni leurs puissantes fonctionnalités pour offrir une solution réellement attrayante et différenciée.

 

 

Vidéo illustrant la plongée dans l’univers de VMware Cloud on AWS (6 minutes 35 secondes)

 
 

Examinons plus en détail la façon dont la pile SDDC de VMware s’exécute sur AWS pour offrir un modèle opérationnel hybride cohérent qui fournit des capacités et des services à la demande. Cela comprend un aperçu des options de configuration réseau et de la puissance de la fonctionnalité eDRS (Elastic DRS) et de la correction automatique.

 

Module 1 - Présentation de VMware Cloud on AWS (30 minutes)

Introduction au déploiement d’un SDDC via l’interface utilisateur


Le déploiement d’un Software-Defined Data Center (SDDC) est la première étape de l’utilisation du service VMware Cloud on AWS.  

Dans ce module, nous aborderons l’un des cas de figure les plus courants en matière de déploiement de nouvelles applications dans un Software-Defined Data Center sur VMware Cloud on AWS.  

Rainpole Systems se trouve dans une période de fabrication intense et a donc besoin de capacités supplémentaires pour faire face à la charge accrue qui pèse sur ses systèmes.  Ses Data Centers en Amérique du Nord fonctionnant déjà à pleine capacité, la société décide de recourir à VMware Cloud on AWS pour répondre à ses besoins.  En sa qualité d’administratrice de l’équipe informatique, Mary est chargée de déployer un SDDC à cette fin.

Voyons comment Mary peut déployer rapidement un Software-Defined Data Center et répondre aux attentes de Rainpole Systems.  

Nous allons vous présenter l’interface utilisateur de VMware Cloud on AWS, et vous allez découvrir les options disponibles avec la solution.


 

Avant de commencer ce module

Pour vérifier vos informations d’authentification, suivez les instructions données dans la section Connexion du participant . Il est très important que l’adresse e-mail utilisée pour vous connecter aux laboratoires d’essai en ligne corresponde à vos informations d’authentification à My VMware.

Après avoir reçu vos informations de connexion et avoir effectué la procédure d’activation de VMware Cloud on AWS, vous allez pouvoir vous connecter au portail VMware Cloud on AWS.

 

Si vous n’êtes pas encore connecté, procédez comme suit :

1. Ouvrez un navigateur Google Chrome et connectez-vous à http://vmc.vmware.com avec vos informations d’authentification du portail My VMware, ou utilisez le favori en haut du navigateur.

Remarque : si vous ne disposez pas encore d’informations de connexion au portail My VMware, suivez les instructions données pour créer votre compte.  Vous devrez peut-être vous connecter à nouveau après avoir confirmé vos informations d’authentification My VMware.

  1. Saisissez vos informations d’authentification. Si vous étiez déjà connecté, vous pouvez sélectionner votre nom d’utilisateur et saisir votre mot de passe à l’invite.

 

 

Déployer un Software-Defined Data Center (SDDC) à partir de VMC Console

 

La création de votre premier SDDC est une tâche toute simple.  Après vous être connecté, sélectionnez le service VMware Cloud on AWS.

 

1. Cliquez sur le bouton Create SDDC .

 

 

Configurer les paramètres SDDC

 

Le déploiement d’un SDDC pour héberger vos charges de travail dans le Cloud fournit un plan de contrôle simple pour l’informatique. Vous pouvez gérer, contrôler et sécuriser les applications exécutées dans des Clouds privés et publics. VMware Cloud on AWS centralise la gestion, vous donne une visibilité complète de votre SDDC et assure une sécurité de classe d’entreprise.

Lorsque vous déployez un SDDC sur VMware Cloud on AWS, il est créé dans un Virtual Private Cloud (VPC) d’AWS dédié à votre entreprise. Ce VPC est créé et géré par VMware. Vous n’y avez pas directement accès.

Remarque : pour les besoins de la démonstration et pour respecter les contraintes temporelles imposées par l’environnement des laboratoires d’essai en ligne, nous déploierons des instances SDDC en tant que Data Centers ne comprenant aucun matériel physique. Cela va nous permettre de vous montrer comment un SDDC est créé sans devoir attendre son installation effective.

Procédez comme suit pour déployer votre SDDC sur VMware Cloud on AWS.

  1. Pour la région AWS, laissez la valeur US West (Oregon) sélectionnée par défaut.
  2. Pour le déploiement, sélectionnez Multi-Host .
  3. Saisissez un nom dans le champ Name pour votre SDDC.
  4. Sélectionnez 4 pour définir le nombre d’hôtes.
  5. Cliquez sur Next.

 

 

 

Se connecter à AWS

 

1. Dans la mesure où il s’agit d’un environnement de laboratoire/démo, aucun compte AWS ne sera connecté. Cliquez sur Next.

 

 

Configurer le réseau de gestion

 

Il reste une dernière étape avant de procéder au déploiement de votre SDDC : il s’agit de définir la portée du routage inter-domaine sans classe (CIDR, Classless Inter-Domain Routing) pour le réseau de gestion.

  1. Saisissez une plage d’adresses IP pour le réseau de gestion comme bloc CIDR (par exemple 10.2.0.0/16) ou laissez la zone de texte vide pour utiliser la valeur par défaut. Lorsque vous choisissez un sous-réseau de gestion, tenez compte des informations suivantes :
    • Indiquez une portée de sous-réseau privé (RFC 1918) à utiliser pour vCenter Server, NSX Manager et les hôtes ESXi.
    • Choisissez une portée qui n’entrera pas en conflit avec d’autres réseaux que vous connecterez à ce SDDC.
    • Formats minimaux de CIDR : /23 pour un maximum de 27 hôtes, /20 pour un maximum de 251 hôtes, /16 pour un maximum de 4 091 hôtes
  2. Cliquez sur Deploy SDDC.  Le déploiement du SDDC peut demander quelques instants.

 

Remarque: la notation CIDR est une représentation compacte d’une adresse IP et de son préfixe de routage associé. La notation est élaborée à partir d’une adresse IP, d’une barre oblique et d’un nombre décimal. Le chiffre correspond au nombre de bits constitutifs dans le masque de routage, traditionnellement appelé masque de réseau. L’adresse IP est exprimée conformément aux normes IPv4 ou IPv6.

L’adresse peut indiquer une seule adresse d’interface distincte ou l’adresse de début d’un réseau entier. La taille maximale du réseau est donnée par le nombre d’adresses possibles avec les bits restants les moins significatifs situés sous le préfixe. L’agrégation de ces bits est souvent baptisée l’identificateur hôte.

Par exemple :

  • 192.168.100.14/24 représente l’adresse IPv4 192.168.100.14 et son préfixe de routage associé 192.168.100.0, ou par équivalence, son masque de sous-réseau 255.255.255.0, qui possède 24 bits unitaires constitutifs.
  • Le bloc IPv4 192.168.100.0/22 représente les 1 024 adresses IPv4 allant de 192.168.100.0 à 192.168.103.255.

 

 

Découvrir la console VMware Cloud on AWS

 

Une fois que vous avez déployé le SDDC, nous pouvons vous présenter la console VMware Cloud on AWS.  La présentation du SDDC est immédiatement disponible à partir des onglets Summary, Network, Add Ons, Troubleshooting, Settings et Support.  Les clients peuvent obtenir un rapide aperçu du Data Center de leur infrastructure SDDC et le gérer depuis cette console. Pour accéder aux informations spécifiques au SDDC qui vient d’être créé :

  1. Cliquez sur View Details sur le SDDC

 

 

Examiner des détails sur le Software Defined Datacenter

 

Les principaux points à comprendre sur votre console VMware Cloud on AWS :

  1. Summary - Il s’agit de la page de gestion par défaut de votre SDDC.  Vous pouvez consulter le CPU, les mesures de la mémoire et du stockage, la configuration réseau, les informations de connexion et le support, ainsi que les actions qui contrôlent votre SDDC.  Vous pouvez également ouvrir directement vos instances de vCenter depuis votre console VMware Cloud on AWS pour simplifier la gestion, les migrations des machines virtuelles, la migration du contenu, etc. !
  2. Network - Fournit un diagramme complet des passerelles de gestion et de calcul.  C’est à cet emplacement que vous pouvez vérifier quels sont les VPN configurés et les règles de pare-feu.  Nous y reviendrons plus en détail ultérieurement.
  3. Add Ons - Vous trouverez ici les services complémentaires en lien avec votre environnement VMware Cloud on AWS, comme Hybrid Cloud Extension et Site Recovery.
  4. Troubleshooting - Vous permet d’exécuter des tests de connectivité réseau pour vérifier que tous les accès nécessaires sont disponibles pour réaliser les cas d’usage sélectionnés.
  5. Settings - Vous donne accès à votre système vSphere Client (HTML5), vCenter Server API, PowerCLI Connect, vCenter Server, et examine vos informations d’authentification.
  6. Support - Vous pouvez contacter le support avec votre identifiant SDDC, votre identifiant d’organisation, les adresses IP privées et publiques de vCenter, ainsi que la date de votre déploiement SDDC.
  7. Menu Actions - Ce menu contiendra toutes les actions disponibles pour votre SDDC, y compris la suppression de l’environnement.  
  8. Open vCenter - Cette option vous permet d’accéder directement à votre SDDC privé.  Avant de pouvoir vous connecter à votre instance vCenter, vous devez ouvrir l’accès réseau à vCenter via la passerelle de gestion. Sélectionnez une option pour ouvrir l’accès réseau en créant une règle de pare-feu et en configurant votre accès VPN.

Remarque : étant donné qu’il s’agit d’un environnement de démonstration, vous n’aurez pas accès à vCenter Server.

La configuration à la passerelle de gestion VMware Cloud on AWS nécessite que nous abordions quelques points.   

Pour vous connecter à vCenter Server et gérer votre nouveau SDDC, vous devez, au choix, configurer une connexion VPN à la passerelle de gestion ou configurer une règle de pare-feu autorisant l’accès à vCenter Server.

Nous aborderons les règles de pare-feu de la passerelle de gestion, le DNS pour la passerelle de gestion et la création d’un VPN de gestion pour la connectivité vCenter dans notre prochain article intitulé .

Passez à l’article suivant pour en savoir plus sur la configuration réseau de VMware Cloud on AWS.

 

Configuration réseau de VMware Cloud on AWS


 

L’optimisation du réseau n’est que l’un des nombreux avantages de l’utilisation de VMware Cloud on AWS.  Vous gagnerez en conformité, contrôle et visibilité sur les opérations pour vos charges de travail exécutées dans VMware Cloud on AWS. Vous pouvez également optimiser les performances, l’intégrité et la disponibilité de votre réseau entre le Cloud public et le Cloud privé.

Dans la console VMware Cloud on AWS, vous pouvez afficher le diagramme des réseaux associés à votre Cloud hybride.  Vous définirez votre configuration réseau pour établir votre connexion VMware Cloud AWS à votre Cloud privé.

Dans la console VMware Cloud on AWS, vous pouvez configurer des règles de pare-feu, un VPN IPsec et le DNS pour la passerelle de gestion. Pour connecter votre Cloud privé à VMware Cloud on AWS, vous devez configurer une passerelle de gestion.  

Nous étudierons le mode de configuration des composants réseau suivants pour configurer votre passerelle de gestion.

  • Configurer les règles de pare-feu de la passerelle de gestion
  • Configurer le DNS de la passerelle de gestion
  • Créer un VPN de gestion

Une fois votre passerelle de gestion configurée, la passerelle de calcul doit être configurée pour établir la connectivité réseau pour votre environnement VMware Cloud on AWS. S’il existe deux passerelles, c’est pour isoler le réseau de gestion du réseau de calcul via des connexions VPN distinctes.

La passerelle de calcul gère le trafic du réseau pour vos VM de charge de travail. Vous étudierez les composants suivants pour configurer une passerelle de calcul :

  • Définir les règles de pare-feu de la passerelle de calcul
  • Configurer les règles de traduction d’adresse réseau (NAT, Network Address Translation) pour vos machines virtuelles dédiées à une charge de travail
  • Créer un VPN de calcul revenant au réseau on premise
  • Définir le DNS de la passerelle de calcul
  • Demander des adresses IP publiques

Remarque : il s’agit d’un laboratoire de simulation ; nous ne serons PAS en mesure de créer de VPN vers votre Cloud privé avec VMware Cloud on AWS au cours de ce laboratoire.  Les étapes nécessitant une connectivité à votre Cloud privé seront notées.  Les étapes sont indiquées à des fins de démonstration uniquement.  

Poursuivez et apprenez à configurer une passerelle de gestion VMware Cloud on AWS.


 

Créer un VPN de gestion

La création d’un VPN de gestion vous permet d’accéder en toute sécurité au système vCenter Server et à la bibliothèque de contenu déployés dans votre SDDC. Configurez un VPN IPsec entre votre Data Center on premise et le SDDC dans le Cloud pour simplifier et sécuriser la communication. Nul besoin de configurer une connexion VPN. Cependant, si la connectivité est établie, il est à la fois plus simple et plus sécurisé de transférer les modèles de machines virtuelles et les images disque dans votre SDDC dans le Cloud.

La configuration d’un VPN de gestion nécessite de procéder par étapes comme suit :

  • Un routeur ou un pare-feu on premise capable d’arrêter un tunnel VPN IPsec (comme Cisco ISR, Cisco ASA, CheckPoint Firewall, Juniper SRX, NSX Edge) ou tout autre terminal capable de constituer un tunneling IPsec.
  • Le routeur ou pare-feu doit être configuré avec des paramètres de cryptographie, conformément au descriptif fourni dans Recommended Cryptography Settings (Paramètres de cryptographie recommandés) dans la documentation VMware Cloud on AWS

Si votre passerelle on premise se trouve derrière un autre pare-feu, autorisez le trafic VPN IPsec à transiter par le pare-feu pour atteindre votre terminal en procédant comme suit :

  • Ouvrez le port UDP 500 pour autoriser le transfert du trafic ISAKMP (Internet Security Association and Key Management Protocol) sur le pare-feu.
  • Définissez le port UDP 4500 pour IKE (Internet Key Exchange) (uniquement en cas d’utilisation de NAT) dans la liste des ports du pare-feu
  • Définissez le protocole IP ID 50 pour autoriser le transfert du trafic IPsec ESP (Encapsulating Security Protocol) sur le pare-feu.
  • Définissez le protocole IP ID 51 pour autoriser le transfert du trafic AH (Authentication Header) sur le pare-feu.

Configurez la passerelle de gestion du tunnel.

 

 

Ajouter un VPN

 

  1. Cliquez sur la flèche en regard de IPsec VPNs sous Management Gateway
  2. Cliquez sur ADD VPN

 

 

Configurer le VPN IPsec

 

  1. Saisissez Rainpole Management VPN comme nom de VPN.
  2. Cliquez sur Remote Gateway Public IP  et saisissez l’adresse IP de votre passerelle on premise - Dans le cadre de cet exemple, saisissez 1.2.3.4.
  3. Cliquez sur Remote Gateway Private IP et saisissez l’adresse IP privée de votre passerelle on premise - Dans le cadre de cet exemple, saisissez 1.2.3.5.
  4. Cliquez sur Remote Networks et saisissez 10.8.0.0/16 comme adresse de votre réseau de gestion on premise.
  5. Il existe 3 types de chiffrement disponibles dans VMware Cloud on AWS (AES, AES 256 et AES GCM) - Sélectionnez AES-256.
  6. Perfect Forward Secrecy sélectionnez Enabled.
  7. Diffie Hellman sélectionnez DH14.
  8. Saisissez le mot de passe VMware1! pour le champ Pre-Shared Key - La clé est une chaîne comportant un maximum de 128 caractères utilisée par les deux extrémités du tunnel VPN pour l’authentification auprès de chaque terminal.
  9. Cliquez sur Save.

 

 

Vérification de la connexion VPN

 

Remarque : dans la mesure où il s’agit d’un environnement de simulation, la connexion restera déconnectée. Vous pouvez ignorer les erreurs et passer à l’étape suivante.

Dans un déploiement client, vous devriez configurer le côté on premise du tunnel. La configuration du périphérique de passerelle dans votre Data Center on premise devra peut-être être effectuée par un membre de votre équipe réseau.

  • Consultez la documentation VMware Cloud on AWS pour votre passerelle ou votre terminal de pare-feu pour apprendre à effectuer la configuration correspondant aux paramètres VPN on premise.

Lorsque le tunnel VPN est configuré dans le Cloud privé, vous devez être en mesure de vérifier la connectivité à la fois dans la console VMware Cloud on AWS et en accédant à l’instance vCenter Server déployée dans votre environnement avec un navigateur Web

Après avoir sauvegardé la configuration, le VPN doit à présent sembler connecté dans le diagramme de la console et dans les paramètres VPN.


 

 

Règles de pare-feu de la passerelle de gestion VMware Cloud on AWS

 

Par défaut, le pare-feu de la passerelle de gestion est défini pour refuser l’intégralité du trafic entrant et sortant. Vous aurez peut-être besoin de règles de pare-feu supplémentaires pour autoriser le trafic en fonction de vos besoins.

Dans la session précédemment ouverte du navigateur, effectuez la tâche suivante :

  1. Sélectionnez l’onglet Network et faites défiler la page vers le bas jusqu’à la passerelle de gestion
  2. Cliquez sur la flèche en regard des règles de pare-feu de la passerelle de gestion
  3. Cliquez sur Add Rule (May Not Look As Shown)
  4. Dans le champ Rule Name, saisissez vCenter Access
  5. Dans le champ Source, saisissez 10.8.0.0/16, qui est le bloc CIDR pour les réseaux de gestion interne de Rainpole. Une fois la connexion VPN établie, ce réseau sera en mesure de communiquer avec vCenter
  6. Cliquez sur la liste déroulante sous Destination et sélectionnez vCenter pour identifier l’instance vCenter Server pour VMware Cloud on AWS
  7. Cliquez sur la liste déroulante sous Service et sélectionnez HTTPS (TCP 443) pour activer l’accès SSL
  8. Cliquez sur Save pour enregistrer la règle de pare-feu

 

 

Firewall Rule Accelerator

 

 

Une fois le VPN créé, Firewall Rule Accelerator est activé.  Firewall Rule Accelerator peut être utilisé pour créer automatiquement des règles de pare-feu pour des éléments tels que vCenter Access, Hybrid Linked Mode et Site Recovery.

  1. Cliquez sur la flèche en regard de la passerelle de gestion Firewall Rule Accelerator
  2. Cliquez sur Create Firewall Rules
  3. Les règles de pare-feu dans le tableau sont créées automatiquement. Une fois cette action effectuée, une coche verte s’affiche à gauche de chaque règle.  Vous pourrez également constater que les règles dans le tableau ont été ajoutées à la section Firewall Rules . Vous allez remarquer la coche verte en regard de la règle de pare-feu que nous avons créée manuellement à une étape précédente de ce module.

 

 

 

 

Configurer le DNS

 

Les étapes requises pour se connecter au Cloud privé du client sont les suivantes :

  1. Cliquez sur la flèche en regard de DNS
  2. Cliquez sur Edit à l’extrémité droite sous DNS

 

 

  1. Saisissez 8.8.8.8 and 8.8.4.4 pour le serveur 1 et 2 du DNS (dans le cadre d’un déploiement client, cela correspondrait aux adresses IP privées de vos serveurs DNS internes)
  2. Cliquez sur Save pour enregistrer la configuration

La configuration de la passerelle de gestion est alors terminée.

 

 

Affichage des réseaux logiques des passerelles

 

Dans la mesure où vous ne pouvez pas créer de réseaux logiques, vous pouvez utiliser le réseau logique par défaut créé lors de la conception du SDDC pour le reste de la section Networking du manuel.

Pour rechercher les informations sur le réseau logique, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur la flèche en regard de Logical Networks sous la passerelle de calcul
  2. Vous pouvez voir que le réseau logique par défaut possède un bloc CIDR de 10.0.0.0/24 et que DHCP est activé sur ce réseau

Pour les quelques sections suivantes, nous partirons du principe qu’une machine virtuelle dédiée à une charge de travail a été déployée sur ce réseau et dispose d’une adresse IP de 10.0.0.10.

 

 

Définir les règles de pare-feu de la passerelle de calcul

 

Par défaut, le pare-feu de la passerelle de calcul est défini pour refuser tout le trafic entrant et sortant. Vous aurez peut-être besoin de règles de pare-feu supplémentaires pour autoriser le trafic en fonction de vos besoins.

Dans la session précédemment ouverte du navigateur, effectuez la tâche suivante :

  1. Faites défiler la page du réseau vers le bas jusqu’aux paramètres réseau pour la passerelle de calcul (et non de gestion)
  2. Cliquez sur la flèche en regard de Firewall Rules
  3. Cliquez sur Add Rule (Not Shown)
  4. Saisissez Rainpole Web Access comme nom de règle.
  5. Sous Action, sélectionnez Allow dans la liste déroulante
  6. Pour la source, saisissez Any afin que n’importe quel ordinateur relié à Internet puisse se connecter à ce serveur Web
  7. Pour la destination, saisissez 10.0.0.10. Il s’agit de l’adresse IP de la machine virtuelle déployée
  8. Cliquez sur la liste déroulante sous Service et sélectionnez HTTP (TCP 80) pour activer l’accès HTTP
  9. Cliquez sur Save pour enregistrer la règle de pare-feu

Demander une adresse IP publique

 

 

Demander une adresse IP publique

 

Avant de pouvoir configurer une règle de traduction d’adresse réseau (NAT, Network Address Translation), vous devez demander une adresse IP publique.

Dans la session précédemment ouverte du navigateur, effectuez la tâche suivante :

  1. Faites défiler la page du réseau vers le bas jusqu’aux paramètres réseau pour la passerelle de calcul
  2. Cliquez sur la flèche en regard de Public IPs
  3. Cliquez sur Request Public IP (Not Shown)
  4. Sous Notes, saisissez Rainpole Web Server Public IP
  5. Cliquez sur Request pour obtenir une adresse IP publique

 

 

Confirmer l’adresse IP publique

 

Après avoir cliqué sur Request, vous voyez s’afficher la nouvelle adresse IP publique associée au SDDC.

 

 

Définir les paramètres NAT entrants

 

La fonction de NAT entrant vous permet de mapper le trafic Internet vers une adresse IP à la disposition du public vers une adresse IP privée et le port à l’intérieur du réseau de calcul de votre SDDC.

  1. Faites défiler la page du réseau vers le bas jusqu’aux paramètres réseau pour la passerelle de calcul
  2. Sous Compute Gateway, cliquez sur la flèche en regard de NAT
  3. Cliquez sur Add NAT Rule (Not Shown)
  4. Saisissez Rainpole Web NAT sous Description
  5. Sélectionnez la liste déroulante sous Public IP, puis sélectionnez l’adresse IP que vous avez demandée dans la leçon « Request a Public IP ».
  6. Pour Service, sélectionnez HTTP (TCP 80) pour autoriser le trafic Web entrant
  7. Sous Public Ports, laissez la valeur par défaut de 80
  8. Pour Internal IP, indiquez l’adresse IP de notre serveur Web : 10.0.0.10
  9. Cliquez sur Save pour activer la règle.

Après avoir effectué cette configuration, le serveur Web devrait être disponible sur Internet via l’adresse IP publique sur le port 80.

 

 

Tâches restantes sur la passerelle de calcul

Vous pouvez à présent configurer le et le en suivant la même procédure que celle effectuée pour la passerelle de gestion expliquée dans cet article.  Vous allez devoir remplacer les plages d’adresses IP pour le SDDC sur le VPN par la plage d’adresses IP pour le commutateur logique sur la passerelle de calcul.

Cela conclut les étapes de configuration requises pour connecter votre Cloud privé à VMware Cloud on AWS.  Vous avez terminé la configuration des passerelles de gestion et de calcul de VMware Cloud on AWS.  

Passez à l’article suivant pour en savoir plus sur VMware Cloud on AWS.  

 

Obtention d’informations sur votre vCenter


 

Le portail VMware Cloud on AWS fournit des informations de connectivité pour l’instance vCenter server associée à l’environnement. Ces informations comprennent les URL permettant d’accéder à vCenter server, les informations d’authentification et les informations de connexion à PowerCLI.

Les informations sur la connectivité de vCenter sont surlignées dans la capture d’écran :

  1. Cliquez sur Settings dans les détails pour le SDDC que vous avez provisionné au cours des étapes précédentes
  2. Développez la section Default vCenter User Account pour afficher les informations d’authentification et vous connecter à vCenter Server.  Vous pouvez cliquer sur les champs en regard des informations d’authentification pour les copier dans le presse-papiers
  3. Développez la section vSphere Client HTML5 pour afficher l’URL de vCenter HTML5 Client
  4. Développez la section vCenter Server API Explorer pour afficher l’URL de l’API Explorer
  5. Développez la section PowerCLI Connect pour afficher un exemple de chaîne permettant d’accéder à vCenter server via PowerCLI
  6. Développez la section vCenter FQDN pour consulter des détails supplémentaires sur vCenter Server

Remarque : vCenter NE FONCTIONNERA PAS dans cet environnement. Pour voir cette fonction, complétez le

Passez à l’article suivant pour en savoir plus sur l’obtention du support lié à VMware Cloud on AWS.


Obtenez facilement de l’assistance avec VMware Cloud on AWS !


 

VMware Cloud on AWS met à la disposition des clients un seul point de contact pour le support.  Vous disposez d’un certain nombre d’options pour obtenir de l’aide au sujet de votre environnement VMware Cloud on AWS.

Avant de contacter le support VMware, préparez les informations de support de votre SDDC. Cliquez sur Support dans l’affichage des détails pour le SDDC que vous avez provisionné à une étape antérieure dans ce module.

Sélectionnez une méthode pour obtenir de l’aide ou du support :

  1. Chat - Cliquez sur l’icône Chat puis sur New Conversation.  Saisissez votre message dans la fenêtre de discussion instantanée.  Vous pouvez inclure des images en les faisant glisser dans la fenêtre de discussion instantanée.  Remarque : merci de ne pas utiliser le support en discussion instantanée dans le cadre de ce laboratoire !
  2. Renseignez une demande de support sur My VMware - Cliquez sur l’icône d’aide puis sur Support Center.  Vous êtes directement redirigé vers un formulaire de renseignement de demande de support après vous être connecté au portail My VMware.  (Il est possible que cette fonction ne soit pas disponible dans ce laboratoire)
  3. Lorsque vous contactez le support, gardez à votre disposition les éléments identifiant de l’organisation et identifiant du SDDC pour accélérer le processus de support

Pour résumer, VMware Cloud on AWS offre de nouvelles méthodes d’obtention de support pour le produit via les discussions instantanées, les forums de supports et l’accès contextuel.

Il est également important de noter que les moyens de support classique par téléphone et Internet sont inclus dans ce produit.  Vous pouvez utiliser la méthode qui correspond le mieux aux habitudes de votre société.

Passez à l’article suivant pour en savoir plus sur VMware Cloud on AWS.


Conclusion


Dans ce module, nous avons abordé une première introduction de VMware Cloud on AWS et découvert comment déployer votre premier SDDC.

Pour en apprendre davantage, accédez au module suivant.


 

Vidéo de présentation de VMware Cloud on AWS (2 minutes 13 secondes)

 
 

Découvrez comment le leader des Clouds privés et le leader du Cloud public ont uni leurs puissantes fonctionnalités pour offrir une solution réellement attrayante et différenciée.

 

 

Vidéo illustrant la plongée dans l’univers de VMware Cloud on AWS (6 minutes 35 secondes)

 
 

Examinons plus en détail la façon dont la pile SDDC de VMware s’exécute sur AWS pour offrir un modèle opérationnel hybride cohérent qui fournit des capacités et des services à la demande. Cela comprend un aperçu des options de configuration réseau et de la puissance de la fonctionnalité eDRS (Elastic DRS) et de la correction automatique.

 

 

Vous avez terminé le module 1

Félicitations ! Vous avez terminé le module 1.

Liste des modules du laboratoire :

Responsables du laboratoire :

  • Andrea Siviero, Architecte principal, Global
  • Jennifer Schmidt, Architecte consultante, États-Unis 

 

 

Comment terminer le laboratoire

 

Pour terminer votre laboratoire, cliquez sur le bouton END.

 

Module 2 - Déploiement d’un Software-Defined Data Center avec l’API RESTful native (30 minutes)

Présentation du Centre pour développeurs et des API RESTful


VMware Cloud on AWS comprend une API RESTful complète capable d’effectuer un certain nombre de fonctions dont l’ajout, la modification et la suppression des SDDC.  Tout au long de ce module, vous en apprendrez davantage sur les API RESTful et sur la façon de les exploiter pour automatiser des opérations courantes.

La société Rainpole Systems, qui a récemment adopté une méthodologie DevOps pour le développement de ses applications, souhaiterait créer et supprimer automatiquement des SDDC via son pipeline de développement.  Mike, qui dirige l’une des équipes DevOps, a été chargé d’automatiser le déploiement de ces environnements. Il est crucial que ces environnements soient supprimés lorsqu’un pipeline est terminé pour réduire les coûts.

VMware Cloud on AWS est une solution idéale pour ce cas d’usage, et Mike démarre le processus d’intégration de VMware Cloud on AWS via l’API.

Nous allons vous présenter l’interface utilisateur de VMware Cloud on AWS, et vous allez apprendre à connaître les options disponibles.


 

Avant de commencer ce module

Pour vérifier vos informations d’authentification, suivez les instructions données dans la section Connexion du participant. Il est très important que l’adresse e-mail utilisée pour vous connecter aux laboratoires d’essai en ligne corresponde à vos informations d’authentification à My VMware.

Vérifiez également que vous êtes bien connecté à VMware Cloud on AWS sur le navigateur Chrome avant de poursuivre.

 

 

Qu’est-ce qu’une API RESTful ?

REST signifie REpresentational State Transfer. Ce terme fait principalement référence à un style d’architecture Web comportant de nombreuses caractéristiques sous-jacentes et régissant le comportement de clients et de serveurs. REST est défini par 6 contraintes : client-serveur, sans état, possibilité de mise en cache, système en couches, interface uniforme, code à la demande (facultatif).

Ce type d’API fonctionne exactement comme n’importe quel site Web. Vous envoyez votre requête à un serveur en HTTP et vous obtenez un site Web en réponse.

Une API REST définit un ensemble de fonctions auxquelles les développeurs peuvent envoyer des demandes et recevoir des réponses via le protocole HTTP (comme GET, DELETE et POST).

Si une API suit les « règles » REST, elle peut être qualifiée d’API RESTful. Grâce à cette interface, les ressources peuvent être appelées de façon singulière.

 

 

Qu’est-ce que le Centre pour développeurs ?

Le Centre pour développeurs constitue une excellente ressource permettant aux développeurs d’être rapidement opérationnels avec VMware Cloud on AWS. Les développeurs peuvent accéder à ces informations en cliquant sur l’onglet « Developer Center » dans la console VMware Cloud on AWS.

Pour démarrer, accédez à l’environnement VMware Cloud on AWS.

Lancez Google Chrome, et si ce n’est pas déjà fait, connectez-vous à l’organisation VMware Cloud on AWS avec vos informations d’authentification.

 

 


1. Dans l’onglet VMware Cloud on AWS, cliquez sur l’onglet Developer Center dans le menu supérieur

 

 

Exemples de code

 

Le Centre pour développeur dispose de nombreuses ressources utiles que nous vous invitons à découvrir. 

Par exemple, penchons-nous sur un exemple de code importé par l’un de nos développeurs d’API. Si vous faites défiler cet écran, vous remarquez qu’il existe des exemples de code pour Postman (un environnement de développement REST API), Python, PowerCLI et bien d’autres. Chacun peut contribuer en apportant des exemples de code à la communauté. Si cela vous intéresse, accédez à http://code.vmware.com ou cliquez sur le lien « VMware{code} Sample Exchange ».

  1. Cliquez sur Code Samples dans le menu
  2. Faites défiler l’écran jusqu’à la case PowerCLI - VMC Example Scripts
  3. Cliquez sur Download
  4. Cliquez sur Save dans la zone contextuelle pour enregistrer le fichier

 

 

PowerCLI - Exemple de script VMC

 

Après le téléchargement du script

  1. Cliquez sur la flèche du menu déroulant dans le coin inférieur gauche
  2. Cliquez sur Show in Folder

 

 

PowerCLI - Exemple de script VMC

 

  1. Accédez à \PowerCLI-Example-Scripts-master.zip\PowerCLI-Example-Scripts-master\Scripts\VMware_Cloud_on_AWS
  2. Effectuez un clic droit sur VMC Example Script.ps1 et cliquez sur Open

Un document texte s’ouvre, dans lequel vous pouvez voir les commandes PowerShell que vous pouvez utiliser avec votre SDDC.

3. Fermez le document texte et l’Explorateur de fichiers Windows

 

 

Kits de développement de logiciel (SDK)

 

Il existe une grande diversité de kits de développement de logiciel (SDK) permettant d’interagir avec les API de VMware Cloud on AWS, ainsi qu’avec les produits SDDC déployés. La section SDK permet d’accéder facilement à tous les kits de développement logiciel open source disponibles sur GitHub. Des liens vers la documentation, des exemples et même les billets des blogs de démarrage de chaque kit de développement logiciel sont également disponibles.

1. Cliquez sur l’onglet SDKs.

Découvrez les SDK disponibles aujourd’hui. Vous avez peut-être déjà trouvé celui qui vous intéresse !

 

 

Téléchargements

 

1. Cliquez sur l’onglet Downloads

Il contient des ressources en lignes de commande comme Datacenter CLI (DCLI) et PowerCLI.

 

 

API Explorer

 

La section API Explorer permet d’accéder facilement aux API RESTful disponibles à partir de l’API des Services Cloud et de l’API de VMware Cloud on AWS, et d’interagir directement avec elles. 

Ces API se présentent sous la forme d’un navigateur d’API interactif avec quelques intégrations utiles qui permettent de travailler plus facilement.

L’API Explorer étant intégrée à la console Cloud, il est possible d’utiliser le jeton d’actualisation existant pour s’authentifier. Certains champs, comme l’ID de l’organisme, sont en outre automatiquement renseignés pour faciliter l’apprentissage et l’utilisation de ces API. 

Grâce à la possibilité « d’exécuter » les API et de visualiser les réponses en temps réel, il est extrêmement facile d’apprendre à les utiliser et de suivre les réponses dans l’API Explorer.

Exécutons à présent quelques commandes API REST simples intégrées au Centre pour développeurs

  1. Cliquez sur l’onglet API Explorer
  2. Sélectionnez votre SDDC (par ex. : HOL-SDDC-01)
  3. Cliquez sur la flèche déroulante en regard de l’option Organizations
  4. Cliquez sur la flèche déroulante en regard de la première API « GET »
  5. Cliquez sur Execute

 

 

API Explorer - Réponse GET de l’entreprise

 

Regardons la réponse.

  1. Cliquez sur le nom alphanumérique de l’entreprise pour développer les détails de la réponse
  2. L’ identifiant de l’entreprise. REMARQUE : copiez le numéro d’identification (sans les guillemets), car vous aurez peut-être à l’utiliser lors de l’étape suivante.
  3. Le nom de l’entreprise
  4. La version de l’entreprise

 

 

API Explorer - GET SDDC

 

Au cours de cette étape, nous allons obtenir quelques renseignements sur l’entreprise que nous avions sélectionnée à l’étape précédente.

  1. Cliquez sur la flèche déroulante à côté de SDDCs
  2. Cliquez sur la première flèche GET pour la développer
  3. L’identifiant de l’entreprise devrait déjà être renseigné (une autre fonction conçue par les développeurs sur la base des retours des clients). REMARQUE : si cet identifiant d’entreprise n’est pas automatiquement renseigné, collez-le ici.
  4. Cliquez sur Execute

 

 

API Explorer - Réponse GET du SDDC

 

Voyons à présent ce qu’il en est du corps de la réponse

  1. Cliquez sur Sddc (HOL-SDDC-01) pour développer le corps de la réponse
  2. La date de création du SDDC
  3. Le SDDC ID
  4. Le SDDC état

 

Déploiement du SDDC avec des API RESTful natives


Le déploiement d’un Software-Defined Data Center (SDDC) est la première étape de l’utilisation du service VMware Cloud on AWS.  

Dans ce module, nous allons aborder la façon de créer un SDDC par programmation en exploitant des API natives.


 

Conditions requises à la création d’un SDDC

 

La première fois que vous déployez un SDDC, l’une des conditions requises les plus importantes est de lier un compte AWS au service VMware Cloud on AWS. Cela vous permet d’effectuer de nombreuses actions, mais la raison principale est la suivante : c’est ainsi que vous pourrez connecter votre SDDC à un VPC AWS existant, ce qui est obligatoire en environnement réel.

Dans le cadre de ce laboratoire, cette étape n’est pas obligatoire. Cependant, il est important de s’en souvenir pour tout déploiement en situation réelle.

Il convient également de noter que si le paramètre Management Subnet est facultatif, dans un environnement de production, il est néanmoins important de le définir correctement, car il ne sera pas possible de le modifier ultérieurement (cela nécessiterait de détruire le SDDC).

Voici les règles :

Pour les besoins de ce laboratoire, il est inutile de lier un compte AWS ou de définir un sous-réseau de gestion avec VPC et des sous-réseaux, ainsi qu’un grand nombre de paramètres optionnels (par ex. : Stretched Cluster). En effet, nous allons utiliser les valeurs par défaut de la plupart de ces paramètres et recourir à un « fournisseur Cloud » spécifique du nom de ZEROCLOUD.

 

*Si vous souhaitez effectuer ces étapes, elles sont décrites dans le 

 

 

API Explorer

 

API Explorer est le moyen le plus facile et le plus rapide d’interagir avec une API RESTful native. En effet, il ne nécessite aucune compétence en code et propose une interface utilisateur intuitive sur le navigateur.

L’API Explorer est disponible dans l’onglet Developer Center

  1. Sélectionnez l’onglet Developer Center dans le menu du haut
  2. Cliquez sur le sous-onglet API Explorer

 

 

Exploration de l’API pour provisionner un SDDC

 

L’exploration des API à l’aide d’API Explorer est intégrée à l’interface utilisateur et a été conçue pour être intuitive et rapide dans la validation des exécutions d’API.

Dans cette section, nous allons accéder à la particularité de l’API en matière de création de SDDC : il s’agit d’un appel POST qui envoie un ensemble de paramètres de configuration à définir dans l’appel API.

Maintenant que nous nous trouvons dans API Explorer, nous allons effectuer les actions qui suivent :

  1.  Accédez à la section SDDCs et cliquez sur la flèche déroulante pour la développer.
  2.  Développez la section de la partie supérieure suivante appelée POST /orgs/{org}/sddcs
  3. Nous verrons que le paramètre org est déjà renseigné avec notre identifiant d’entreprise ainsi qu’une valeur sddcConfig vierge.
  4.  Nous pouvons renseigner cette valeur avec un exemple de corps JSON contenant des valeurs vides en cliquant sur le lien AwsSddcConfig dans la colonne Data Type.

 

 

Configurer les paramètres JSON et exécuter

 

C’est dans la zone de texte sddcConfig que nous allons définir les paramètres de configuration qui seront envoyés lors de l’appel API POST.

La plupart des paramètres sddcConfig possèdent des valeurs par défaut et sont facultatifs. Nous allons configurer le seul paramètre obligatoire pour exécuter cette tâche.

  1. Cliquez sur AwsSddcConfig : la zone sddcConfig est renseignée avec un modèle vide de paramètres
  2. Modifiez la zone de texte  sddcConfig pour qu’elle ressemble EXACTEMENT à l’emplacement JSON ci-dessous (ne laissez pas de ligne vide au début et à la fin, et supprimez la dernière virgule après « région ») ;
  3. Cliquez sur Execute

Veuillez noter que pour des raisons de simplicité, nous avons omis la majorité des paramètres, notamment le paramètre account_link_sddc_config dans la mesure où nous faisons appel au fournisseur ZEROCLOUD.

Veillez à renseigner UNIQUEMENT les informations fournies dans l’exemple ci-dessous dans la valeur sddcConfig.

{
    "name": "APIExplorer-Example-SDDC",
    "num_hosts": 4,
    "provider": "ZEROCLOUD",
    "region": "EU_CENTRAL_1"
}

 

 

Confirmer les paramètres JSON

 

1. Cliquez sur Confirm

 

CONSEILS :

En environnement réel, vous pouvez récupérer :

  •  l’élément connected_account_id de l’API en employant les méthodes suivantes :

Méthode : GET /orgs/{org}/account-link/connected-accounts

Propriété : ID

  • customer_subnet_ids : (identifiant de sous-réseau souhaité pour le trafic VPC)

Méthode : GET /orgs/{org}/account-link/compatible-subnets

Propriété : ID de sous-réseau

 

 

 

Validation de l’exécution de l’API

 

Si le POST est correctement exécuté, vous obtiendrez un identifiant de tâche dans la réponse, comme sur l’image.

Après avoir vu la réponse réussie avec un identifiant de tâche, vous pouvez accéder au menu principal du SDDC et en suivre l’avancée.

 

 

Visualiser l’avancée de la création du SDDC

 

  1. Cliquez sur SDDCs dans le menu du haut
  2. Vous devriez voir apparaître une barre de progression de la configuration du SDDC qui vient d’être créé

Félicitations !

Au bout de quelques minutes, vous devriez voir votre toute nouvelle carte SDDC avec ses paramètres dans la page principale du SDDC.

 

Conclusion


Dans ce module, nous avons abordé l’utilisation de l’API REST et l’accès à toutes les ressources dont ont besoin les développeurs qui utilisent le Centre pour développeurs.  
Nous avons également déployé un SDDC complet dans VMware Cloud on AWS au moyen de l’API RESTful native, en préparant un fichier de configuration JSON simple.

Vous pouvez également consulter une version PowerShell contenant les mêmes appels API dans les exemples de code.

 

# Author: Kyle Ruddy
# Product: VMware Cloud on AWS
# Description: VMware Cloud on AWS Single Host Deployment Script using PowerCLI
# Requirements:
#  - PowerShell 3.x or newer
#  - PowerCLI 6.5.4 or newer

# Set details for SDDC
$oauthToken = "xxxxxxxx-xxxx-xxxx-xxxx-xxxxxxxxxxx"
$sddcName = "PowerCLI-1Node-SDDC"
$hostCount = "1"
$awsRegion = "US_WEST_2"

# --- Deployment code  ---
# Connect to VMware Cloud Service
Connect-Vmc -RefreshToken $oauthToken | Out-Null

# Get ORG ID
$orgSvc = Get-VmcService -Name com.vmware.vmc.orgs
$org = $orgSvc.List()
Write-Host "Org:"$org.display_name" ID:"$org.id

# Get Linked Account ID
$connAcctSvc = Get-VmcService -Name com.vmware.vmc.orgs.account_link.connected_accounts
$connAcctId = $connAcctSvc.get($org.id) | Select-Object -ExpandProperty id
Write-Host "Account ID: $connAcctId"

# Get Subnet ID
$compSubnetSvc = Get-VmcService -Name com.vmware.vmc.orgs.account_link.compatible_subnets
$vpcMap = $compSubnetSvc.Get($org.id, $connAcctId, $region) | Select-Object -ExpandProperty vpc_map 
$compSubnets = $vpcMap | Select-Object -ExpandProperty Values | Select-Object -ExpandProperty subnets
$compSubnet = $compSubnets | where {$_.name -ne $null} | Select-Object -first 1
Write-Host "Subnet CIDR"$compSubnet.subnet_cidr_block"ID:"$compSubnet.subnet_id

# Deploy the SDDC
$sddcSvc = Get-VmcService com.vmware.vmc.orgs.sddcs
$sddcCreateSpec = $sddcSvc.Help.create.sddc_config.Create()
$sddcCreateSpec.region = $awsRegion
$sddcCreateSpec.Name = $sddcName
$sddcCreateSpec.num_hosts = $hostCount
if ($org.properties.values.sddcTypes) {$sddcCreateSpec.sddc_type = "1NODE"}
$sddcCreateSpec.Provider = "AWS"
$accountLinkSpec = $sddcSvc.Help.create.sddc_config.account_link_sddc_config.Element.Create()
$accountLinkSpec.connected_account_id = $connAcctId
$custSubId0 = $sddcSvc.Help.create.sddc_config.account_link_sddc_config.Element.customer_subnet_ids.Element.Create()
$custSubId0 = $compSubnet.subnet_id
$accountLinkSpec.customer_subnet_ids.Add($custSubId0) | Out-Null
$sddcCreateSpec.account_link_sddc_config.Add($accountLinkSpec) | Out-Null
$sddcCreateSpec
$newSddc = $sddcSvc.create($org.Id, $sddcCreateSpec)
$newSddc

 

Vidéo de présentation de VMware Cloud on AWS (2 minutes 13 secondes)

 
 

Découvrez comment le leader des Clouds privés et le leader du Cloud public ont uni leurs puissantes fonctionnalités pour offrir une solution réellement attrayante et différenciée.

 

 

Vidéo illustrant la plongée dans l’univers de VMware Cloud on AWS (6 minutes 35 secondes)

 
 

Examinons plus en détail la façon dont la pile SDDC de VMware s’exécute sur AWS pour offrir un modèle opérationnel hybride cohérent qui fournit des capacités et des services à la demande. Cela comprend un aperçu des options de configuration réseau et de la puissance de la fonctionnalité eDRS (Elastic DRS) et de la correction automatique.

 

 

Vous avez terminé le module 2

Félicitations ! Vous avez terminé le module 2.

Liste des modules du laboratoire :

Responsables du laboratoire :

  • Andrea Siviero, Architecte principal, Global
  • Jennifer Schmidt, Architecte consultante, États-Unis 

 

 

Comment terminer le laboratoire

 

Pour terminer votre laboratoire, cliquez sur le bouton END.

 

Module 3 - Utilisation de vCenter dans VMware Cloud on AWS (simulation interactive ou iSIM) (30 minutes)

Introduction


Dans cette simulation, le SDDC a déjà été déployé.  Vous allez vous connecter à VMware Cloud on AWS pour configurer les règles de pare-feu. Vous accéderez ensuite à vCenter pour configurer des bibliothèques de contenus, concevoir un réseau logique, créer une spécification de personnalisation Linux, déployer une machine virtuelle, puis convertir cette machine virtuelle en un modèle.

Par défaut, le pare-feu de la passerelle de gestion est défini pour refuser l’intégralité du trafic entrant et sortant. Pour accéder à vCenter dans VMware Cloud on AWS, des règles de pare-feu supplémentaires sont donc requises afin d’autoriser l’accès à vCenter Server, mais également d’autoriser d’autres types de trafic en fonction de vos besoins.


Simulation interactive du laboratoire d’essai en ligne : Utilisation de vCenter dans VMware Cloud on AWS


Cette partie du laboratoire d’essai en ligne se présente sous forme de simulation interactive. Elle vous permet d’expérimenter des procédures dont l’exécution au sein de l’environnement de laboratoire en ligne demanderait trop de temps et de ressources. Dans cette simulation, vous pouvez utiliser l’interface logicielle comme si vous interagissiez avec un environnement en ligne.

  1. Cliquez ici pour ouvrir la simulation interactive. Une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet de navigateur s’affiche.
  2. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur le lien « Return to the lab » pour revenir au laboratoire.

Le laboratoire continue de s’exécuter en arrière-plan. S’il passe en mode veille, vous pouvez le reprendre une fois le module terminé.


Conclusion


Dans ce module, vous avez testé des activités courantes pouvant être effectuées dans l’instance vCenter Server de VMware Cloud on AWS : Comme vous pouvez le constater, à l’instar des activités on premise, la majeure partie des activités administratives courantes peuvent être effectuées de la même manière : Nous vous présentons ci-dessous les différences dans le modèle d’accès restrictif existant dans vCenter Server dans VMware Cloud on AWS.


 

Référence des privilèges pour CloudAdmin et CloudGlobalAdmin

Dans un SDDC dans le Cloud, VMware effectue des tâches d’administration de l’hôte et d’autres tâches pour vous. De ce fait, un administrateur Cloud a besoin de moins de privilèges qu’un utilisateur administrateur dans un Data Center on premise.

VMware assigne un rôle différent pour différents objets à un administrateur Cloud : le rôle CloudAdmin ou le rôle CloudGlobalAdmin. Par conséquent, vous pouvez soit effectuer des tâches globales sur cet objet, soit effectuer des tâches spécifiques comme la création de dossiers ou de machines virtuelles.

Ensemble de privilèges





CloudAdmin





CloudGlobalAdmin





Commentaire





Alarmes





Privilèges de toutes les alarmes.





--










Auto Deploy





--




--




VMware effectue la gestion des hôtes.





Bibliothèque de contenus





--




Privilèges de toutes les bibliothèques de contenus











Cryptographe





--




--




Non pris en charge dans cette version du produit.





Data Center





--




--




VMware prend en charge la création et la suppression des Data Centers, ainsi que d’autres opérations.





Banque de données




Un utilisateur CloudAdmin possède les privilèges suivants en matière de banque de données :
  • Datastore > Allocate space
  • Datastore > Browse datastore
  • Datastore > Configure datastore
  • Datastore > Low level file operations
  • Datastore > Remove file
  • Datastore > Update virtual machine metadata





--








dvPort Group




--



--



VMware effectue les opérations réseau du Data Center.




Commutateur distribué




--



--



VMware effectue les opérations réseau du Data Center.




ESX Agent Manager




--



--



VMware effectue la gestion des hôtes.




Extension




--



--



Prise en charge non assurée dans le SDDC dans le Cloud




Dossier




Privilèges sur tous les dossiers.




--








Global



Un utilisateur CloudAdmin possède les privilèges globaux suivants :
  • Global > Annulation de la tâche
  • Global > Balise globale
  • Global > Intégrité
  • Global > Événement du journal
  • Global > Définition d’un attribut personnalisé
  • Global > Balise système




Un utilisateur CloudGlobalAdmin possède les privilèges globaux suivants :
  • Global > Gestion des attributs personnalisés
  • Global > Service Manager








Host



Un utilisateur CloudAdmin possède les privilèges d’hôte suivants :
  • Host > vSphere Replication > Gestion de la réplication




--



VMware effectue toutes les autres tâches de gestion des hôtes.



Hybrid Linked Mode



--



Un utilisateur CloudGlobalAdmin possède la privilège Hybrid Linked Mode suivant :
  • Hybrid Linked Mode > Gestion




Non documenté pour le moment pour la version on premise de vSphere.



Inventory Service


--


Privilèges sur tous les services d’inventaire.


Non documenté pour le moment pour la version on premise de vSphere.


Réseau


Un utilisateur CloudAdmin possède le privilège réseau suivant :
  • Réseau > Affectation d’un réseau



--

VMware effectue d’autres tâches de gestion réseau.


Performances


--

--




Autorisations


--

Autorisations > Modification des autorisations





Stockage à base de profils


--

Tous les privilèges relatifs au stockage à base de profils.





Ressource


Privilèges sur toutes les ressources.








Tâche planifiée

Un utilisateur CloudAdmin possède le privilège suivant sur la tâche planifiée :
  • Tâche planifiée > Création
  • Tâche planifiée > Suppression
  • Tâche planifiée > Modification
  • Tâche planifiée > Exécution


Un utilisateur CloudGlobalAdmin possède le privilège suivant sur la tâche planifiée :
  • Tâche planifiée > Message global




Sessions

--

Un utilisateur CloudGlobalAdmin possède les privilèges suivants sur la session :
  • Sessions > Message
  • Sessions > Validation de la session




Vues « Storage »

Un utilisateur CloudAdmin possède le privilège suivant sur les vues « Storage » :
  • Vues « Storage » > Consultation


--


Système

Privilèges sur tout le système.

--


Tâche

--
--
Les privilèges sur les tâches contrôlent la capacité des extensions à gérer des tâches. VMware gère les extensions pour vous.

vApp

Tous les privilèges vApp.

--


Machine virtuelle
Un utilisateur CloudAdmin possède la plupart des privilèges sur les machines virtuelles.
Les privilèges suivants ne sont PAS disponibles :
  • Machine virtuelle > Interaction > Création d’élément secondaire
  • Machine virtuelle > Interaction > Désactivation d’élément secondaire
  • Machine virtuelle > Interaction > Activation d’élément secondaire
  • Machine virtuelle > Interaction > Définition en tant qu’élément principal
  • Machine virtuelle > Interaction > Enregistrement
  • Machine virtuelle > Interaction > Rediffusion

--
vService
Tous les privilèges vService.
--

 

 

Vidéo de présentation de VMware Cloud on AWS (2 min 13 sec)

 
 

Découvrez comment le leader des Clouds privés et le leader du Cloud public ont uni leurs puissantes fonctionnalités pour offrir une solution réellement attrayante et différenciée.

 

 

Vidéo illustrant la plongée dans l’univers de VMware Cloud on AWS (6 min 35 sec)

 
 

Examinons plus en détail la façon dont la pile SDDC de VMware s’exécute sur AWS pour offrir un modèle opérationnel hybride cohérent qui fournit des capacités et des services à la demande. Cela comprend un aperçu des options de configuration réseau et de la puissance de la fonctionnalité eDRS (Elastic DRS) et de la correction automatique.

 

 

Vous avez terminé le module 3

Félicitations ! Vous avez terminé le module 3.

Liste des modules du laboratoire :

Responsables du laboratoire :

  • Andrea Siviero, Architecte principal, Global
  • Jennifer Schmidt, Architecte consultante, États-Unis 

 

 

Comment terminer le laboratoire

 

Pour terminer votre laboratoire, cliquez sur le bouton END.

 

Module 4 - Présentation du service complémentaire VMware Site Recovery (simulation interactive) (30 minutes)

Introduction


VMware Site Recovery fournit au Cloud AWS la reprise d’activité sous forme de service du Software-Defined Data Center (SDDC) de classe d’entreprise de VMware. Il permet aux clients de protéger et de restaurer des applications sans nécessiter de site secondaire dédié. Il est distribué, commercialisé, pris en charge, exploité et géré par VMware sous forme de service à la demande. Les équipes informatiques gèrent leurs ressources Cloud avec les outils VMware qu’elles ont l’habitude d’utiliser, sans les difficultés liées à l’apprentissage de nouvelles compétences ou à l’utilisation de nouveaux outils.

VMware Site Recovery est un module complémentaire de l’offre VMware Cloud on AWS, qui s’appuie sur VMware Cloud Foundation.  VMware Cloud on AWS intègre les produits phares de virtualisation du calcul, du stockage et du réseau de VMware, à savoir VMware vSphere, VMware vSAN et VMware NSX, parallèlement à la gestion de VMware vCenter Server. Ceux-ci sont optimisés pour s’exécuter sur une infrastructure AWS bare-metal évolutive. Disposant de la même architecture et du même fonctionnement opérationnel on premise et dans le Cloud, les équipes informatiques peuvent désormais créer une valeur métier instantanée via AWS et l’expérience du Cloud hybride de VMware.

La solution VMware Cloud on AWS offre aux clients la souplesse nécessaire pour considérer leur Cloud privé et le Cloud public sur un pied d’égalité et pour transférer facilement les charges de travail de l’un à l’autre, par exemple pour passer de la phase de développement/test à un environnement de production ou pour gérer les pics de capacité. Les utilisateurs peuvent exploiter la présence internationale d’AWS tout en profitant des avantages des clusters SDDC en termes d’évolutivité élastique, mais aussi d’une facturation unique par VMware pour la combinaison de ses logiciels étroitement intégrés et de l’infrastructure AWS, ainsi que de services à la demande ou par abonnement comme le service VMware Site Recovery.

VMware Site Recovery étend VMware Cloud on AWS pour offrir des fonctionnalités de tests sans interruption, de prévention des sinistres et de reprise d’activité gérée aux clients VMware, sans pour autant nécessiter de site secondaire ou de configuration complexe.

VMware Site Recovery fonctionne conjointement avec VMware Site Recovery Manager 8.x et VMware vSphere Replication 8.x pour automatiser le processus de reprise, de test, de nouvelle protection et de retour arrière des charges de travail des machines virtuelles.

VMware Site Recovery utilise les serveurs de VMware Site Recovery Manager pour coordonner les opérations du SDDC VMware. Ainsi, lorsque les machines virtuelles sont arrêtées sur le site protégé, des copies de ces machines virtuelles commencent à être envoyées sur le site de reprise. En utilisant les données répliquées du site protégé, ces machines virtuelles assument la responsabilité de fournir les mêmes services.

Il est possible d’utiliser VMware Site Recovery entre le Data Center de clients et un SDDC déployé sur VMware Cloud on AWS, ou entre deux SDDC déployés dans des régions ou zones de disponibilité AWS différentes. La deuxième option permet à VMware Site Recovery d’offrir une solution de reprise d’activité entièrement gérée et tenue à jour par VMware.

La migration des services et des inventaires protégés d’un site à l’autre est contrôlée par un plan de reprise qui indique l’ordre dans lequel les machines virtuelles sont arrêtées et démarrées, les pools de ressources auxquels elles sont attribuées, ainsi que les réseaux auxquels elles ont accès. VMware Site Recovery teste les plans de reprise à l’aide d’une copie temporaire des données répliquées et isole les réseaux de façon à laisser les opérations en cours se poursuivre sur chacun des sites. Il est possible de configurer plusieurs plans de reprise pour migrer des applications individuelles ou des sites complets, en assurant un contrôle plus précis sur les machines virtuelles basculées et rebasculées. Cela contribue également à la flexibilité des calendriers de tests.

VMware Site Recovery étend l’ensemble de fonctionnalités de la plate-forme d’infrastructure virtuelle pour assurer une continuité d’activité rapide entre les défaillances de site partielles ou totales.


Simulation interactive du laboratoire d’essai en ligne : présentation du service complémentaire VMware Site Recovery


Dans cette simulation, nous vous accompagnerons tout au long des étapes requises pour l’activation de la fonctionnalité DRaaS avec le module complémentaire « VMware Site Recovery », l’activation des règles de pare-feu requises et le mappage des ressources entre le site protégé et le site de reprise. Vous serez également capable de configurer un plan de reprise et d’exécuter un test et des rapports.

Cette partie du laboratoire d’essai en ligne se présente sous forme de simulation interactive. Elle vous permet d’expérimenter des procédures dont l’exécution au sein de l’environnement de laboratoire en ligne demanderait trop de temps et de ressources. Dans cette simulation, vous pouvez utiliser l’interface logicielle comme si vous interagissiez avec un environnement en ligne.

  1. Cliquez ici pour ouvrir la simulation interactive. Une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet de navigateur s’affiche.
  2. Lorsque vous avez terminé, cliquez sur le lien « Return to the lab » pour revenir au laboratoire.

Le laboratoire continue de s’exécuter en arrière-plan. S’il passe en mode veille, vous pouvez le reprendre une fois le module terminé.


Conclusion


Dans ce module, nous avons vu comment utiliser le module complémentaire « VMware Site Recovery » pour activer la fonctionnalité de reprise d’activité sous forme de service disponible dans VMware Cloud on AWS. Ces connaissances devraient permettre à Rainpole Systems de protéger rapidement l’infrastructure du site principal pour respecter les objectifs de point de récupération (RPO)/objectifs de délais de reprise (RTO) en cas de catastrophe.


 

Vidéo de présentation de VMware Cloud on AWS (2 min 13 sec)

 
 

Découvrez comment le leader des Clouds privés et le leader du Cloud public ont uni leurs puissantes fonctionnalités pour offrir une solution réellement attrayante et différenciée.

 

 

Vidéo illustrant la plongée dans l’univers de VMware Cloud on AWS (6 min 35 sec)

 
 

Examinons plus en détail la façon dont la pile SDDC de VMware s’exécute sur AWS pour offrir un modèle opérationnel hybride cohérent qui fournit des capacités et des services à la demande. Cela comprend un aperçu des options de configuration réseau et de la puissance de la fonctionnalité eDRS (Elastic DRS) et de la correction automatique.

 

 

SDDC à un seul hôte

Si vous avez apprécié le laboratoire et que vous souhaitez poursuivre l’expérience et tester les fonctionnalités de VMware Cloud on AWS, scannez le code QR ci-dessous pour démarrer votre expérience à 1 hôte.

 

 

 

Vous avez terminé le laboratoire !

Félicitations ! Vous avez terminé le laboratoire d’essai en ligne VMware Cloud on AWS. Si vous souhaitez passer en revue certaines des informations d’introduction, vous pouvez revenir .

Responsables du laboratoire :

  • Andrea Siviero, Architecte principal, Global
  • Jennifer Schmidt, Architecte consultante, États-Unis 

 

 

Comment terminer le laboratoire

 

Pour terminer votre laboratoire, cliquez sur le bouton END.  

 

Conclusion

Merci d’avoir participé aux laboratoires d’essai en ligne VMware. Visitez le site http://hol.vmware.com/ pour poursuivre ce laboratoire en ligne.

SKU du laboratoire: HOL-1987-01-HBD

Version: 20190123-211917