Laboratoires d’essai en ligne VMware - HOL-1951-02-VWS


Présentation du laboratoire en ligne - HOL-1951-02-VWS - Démarrer avec VMware Horizon

Instructions concernant le déroulement du laboratoire


Remarque : il vous faudra peut-être plus de 90 minutes pour suivre ce laboratoire. Durant cette session, vous pourrez terminer un maximum de 1 ou 2 modules.  Les modules sont indépendants. Vous pouvez donc commencer au début du module de votre choix, puis enchaîner les modules dans l’ordre qui vous convient. Utilisez le sommaire pour accéder au module choisi.

Le sommaire est disponible dans l’angle supérieur droit du manuel du laboratoire.

VMware Horizon 7 permet de provisionner des postes de travail VDI avec des clones instantanés et des hôtes RDS. Configurez App Volumes pour provisionner instantanément des applications et User Environment Manager pour offrir une expérience utilisateur contextuelle avec un workflow intégré permettant de provisionner rapidement des espaces de travail utilisateur.

Liste des modules du laboratoire :

 Responsables du laboratoire :

  • Responsable - Vernon Lihou - Ingénieur système sénior, spécialisé dans l’EUC, Royaume-Uni
  • Responsable - Josh Spencer - Architecte en marketing technique, Informatique pour l’utilisateur, États-Unis
  • Responsable - Daniel Plouffe -  Ingénieur en solutions sénior, États-Unis

 

Vous pouvez télécharger ce manuel de laboratoire sur le site des documents du laboratoire d’essai en ligne, ici :

http://docs.hol.vmware.com

Ce laboratoire peut être disponible dans d’autres langues.  Le document suivant vous aidera à définir vos préférences linguistiques et à déployer un manuel localisé pour votre laboratoire :

http://docs.hol.vmware.com/announcements/nee-default-language.pdf


 

Veuillez demander un casque (ou utilisez le vôtre), car ce laboratoire contient des supports vidéo sonores.

 

 

 

Emplacement de la console principale

 

  1. La zone délimitée par un cadre ROUGE correspond à la console principale.  Le manuel de laboratoire apparaît dans le volet affiché sur la droite de la console principale.
  2. Au début de votre laboratoire, le minuteur est réglé sur 90 minutes.  Vous ne pouvez pas sauvegarder le laboratoire.  Toutes les tâches doivent être effectuées durant la session de laboratoire.  Vous avez toutefois la possibilité de cliquer sur EXTEND pour obtenir un délai supplémentaire.  Si vous effectuez ce laboratoire dans le cadre d’un événement VMware, vous avez droit à deux prolongations, pour un délai supplémentaire total de 30 minutes.  Chaque clic vous donne droit à 15 minutes supplémentaires.  En dehors des événements VMware, vous pouvez prolonger la durée du laboratoire jusqu’à 9 heures et 30 minutes. Chaque clic vous donne droit à une heure supplémentaire.

 

 

Méthodes alternatives à la saisie de données au clavier

Au cours de ce module, vous serez invité à saisir du texte dans la console principale. Outre la saisie directe au clavier, vous disposez de deux méthodes très utiles facilitant la saisie des données complexes.

 

 

Cliquer sur une partie du texte du manuel de laboratoire, puis le faire glisser dans la fenêtre active de la console

 
 

Vous pouvez également cliquer sur du texte et des commandes CLI (Command Line Interface) directement à partir du manuel du laboratoire, pour les faire glisser dans la fenêtre active de la console principale.  

 

 

Accès au clavier international en ligne

 

Vous pouvez également utiliser le clavier international en ligne proposé dans la console principale.

  1. Cliquez sur l’icône en forme de clavier dans la barre d’outils Lancement rapide de Windows.

 

 

Insertion du symbole @

 

Cet exemple vous montre comment utiliser le clavier en ligne pour saisir le signe « @ » utilisé dans les adresses e-mail. Sur un clavier américain, le signe « @ » correspond à la combinaison Maj-2.

  1. Cliquez une fois dans la fenêtre de console active.
  2. Cliquez sur la touche Maj.
  3. Cliquez sur la touche « @ ».
  4. Vous remarquez que le signe « @ » a été saisi dans la fenêtre active de la console.

 

 

Invite ou filigrane d’activation

 

Au moment de démarrer le laboratoire, vous remarquerez peut-être sur le bureau un filigrane indiquant que Windows n’est pas activé.  

L’un des principaux avantages de la virtualisation réside dans la possibilité de transférer et d’exécuter une machine virtuelle sur n’importe quelle plate-forme.  Les laboratoires d’essai en ligne tirent parti de cette capacité, qui nous permet de les exécuter depuis différents Data Centers.  Cependant, ces Data Centers ne sont pas tous dotés des mêmes processeurs, ce qui a pour effet de déclencher un contrôle d’activation Microsoft via Internet.

Rassurez-vous, VMware et ses laboratoires d’essai en ligne sont en parfaite conformité avec les conditions de licence de Microsoft.  Le laboratoire que vous suivez est un pod autonome ne disposant pas d’un accès complet à Internet, dont Windows a besoin pour vérifier l’activation.  L’absence d’un accès complet à Internet provoque l’échec de ce processus automatisé, d’où l’apparition du filigrane.

Ce problème superficiel est sans incidence sur votre laboratoire.  

 

 

Observer la partie inférieure droite de l’écran

 

Vérifiez que l’exécution de toutes les routines de démarrage est terminée et que le laboratoire est prêt à démarrer. Si l’état affiché est différent de « Ready », patientez pendant quelques minutes.  Si le laboratoire n’est toujours pas à l’état « Ready » au bout de 5 minutes, demandez de l’aide.

 

Module 1 - Présentation et fonctionnalités de Horizon (60 minutes)

Introduction


Le présent module comprend les leçons suivantes :


 

Présentation technique de Horizon - Vidéo (10 min 16 sec)

N’hésitez pas à visionner cette courte vidéo qui décrit les fonctionnalités de Horizon.

 
 

 

Démonstration du produit Horizon 7.5 - VIDÉO (10 min 38 sec)


Dans ce module, nous allons aborder la console d’administration de VMware Horizon 7.5 et comment ouvrir la nouvelle console HTML 5.

 
 

Présentation des éditions Horizon


Les produits VMware d’informatique pour l’utilisateur permettent à l’équipe informatique de repousser les limites technologiques actuelles et de se concentrer sur la fourniture de services offrant agilité et productivité plutôt que de réagir après coup. Avec VMware, les département informatiques peuvent satisfaire les besoins des utilisateurs qui réclament une expérience cohérente et intuitive sur l’ensemble des terminaux, au bureau et en dehors, tout en garantissant à l’entreprise un environnement informatique sécurisé, facile à gérer et conforme en permanence.

Au moment de choisir votre édition Horizon, il est important de connaître les options disponibles afin de garantir la réussite du déploiement et de comprendre parfaitement le mode d’attribution des licences de chaque fonctionnalité.

 


 

Horizon 7 (on premise)

Trois éditions de Horizon 7 (on premise) sont disponibles :

  1. Horizon Standard : VDI simple et puissante avec expérience utilisateur optimale
  2. Horizon Advanced : déploiement économique des postes de travail et applications via un espace de travail unifié
  3. Horizon Enterprise : déploiement des postes de travail et applications avec automatisation et gestion Cloud

Consultez le tableau ci-après pour trouver les fonctions adaptées à votre entreprise et à vos cas d’usage. Chaque édition Horizon contient 8 sections couvrant les thèmes suivants :

Exemple :

La société ABC a besoin d’optimiser le déploiement de l’audio et de la vidéo directement entre les terminaux pour une collaboration « un à un », ou sur une unité de contrôle multipoint centralisée pour les visioconférences ou réunions à plusieurs.

Solution = Pack virtualisation Horizon pour Skype Entreprise (**disponible avec l’édition Horizon Advanced)

 

 

 

Tableau des fonctionnalités Horizon

Téléchargez le dernier livre blanc sur les offres et licences d’INFORMATIQUE POUR L’UTILISATEUR VMWARE, y compris VMware Workspace ONE et VMware Horizon.

 

 

 

Outil de sélection de l’édition - Nouvelle édition ou mise à niveau

Faire le bon choix en s’aidant du tableau des fonctionnalités Horizon peut sembler complexe et fastidieux. VMware a donc développé un outil en ligne de sélection de l’édition pour vous aider à prendre la meilleure décision.

  1. Outil de sélection des éditions Horizon : VMware Horizon est disponible en trois éditions : Horizon Standard, Advanced et Enterprise. Consultez le guide de l’outil pour trouver l’édition adaptée à vos besoins.  
  2. Outil de mise à niveau des éditions Horizon : saisissez le produit ou la référence actuelle du client, sélectionnez le produit souhaité par le client et laissez l’outil déterminer la mise à niveau. Utilisez l’outil de mise à niveau pour choisir la mise à niveau adaptée.

 

Nouveautés de Horizon 7,5


La section Nouveautés de Horizon 7.5 détaille les nouvelles fonctionnalités et se présente sous la forme d’une vidéo de 11 minutes (Option 1) ou d’un descriptif des fonctions (Option 2).


 

Option 1 - VMware Horizon 7.5 - Présentation des nouveautés - VIDÉO (11 min 8 sec)

 
 

 

 

Option 2 - VMware Horizon - Présentation des nouveautés techniques - Démonstration manuelle

S’appuyant sur le meilleur de la technologie mobile et du Cloud, Horizon 7 transforme radicalement l’environnement VDI en vous offrant une simplicité, une sécurité, une rapidité et une évolutivité sans précédent, à moindre coût. Horizon 7 vous permet d’être opérationnel 30 fois plus rapidement tout en réduisant vos coûts de près de 50 % par rapport aux solutions traditionnelles.

 

 

Console Horizon

 

La console VMware Horizon est la dernière version de l’interface Web via laquelle vous pouvez créer et gérer les postes de travail virtuels, les applications et postes de travail publiés. Elle inclut aussi les fonctions de workflows intégrés de la plate-forme JMP (Just-in-Time Management Platform) de VMware Horizon pour la gestion des espaces de travail. Nous y reviendrons plus en détail dans le .

La console Horizon est disponible dès que vous avez installé et configuré Horizon Connection Server et y accédez via HTML 5. La première console inclut une implémentation partielle des fonctions de Horizon 7, mais vous pouvez utiliser Horizon Administrator, l’interface Web classique pour accéder aux fonctions non encore disponibles dans la console Horizon.

 

 

Console Horizon - Avantages

Les avantages de la console Horizon incluent la simplification du processus de déploiement des postes de travail et applications, la fourniture des postes de travail en flux tendu et une interface Web plus sécurisée qui élimine les risques de sécurité.  

 

 

Fonctionnalité - Console Horizon

Exécuter des tâches de déploiement de pools de postes de travail ou d’applications ou de résolution de problèmes, ou gérer les workflows JMP via l’interface Web Horizon Administrator en utilisant une connexion (TLS) sécurisée.

Voici l’ensemble des fonctionnalités actuellement offertes par la nouvelle console :

  • Droits
    • Droits des utilisateurs et des groupes
    • Droits sur les postes de travail et les applications
  • Authentification
    • Authentification de l’accès à distance
    • Accès authentifié pour les applications publiées
  • Postes de travail virtuels
    • Pools automatisés de clones complets à affectation dédiée
    • Pools automatisés de clones instantanés à affectation dédiée et flottante
  • Postes de travail publiés
    • Parcs manuels
    • Parcs de clones instantanés automatisés
    • Pools de postes de travail RDS
  • Applications publiées
    • Pools d’applications manuels
    • Pools d’applications à partir d’applications existantes
  • Machines virtuelles
    • Machines virtuelles disponibles dans vCenter Server
    • Machines enregistrées non disponibles dans vCenter Server

 

 

Workflow intégré JMP

 

Présentation

Nouvelle fonction dédiée aux administrateurs de solutions d’informatique pour l’utilisateur, il simplifie la configuration d’un espace de travail et facilite les affectations en définissant une affectation JMP qui inclut des informations sur les pools de postes de travail Horizon, les disques AppStack de VMware App Volumes et VMware User Environment Manager via une seule console pour des utilisateurs ou un groupe d’utilisateurs.

Avantages

Composants et versions pris en charge

Les versions suivantes des produits VMware doivent être installées pour pouvoir installer JMP Server.

  • VMware Horizon 7 version 7.5 ou ultérieure
  • VMware App Volumes 2.13 ou version ultérieure (facultatif)
  • VMware User Environment Manager 9.2.1 ou version ultérieure (facultatif)
  • VMware Identity Manager™ 2.9.2 ou version ultérieure (pour l’intégration avec VMware Workspace™ ONE™)

 

 

Outil d’assistance

 

Présentation

Une version mise à jour de l’outil d’assistance est intégrée à la nouvelle console Horizon. Ouvrez la console Horizon et sélectionnez un nom d’utilisateur pour lancer la recherche et la résolution des problèmes sur les sessions de poste de travail virtuels et d’application.

Avantages

  • L’outil d’assistance Horizon est intégré à la nouvelle console Horizon.
  • Vous pouvez résoudre les problèmes liés aux sessions de poste de travail Linux à l’aide de l’outil d’assistance Horizon depuis la console Horizon.
  • L’outil d’assistance Horizon affiche les mesures suivantes :
    • Statut de l’association de Skype Entreprise
    • État de la session de poste de travail ou d’application
    • Données sur les IOPS de disque
Remarque : pour obtenir les informations de segments de connexion, vous devez activer les écritures timingProfiler dans la base de données des événements : « vdmadmin -I -timingProfiler -enable » sur chaque instance Connection Server.

 

 

Horizon 7 avec VMware Cloud on Amazon Web Services

 

Présentation

Grâce à Horizon 7 avec VMware Cloud on Amazon Web Services, l’infrastructure est fournie en tant que service, mais les clients gardent un contrôle total sur les charges de travail exécutées sur l’infrastructure. De plus, ils disposent d’un environnement pratiquement identique à celui on premise.

Avantages

Horizon 7.5 prend en charge les fonctions RDSH et VDI de clones complets. La fonction de clones instantanés sera intégrée dans une version future.

Workspace ONE basé sur SaaS et Unified Access Gateway 3.3 sont pris en charge, User Environment Manager et App Volumes seront intégrés dans une version future.

Un équilibreur de charge tiers et un pare-feu NSX Edge pour les flux de trafic nord-sud sont pris en charge ; l’équilibrage de charge NSX et le pare-feu distribué pour les flux de trafic est-ouest seront intégrés dans une version future.

Pour en savoir plus sur cette fonctionnalité, regardez notre vidéo.

 

 

 

Vidéo de VMware Cloud sur Amazon Web Services

 
 

 

 

Licences par abonnement

Présentation

En plus des licences actuelles de VMware Horizon, des licences par abonnement sont désormais disponibles pour Horizon 7.4.1 et 7.5.

  • Conformément à une obligation légale, les licences par abonnement doivent inclure un composant SaaS.
  • Une solution IDM hébergée est incluse et constitue la seule authentification pour les ressources Horizon.
  • Horizon passe automatiquement en mode Workspace One une fois la clé de licence par abonnement appliquée.
  • La licence d’abonnement et la clé sont disponibles à partir de la version Horizon 7.4.1.

 

 

Extended Service Branch (ESB)

 

Présentation

Depuis le deuxième trimestre 2018, Horizon inclut l’option Extended Service Branch (ESB), en plus de l’option Current Release (CR) Branch.

Qu’est-ce qu’ESB ?

Une fonction Extended Service Branch est une version parallèle à la version actuelle existante du produit.

Détails

  • Support actif pendant 24 mois, support général ensuite.
  • Trois Service Packs avec correctifs pour les bogues critiques/de sécurité uniquement et nouvelle prise en charge Win 10 ; aucune nouvelle fonctionnalité.
  • SP1 après 6 mois, SP2 après 9 mois, SP3 après 15 mois.
  • Inclut Horizon 7, App Volumes, User Environment Manager et Unified Access Gateway.
  • Versions correspondantes requises.
  • Le client peut utiliser ses licences actuelles.
  • Tous les 12 mois, un ensemble de versions ESB basé sur la version alors en cours est mis à disposition.

Par exemple, Horizon 7.5 SP1 sera fourni en même temps que la version SP1 correspondante sur les instances EBS AV, UEM et UAG. L’association d’une instance ESB avec la version en cours ou de différentes versions de Service Pack n’est pas prise en charge.  

  • À tout moment, deux instances ESB sont disponibles pour les clients.

Remarques :

  • Chaque version SP prendra en charge les versions N-2, N-1, N et N+1 de l’OS client Win 10.
  • Le support actif est défini en tant que branche admissible aux correctifs d’hôte.  Après la fin du support actif, les clients peuvent continuer à utiliser l’instance ESB avec un support général, mais aucun nouveau correctif n’est fourni.

 

 

vSphere 6.7 et API de clone instantané

 

Clones instantanés Horizon avec vSphere 6.7

Présentation

La prise en charge de l’API de clones instantanés dans vSphere 6.7 est incluse avec Horizon 7.5 et apporte les améliorations suivantes aux clones instantanés :

  • Les clones instantanés peuvent rattacher des disques AppStack App Volumes au moment du clonage pour réduire le délai de connexion requis.
  • Conservation améliorée des adresses MAC.
  • Prise en charge améliorée de plusieurs instances de vLAN.

Détails

  • Seul Horizon 7.5 (et versions ultérieures) prendra en charge l’API de clones instantanés.
  • Horizon 7.5 prendra en charge l’API vmFork d’origine utilisée dans les versions vSphere antérieures à la version 6.7.
  • Les journaux correspondants se trouvent dans C:\ProgramData\VMware\VDM\logs sur Connection Server.

Une erreur fréquente consiste à penser que les clones instantanés Horizon sont identiques à la méthode vSphere PowerShell. Or, Horizon est différent dans la mesure où il dispose toujours d’un clone instantané sans parent, et s’appuie sur la réplique qui offre aussi l’avantage d’un accélérateur de stockage. Horizon inclut cloneprep qui automatise la procédure requise sur l’OS client.

 

 

Virtualization Based Security (VBS)

 

Présentation

La solution de sécurité basée sur la virtualisation isole le code sensible comme l’intégrité du code en mode noyau ou les informations d’authentification pour le domaine d’entreprise sensible du reste du système d’exploitation Windows. Windows 10 s’appuie sur TPM pour mesurer l’intégrité de la séquence de démarrage (puis en se basant sur ces mesures, déverrouille automatiquement les disques protégés par BitLocker), pour protéger les informations d’authentification ou pour obtenir l’attestation d’intégrité.

Configuration requise

  • Virtualisation matérielle avec I/O MMU
  • Indicateur NX/XD
  • TPM 2.0 (niveau matériel VM 14+, vSphere 6.7)

Configuration requise pour vTPM

  • Chiffrement des VM (nécessite un serveur KMS compatible KMIP 1.1)
  • Niveau matériel 14 (vSphere 6.7)
  • Windows 10/Server 2016
  • Clones complets
  • Stocké dans .nvram

Une instance Key Management Server (KMS) doit être configurée dans vCenter pour pouvoir ajouter un périphérique TPM à une VM. Les secrets TPM sont stockés sans les fichiers de VM qui sont automatiquement chiffrés lors du provisionnement d’un périphérique TPM. Pour chiffrer les fichiers de VM contenant les secrets TPM, un serveur de gestion des clés (KMS) est nécessaire. Vous pouvez utiliser TPM pour la liaison matérielle avec des clés Credential Guard, Attestation ou BitLocker. Après l’ajout d’un serveur KMS, vous pouvez ajouter un périphérique TPM dans vSphere ou l’assistant de création de pools.

 

 

vGPU

 

Présentation

Auparavant, un seul profil vGPU par cluster était recommandé avec les clones instantanés car même en regroupant les VM par hôte, entre les hôtes, ces VM étaient toujours dispersées. Conséquence, tous les GPU étaient susceptibles de déjà disposer d’une VM exécutée avec un autre profil que celui requis et dans la mesure où un seul profil par GPU est pris en charge, aucune nouvelle VM ne pouvait être lancée malgré la capacité suffisante. Dans le nouveau mode de consolidation, les VM sont aussi regroupées sur tous les hôtes.

Dans le nouveau mode de performance, les VM sont regroupées sur tous les hôtes, mais réparties entre les GPU. Une solution de remplacement par vCenter existe dans la base de données ADAM et se répartit sur l’ensemble des hôtes qui ne doivent être utilisés qu’avec des profils GPU uniques. Elle correspond en outre aux performances optimales précédentes.

 

 

Partage d’une image maître pour les clones instantanés dans plusieurs clusters

 

Présentation

Vous pouvez désormais utiliser un seul maître (ou image maître) pour plusieurs clusters sans stockage partagé entre ces clusters. Par exemple, VSAN est disponible uniquement dans le cluster.

Cette restriction a été supprimée en modifiant la logique de VM interne qui permet de lancer désormais le modèle à partir du cluster sur lequel il réside.

Avantages

  • Le modèle interne est désormais lancé à partir du cluster sur lequel il réside.
  • Possibilité pour d’autres clusters d’utiliser le même maître sans stockage partagé entre les clusters (comme VSAN).

 

 

Clones instantanés

Avantages

  • Prise en charge de plusieurs profil vGPU.
  • Sélection de PCoIP ou VMware Blast (codeur matériel non h264) comme protocole d’affichage avec NVIDIA GRID vGPU pour les pools de postes de travail de clone instantané.
  • Modification des paramètres logiciels 3D vSGA ou 3D pour les pools de clones instantanés.

 

 

Architecture de pods Cloud

Avantages

  • La limite totale de session passe à 200 000 et la limite totale de site à 10.   
  • Vous pouvez configurer des raccourcis de poste de travail pour la gestion globale des droits.

 

 

Offre groupée GPO

Avantages

  • Le fichier de modèles ADMX (perf_tracker.admx) contient des paramètres de règle pour Horizon Performance Tracker.
  • Étendez les GPO basés sur machine pour intégrer RDSH à Blast Extreme et PCoIP.

 

Ressources pour Horizon 7.5


VMware Horizon 7 est assortis de ressources en ligne supérieures avec des zones dédiées par niveau d’utilisateur et d’administrateur. Voici quelques exemples :

  1. VMware TECH ZONE
    • Vidéothèque par niveau (débutant à expert)
    • Discussions techniques, présentations d’experts, discussions rapides, et bien plus
    • Tools - Cette section contient des outils pour App Volumes, Horizon et Workspace One.
    • Blog - Lien vers les blogs VMware EUC
  2. Blog EUC
  3. FLINGS
  4. VMware Learning Zone
  5. Certification
  6. Documents techniques VMware
  7. Chaîne YouTube VMware
  8. VMware Testdrive
    • TestDrive est un environnement de démonstration de produits intégré, disposant de toutes les fonctionnalités et disponible dans le monde entier, qui est proposé par VMware à ses partenaires, clients et collaborateurs.
  9. VMware sur Twitter
  10. Facebook

 

En savoir plus sur Horizon 7 - Mode Horizon ONE sur TECH ZONE (2 min)

 
 

 

 

Comment évaluer votre environnement actuel

 
 

 

Notre outil d’évaluation des postes de travail vous aide à préparer la transition vers les postes de travail et applications Horizon. Une fois l’évaluation terminée, vous pouvez concevoir le prototype opérationnel, repérer les lacunes en termes de technologie et de compétences, et identifier les risques.  

 

 

En savoir plus sur VMware Cloud Foundation pour Horizon

 
 

 

 

 

En savoir plus sur Horizon 7 sur VMware Cloud on AWS

 
 

 

 

Conclusion


Le Module 1 a présenté les thèmes suivants :


 

Vous avez terminé le module 1.

 

Félicitations ! Vous avez terminé le module 1.

Pour plus d’informations sur la plate-forme JMP de Horizon 7, reportez-vous aux ressources suivantes :

Poursuivez avec l’un des modules ci-dessous selon le thème qui vous intéresse.

 

 

 

Comment terminer le laboratoire

 

Pour terminer votre laboratoire, cliquez sur le bouton END.  

 

Module 2 - Présentation des composants de Horizon (90 minutes)

Introduction


Le présent module comprend les leçons suivantes :

  • Leçon 1 - Composants et architecture Horizon
  • Leçon 2 - Horizon avec User Environment Manager
  • Leçon 3 - Horizon avec App Volumes
  • Leçon 4 - Virtualisation de réseau avec NSX for Horizon
  • Leçon 5 - Horizon 7 avec VMware Cloud on Amazon Web Services
  • Conclusion

Liste des modules du laboratoire :

(60 minutes) (notions de base)

  • Introduction à Horizon 7.5, démonstration de la console, description des éditions actuelles, nouveautés et ressources pour démarrer.

(90 minutes) (notions de base)

  • Horizon avec UEM 9.4, App Volumes 2.14, Horizon Cloud sur Azure, Horizon sur VMC (AWS)

(90 minutes) (notions de base)

  • 90 minutes pour découvrir les tâches et fonctions de bases qui vous permettront de démarrer avec Horizon.

(90 minutes) (notions de base)

  • Présentation de JMP Server et démarrage.

Composants et architecture Horizon


VMware Horizon se compose des solutions leader du marché pour tout ce qui a trait à la gestion et la fourniture des postes de travail et applications.

Dans ce module, vous allez découvrir comment ces composants répondent à des besoins spécifiques, comment ils peuvent être combinés pour offrir une plate-forme complète de gestion en flux tendu et comment ils évoluent pour satisfaire les besoins les plus importants des clients.

Cette courte section du laboratoire n’est fournie qu’à titre informatif. Elle ne comporte aucun exercice pratique.


 

Architecture logique Horizon

 

Avec l’introduction de Horizon 7 Édition Enterprise, VMware offre le meilleur de la technologie mobile et du Cloud pour permettre de déployer des applications et des postes de travail virtuels on premise avec une simplicité, une sécurité et une rapidité sans précédent, à plus grande échelle, et en profitant des avantages économiques et de la souplesse du Cloud.

Chaque composant de la plate-forme peut s’exécuter de manière indépendante et répond à des besoins spécifiques. Pour la liste des composants, fonctionnalités et niveaux de package Horizon, reportez-vous au de ce laboratoire.

Lorsque ces composants sont combinés et intégrés, ils se complètent pour offrir de nouvelles fonctionnalités uniques.

 

 

Plate-forme de gestion en flux tendu

 

La plate-forme JMP (Just-in-time Management - Gestion en flux tendu) est la plate-forme de déploiement de postes de travail et d’applications de nouvelle génération.

Elle inclut :

  • Technologie de clone instantané Horizon pour accélérer le provisionnement des postes de travail
  • App Volumes pour rationaliser la fourniture des applications et la gestion du cycle de vie
  • Technologie User Environment Manager pour gérer et conserver les paramètres utilisateur

JMP permet aux composants d’un poste de travail ou d’un serveur RDSH d’être dissociés et gérés indépendamment de façon centralisée, en les reconstituant ensuite à la demande pour assurer la fourniture d’un espace de travail utilisateur personnalisé au besoin.

JMP est pris en charge avec les déploiements Horizon 7 on premise et dans le Cloud, offrant ainsi une plateforme de gestion unifiée et cohérente quelle que soit la topologie de votre déploiement.

L’approche JMP offre plusieurs avantages essentiels, notamment la gestion simplifiée des images des postes de travail et des RDSH, la fourniture et la maintenance accélérées des applications, ainsi que l’élimination du besoin de gérer des postes de travail entièrement permanents.

Pour en savoir plus et réaliser des exercices pratiques de création d’affectations JMP, reportez-vous au de ce laboratoire.

 

 

Conception d’une mise en œuvre de Horizon 7

 

L’un des concepts clés pour concevoir un environnement Horizon 7 est d’utiliser des pods et blocs qui vous offrent une approche éprouvée, reproductible et évolutive.

Un pod se compose d’un groupe d’instances Connection Server interconnectées qui fournissent les postes de travail et/ou applications publiées.  

Un pod est divisé en plusieurs blocs qui permettent l’évolutivité. Chaque bloc se compose d’un ou de plusieurs clusters vSphere de ressources et dispose de ses propres instances de VMware vCenter Server, Composer Server (facultatif) et VMware NSX Manager (lorsque NSX est utilisé).

 

 

Horizon 7 à l’échelle

 

L’architecture de pods Horizon Cloud (CAP, Cloud Pod Architecture) est un composant clé qui permet à Horizon 7 Édition Enterprise d’être une solution véritablement évolutive pouvant être déployée sur plusieurs sites.

CPA introduit le concept de gestion globale des droits et regroupe plusieurs pods View en une fédération. Cette fonction vous permet de fournir aux utilisateurs et groupes une gestion globale des droits pouvant englober des pools de postes de travail ou des applications publiées RDSH à partir de différents pods View membres de cette structure en fédération.

Les pods View peuvent résider sur un seul Data Center pour satisfaire les besoins des clients les plus importants, ou répartis à travers le monde pour prendre en charge les cas d’usage multi-régionaux.

Pour en savoir plus sur l’architecture de pods Horizon Cloud, reportez-vous au de ce laboratoire.

 

 

Authentification

Les postes de travail et applications Horizon 7 sont accessibles, entre autres, via VMware Identity Manager. Ce mode d’accès nécessite l’intégration des instances Horizon Connection Server avec VMware Identity Manager selon la norme SAML 2.0 qui permet d’établir une confiance mutuelle, essentielle à la fonctionnalité d’authentification unique (SSO).

Lorsque la fonctionnalité SSO est activée, les utilisateurs qui se connectent à VMware Identity Manager avec les informations d’authentification Active Directory peuvent lancer des applications et postes de travail distants sans avoir à s’authentifier à nouveau. Si vous configurez la fonction True SSO, les utilisateurs peuvent se connecter selon d’autres méthodes d’authentification qu’AD.

Pour en savoir plus sur Workspace ONE et Identity Manager, reportez-vous au laboratoire 1951-01.

 

 

En savoir plus

Pour savoir comment satisfaire les besoins et cas d’usage des entreprise avec des services développés via l’intégration des composants de VMware Workspace ONE, notamment VMware Horizon 7 Édition Enterprise, consultez Architecture de référence on premise pour VMware Workspace ONE et VMware Horizon 7 Édition Enterprise.

 

Horizon avec User Environment Manager


User Environment Manager est une solution de gestion des profils qui capture et conserve les paramètres utilisateur pour le système d’exploitation et les applications.

Contrairement aux solutions de gestion de profils d’application traditionnelles, User Environment Manager ne gère pas le profil tout entier. Il capture plutôt les seuls paramètres spécifiés par l’administrateur.

Cette approche réduit les délais de connexion et de déconnexion dans la mesure où les données à charger sont moindres. Les paramètres peuvent être appliqués de manière dynamique lorsqu’un utilisateur lance une application, ce qui accroît le caractère asynchrone du processus de connexion. Les données des utilisateurs peuvent être gérées par redirection des dossiers.


 

Présentation de User Environment Manager

 

Avec une solution de gestion des profils et des règles s’appuyant sur les fonctionnalités de User Environment Manager, le département informatique peut fournir une expérience cohérente sur l’ensemble des instances VDI ou des applications publiées.

Par exemple, les paramètres d’imprimante, les mappages de réseau, les arrière-plans de bureau, etc., peuvent suivre l’utilisateur lorsqu’il passe d’une instance virtuelle à une instance physique, voire d’une application ou d’un poste de travail Cloud à un autre. Les règles dynamiques permettent au département informatique de lancer l’exécution des règles en fonction du contexte.

 

 

Présentation technique du produit User Environment Manager - Vidéo (4 min 32 sec)

Pour en savoir plus sur User Environment Manager, regardez la vidéo suivante. Elle offre une présentation technique rapide de User Environment Manager, idéale comme introduction au produit.

 
 

 

 

Présentation administrative de User Environment Manager

 

  1. Sur le bureau de la console principale, cliquez deux fois sur Environment Manager Management Console.

 

 

Nouveautés de User Environment Manager 9.4

User Environment Manager 9.4 intègre plusieurs nouvelles fonctions, notamment :

Pour en savoir plus sur la version 9.4, notamment avec des démos techniques, regardez la vidéo suivante.

 

 

User Environment Manager v9.4 - Présentation technique des nouveautés - Vidéo (9 min 30 sec)

 
 

 

Horizon avec App Volumes


Le modèle de fourniture d’applications en flux tendu d’App Volumes isole les applications et les suites applicatives gérées par le département informatique dans des conteneurs définis par l’administrateur. Il ajoute également un conteneur entièrement différent pour conserver les modifications utilisateur entre les sessions.

VMware App Volumes est un système de fourniture d’applications en temps réel que le département informatique peut utiliser pour fournir et gérer des applications de façon dynamique. Il n’est pas nécessaire de modifier les postes de travail ou les serveurs RDS pour travailler avec App Volumes. En effet, les applications se comportent comme si elles étaient installées en natif. La solution App Volumes peut évoluer facilement et à moindre coût, sans nuire à l’expérience utilisateur. Les applications sont gérées de manière centralisée et déployées sur les postes de travail via des disques virtuels.


 

Présentation de Horizon avec App Volumes

 

App Volumes rationnalise la fourniture et la gestion du cycle de vie des applications.

  1. Les applications sont isolées de l’OS et stockées sur des disques en lecture seule appelés AppStack. Ces disques AppStack peuvent contenir une ou plusieurs applications. Grâce à cette couche d’abstraction, les images de base utilisées pour provisionner les pools de postes de travail n’ont guère besoin d’autre qu’un système d’exploitation.
  2. Les disques AppStack sont reliés aux VM au démarrage ou à la connexion de l’utilisateur, rendant les applications disponibles immédiatement. Un ensemble d’applications de base peut être fourni aux postes de travail pendant le provisionnement. Lorsque les utilisateurs se connectent, des disques AppStack supplémentaires contenant des applications spécifiques au département ou à l’utilisateur peuvent être reliés.
  3. Les disques AppStack peuvent être affectés aux unités opérationnelles Active Directory contenant des objets d’ordinateur pour les hôtes RDS. Lorsque les hôtes sont provisionnés et mis sous tension, les disques AppStack sont reliés et les applications sont disponibles pour publication. À mesure que le parc s’agrandit, les applications sont automatiquement fournies aux nouveaux hôtes.

 

 

Récapitulatif des avantages d’App Volumes

Avec App Volumes, les applications sont des objets pouvant être facilement déplacés d’un Data Center à un autre ou dans le Cloud, et partagés avec des milliers de machines virtuelles. Dans un environnement de poste de travail virtuel, App Volumes offre les avantages suivants :

Fourniture d’applications dynamique et en temps réel dans les environnements virtualisés  

Expérience utilisateur permanente dans des environnements non permanents  

Gestion du cycle de vie des applications  

Réduction des coûts d’infrastructure VDI et efficacité accrue  

 

 

Présentation administrative d’App Volumes Manager

Dans cette section, vous allez découvrir App Volumes Manager.

 

 

Rappel des fonctions de VMware App Volumes

Pour en savoir plus sur les limites de rattachement AppStack et autres fonctions introduites par App Volumes 2.13, regardez la vidéo suivante.

 

 

App Volumes v2.13 - Présentation technique des nouveautés - Vidéo (5 min 14 sec)

 
 

 

 

Nouveautés d’App Volumes 2.14

App Volumes 2.14 introduit plusieurs nouvelles fonctionnalités :

Nouveaux contrôles de sécurité

Agilité du volume inscriptible

Évolutivité, performances et alignement

Pour en savoir plus sur la version 2.14, notamment avec des démos techniques, regardez la vidéo suivante.

 

 

App Volumes v2.14 - Présentation technique des nouveautés - Vidéo (11 min 54 sec)

 
 

 

NSX for Horizon


VMware NSX Data Center est la plate-forme de virtualisation de réseau pour le Software-Defined Data Center (SDDC) qui fournit des services réseau, tels que sécurité, réseau de virtualisation, routage et commutation à partir d’une seule plate-forme. Ces fonctionnalités sont fournies pour les applications d’un Data Center, quel que soit le réseau physique sous-jacent et sans avoir besoin de modifier l’application.

NSX fournit des avantages essentiels aux composants d’infrastructure et environnements de postes de travail Horizon 7.

Cette courte section du laboratoire n’est fournie qu’à titre informatif. Elle ne comporte aucun exercice pratique.


 

Fonctions de sécurité NSX pour Horizon 7

 

NSX offre des avantages pour un certain nombre de cas d’usage, notamment une sécurité renforcée, l’automatisation et la mise en réseau multicloud. Voici les principaux avantages de la mise en œuvre de Horizon 7 avec NSX.

 

 

Présentation de la conception de NSX et Horizon 7

 

La plate-forme NSX regroupe plusieurs composants qui forment l’architecture globale. Une conception d’infrastructure NSX hautement évolutive est généralement divisée en deux clusters pour créer des domaines de pannes : le cluster informatique et le cluster de gestion. Cependant, une conception Horizon 7 intègre aussi un cluster de postes de travail.

Comme illustré sur le diagramme, le domaine des serveurs est séparé du domaine des postes de travail. Le domaine des serveurs héberge les composants de gestion de Horizon 7, NSX et vCenter Server. Le domaine des postes de travail héberge les pools de postes de travail et RDSH, et les parcs de serveurs, ainsi que NSX Manager et vCenter Server pour le cluster de postes de travail.

 

 

Principal cas d’usage - Micro-segmentation

Le concept de micro-segmentation s’appuie sur la segmentation de réseau, généralement fournie par des terminaux physiques comme des routeurs, des commutateurs et des pare-feu au niveau du Data Center, et applique les mêmes services au niveau de chaque charge de travail (ou poste de travail), indépendamment de la topologie de réseau.

NSX et sa fonction de pare-feu distribué offrent un modèle de sécurité basé sur le principe du privilège minimum pour le réseau en utilisant la micro-segmentation pour le trafic entre les charges de travail à l’intérieur du Data Center. NSX fournit des services de pare-feu à l’intérieur du noyau de l’hyperviseur vSphere ESXi où chaque charge de travail virtuelle obtient un pare-feu avec état sur sa carte réseau virtuelle. Ce pare-feu permet d’appliquer des règles de sécurité extrêmement précises pour isoler et segmenter les charges de travail indépendamment de l’infrastructure de réseau physique sous-jacente et sans modifier cette infrastructure.

Pour en savoir plus sur l’intégration de Horizon avec NSX, reportez-vous à Architecture de référence on premise pour VMware Workspace ONE et VMware Horizon 7 Édition Enterprise.

 

Horizon 7 avec VMware Cloud on Amazon Web Services


Grâce à un partenariat stratégique, VMware Horizon 7 peut désormais être déployé sur Amazon Web Services.

Cette courte section du laboratoire n’est fournie qu’à titre informatif. Elle ne comporte aucun exercice pratique.


 

Présentation de VMware Cloud on AWS

 

VMware Cloud on AWS est un service à la demande qui vous permet d’exécuter des applications sur des environnements Cloud basés sur vSphere tout en accédant à toute une gamme de services AWS. Reposant sur VMware Cloud Foundation, ce service intègre vSphere, vSAN et NSX ainsi que VMware vCenter management, et est optimisé pour fonctionner dans une infrastructure AWS bare-metal évolutive dédiée.

Avec VMware Hybrid Cloud Extension, les clients peuvent effectuer des migrations bidirectionnelles à grande échelle de façon rapide et simple entre les environnements on premise et VMware Cloud on AWS.

Dans la mesure où elles disposent de la même architecture et du même fonctionnement opérationnel on premise et dans le Cloud, les équipes informatiques peuvent désormais retirer un avantage stratégique instantané de l’expérience offerte par AWS et le Cloud hybride de VMware.

Pour savoir comment déployer des environnements d’exploitation vSphere hybrides et cohérents sur le Cloud AWS, visitez la page VMware Cloud on AWS.

 

 

Présentation de Horizon sur AWS

 

Avec VMware Cloud on Amazon Web Services, le Software-Defined Data Center complet (vSphere avec VSAN et NSX) est fourni sous forme de service Cloud sur le matériel Amazon bare metal.

À l’intérieur de ce Data Center Cloud, vous pouvez déployer toute application, y compris Horizon 7.5, sans avoir à vous soucier de la gestion des composants vSphere.

Ce service peut évoluer de manière élastique et est disponible à la demande et dans des Data Centers du monde entier.

 

 

Cas d’usage de Horizon 7 sur AWS

 

En installant Horizon 7 à l’intérieur de VMware Cloud on Amazon Web Services, plusieurs cas d’usage sont possibles :

 

 

Présentation technique de VMware Horizon 7 avec VMware Cloud on AWS

La vidéo suivante présente la nouvelle fonctionnalité de Horizon 7 v7.5 qui permet au département informatique d’exécuter Horizon 7 sur VMware Cloud on AWS. Elle inclut une démonstration du déploiement SDDC sur VMware Cloud on AWS, ainsi que de l’expérience utilisateur.  

Pour en savoir plus sur Horizon 7 avec VMware Cloud on AWS, regardez la vidéo suivante.

 

 

Présentation technique de Horizon 7 v7.5 avec VMware Cloud on AWS - Vidéo (9 min 4 sec)

 
 

 

 

En savoir plus

Pour réaliser des exercices pratiques sur Horizon 7 avec VMware Cloud on AWS, reportez-vous au laboratoire 1951-04, Module 6.

 

Conclusion


Le Module 2 a présenté les thèmes suivants :


 

Vous avez terminé le module 2.

 

Félicitations ! Vous avez terminé le module 2.

Pour plus d’informations sur Horizon, reportez-vous aux ressources suivantes :

Poursuivez avec l’un des modules ci-dessous selon le thème qui vous intéresse.

 

 

 

Comment terminer le laboratoire

 

Pour terminer votre laboratoire, cliquez sur le bouton END.  

 

Module 3 - Tâches de base de Horizon (90 minutes)

Introduction


Bienvenue dans le Module 3 du laboratoire d’essai en ligne VMware Horizon 7 Enterprise - Démarrage. Ce laboratoire fournit une présentation générale des thèmes suivants :

  • Préparation d’un poste de travail virtuel
  • Pools de clones instantanés, de clones liés et de clones complets de postes de travail
  • Pools de postes de travail et d’applications de batteries de serveurs RDS
  • Octroi de droits pour les pools de postes de travail et d’applications
  • Outils Performance Tracker et d’assistance pour Horizon Client
  • Délégation basée sur des rôles
  • Présentation de l’architecture de pods Cloud

Préparation d’un poste de travail virtuel



 

Images maîtres

 

Les images de poste de travail virtuel/maîtres sont un élément essentiel de votre infrastructure.  

Lors de la création d’un environnement Horizon, il est impératif de commencer avec une image de base « propre ». VMware recommande de créer ces images maîtres à partir de zéro au format .iso. Vous commencerez ainsi avec une image propre et dédiée à votre environnement Horizon. De plus, vous réduisez les risques liés à l’héritage de « fantômes » dans le code ou les bits et paramètres résiduels qui tentent de désinstaller des applications, pilotes et agents inutiles pour « nettoyer » une image d’entreprise existante. Dans la plupart des cas, vous perdez plus de temps à essayer de nettoyer une image existante ou à résoudre un problème de performance/expérience utilisateur médiocre qu’à créer de toute nouvelles images maîtres propres.

 

 

SNAPSHOTS

Il est recommandé de prendre de nombreux snapshots tout au long de la création de l’image maître de poste de travail. En cas de problème, vous pouvez ainsi restaurer un état précédent de l’image sans avoir à tout reprendre depuis le début.

 

 

Décisions à prendre concernant l’image maître

Lors de la création des images maîtres, vous devrez faire les choix suivants.

  • Poste de travail de clone lié ou de clone instantané (déployé sans état à partir d’un snapshot)
  • Postes de travail de clone complet (déployés à partir d’un modèle)
  • Linux, Windows 10, Windows 7, 32/64 bits
  • Accélération graphique matérielle
  • Rationalisation : quelles applications intégrer à l’image maître de base (Office, 7-Zip, Chrome, Firefox, etc.) Quelles applications peuvent ou doivent être déployées via RDSH ou App Volumes/ ThinApp ?

Prenez le temps nécessaire, exécutez une pré-analyse et créez un plan. Vous pourrez ainsi déterminer le nombre exact d’images maîtres à créer et gérer pour répondre aux besoins de votre entreprise. Vous saurez aussi à quel moment vous devez cloner l’état de l’image pour pouvoir bifurquer et créer des images maîtres dédiées aux autres cas d’usage requis (clones instantanés, clones liés, clones complets, compatibilité GRID, etc.).

Le processus est identique, quelle que soit l’image à créer (Server 201x pour RDSH/Apps ou Windows 7/10).

 

 

Remarques concernant les antivirus

Une fois le système d’exploitation créé et corrigé, et les applications communes de base installées selon les normes de votre entreprise, vous devez choisir et installer avec attention une solution antivirus/logiciel malveillant. Veillez à respecter les meilleures pratiques recommandées par le fournisseur. Si vous installez une solution antivirus basée sur un agent plutôt que sur un hyperviseur, contactez le fournisseur de la solution pour connaître les recommandations. Un grand nombre de fournisseurs recommandent de suivre une procédure spécifique pour nettoyer l’image maître avant son déploiement et ce, afin d’éviter les complications futures avec la console de gestion de l’antivirus ou l’agent installé sur le client. VMware recommande aussi des meilleures pratiques générales sur les exclusions et configurations à prendre en compte avec la plupart des solutions antivirus. Ces recommandations peuvent affecter l’expérience utilisateur ou les performances si elles ne sont pas appliquées. Les liens ci-dessous constituent un bon point de départ pour savoir quand déployer une stratégie antivirus dans votre environnement Horizon.

Remarques VMware concernant les solutions antivirus pour Horizon 7

Liste VMware des exclusions de logiciels antivirus pour Horizon

 

 

Optimisation

 

Une fois toutes les applications basées sur l’image maître installées et validées, la prochaine étape consiste à optimiser l’image. L’optimisation garantit des performances de poste de travail optimales en désactivant les fonctions et services inutiles grands consommateurs de ressources pour offrir la meilleure expérience utilisateur possible.

Pour simplifier le processus d’optimisation, VMware dispose d’un utilitaire graphique à télécharger. Cliquez sur le lien ci-dessous pour accéder à l’outil d’optimisation de système d’exploitation VMware.

Outil d’optimisation de poste de travail VMware (OSOT)

À chaque optimisation réalisée sur l’image maître de poste de travail, vous cumulez les économies (si vous économisez 1 % du CPU ou de la mémoire RAM sur 1 000 postes de travail, c’est un volume considérable de ressources que vous pouvez réaffecter à d’autres postes de travail de l’environnement).

Avant de lancer le processus d’optimisation, nous vous recommandons vivement de réaliser un snapshot de l’image maître dans son état actuel. De cette façon, si une application est affectée par un paramètre d’optimisation ou la désactivation d’un service, vous pouvez restaurer l’état par défaut sans optimisation afin d’identifier le paramètre concerné et l’exclure du processus. Il est également recommandé de vérifier les paramètres d’optimisation et les modifications proposées. Si vous identifiez des optimisations dont vous savez qu’elles génèreront des conflits avec les applications ou l’expérience utilisateur, vous pouvez les désactiver de manière proactive pour les retirer du processus.

 

 

 

CONFIGURATIONS POST-OPTIMISATION

Une fois l’image configurée, optimisée et validée, vous devez effectuer des post-configurations et un nettoyage. La première étape consiste à supprimer tout matériel inutile (disquette, CDROM, ports série, etc.). Ensuite, vous devez configurer quelques paramètres avancés. Pour commencer, prenez un snapshot supplémentaire et éteignez le poste de travail.

 

 

Exercice pratique sur la configuration post-optimisation

Dans cet exercice pratique, vous allez exécuter des processus post-optimisation.

 

 

LANCEMENT DE GOOGLE CHROME

 

  1. Lancez Google Chrome.

 

 

Ouverture de vCenter Region A

 

  1. Cliquez sur le dossier vCenter.
  2. Sélectionnez RegionA vSphere Client (HTML).

 

 

Connexion à vCenter

 

  1. Nom d’utilisateur : administrator@corp.local.
  2. Mot de passe : VMware1!
  3. Cliquez sur Login.

 

 

 

Snapshot

 

  1. Cliquez avec le bouton droit sur la VM base-w10-1709-x64-01.
  2. Snapshots.
  3. Cliquez sur Take Snapshot.

 

 

NOM DU SNAPSHOT

 

  1. Dans le champ Name, saisissez un nom unique pour le snapshot.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

MODIFICATION DES PARAMÈTRES

 

  1. Cliquez avec le bouton droit sur base-w10-1709-x64-01.
  2. Cliquez sur Edit Settings.

 

 

Retrait du lecteur CD

 

  1. Cliquez sur X pour retirer le lecteur CD/DVD (de la même manière, retirez la disquette et les ports série, le cas échéant).

 

 

Confirmation du retrait du CD ROM

 

  1. Vérifiez que Device Will Be Removed s’affiche.
  2. Cliquez sur l’onglet VM Options.

 

 

DÉFINITION DU DÉMARRAGE SUR LE BIOS

 

  1. Développez le menu Boot Options.
  2. Cochez la case en regard de Force BIOS setup.

 

 

DÉSACTIVATION DE LA JOURNALISATION

 

  1. Faites défiler l’écran vers le bas, puis développez Advanced.
  2. Désactivez la case Enable Logging.

 

 

MODIFICATION DES PARAMÈTRES DE CONFIGURATION

 

  1. Faites défiler la page jusqu’à Configuration Parameters et cliquez sur Edit Configuration. (Cette étape n’est pas toujours nécessaire en fonction de votre cas d’usage.) Dans cet exemple avec l’agent Horizon Direct Connect, pour configurer un poste de travail compatible GRID, vous devez ajouter l’option avancée svga.ScreenDMA avec la valeur TRUE.

 

 

AJOUT DE PARAMÈTRES DE CONFIGURATION

 

  1. Pour ajouter un paramètre, cliquez sur le bouton Add Configuration Params.

 

 

AJOUT D’UNE VALEUR DE CONFIGURATION

 

  1. Sous l’en-tête Name, ajoutez svga.ScreenDMA.
  2. Sous l’en-tête Value, ajoutez la valeur TRUE.
  3. Cliquez sur OK pour enregistrer vos modifications et quitter.

 

 

CONFIRMATION DE LA CLÔTURE DE LA FENÊTRE EDIT SETTINGS

 

  1. Cliquez sur OK pour fermer la fenêtre Edit Settings et quitter.

 

 

MISE SOUS TENSION DE L’IMAGE DE POSTE DE TRAVAIL

 

  1. Cliquez avec le bouton droit sur base-w10-1709-x64-01.
  2. Cliquez sur Power.
  3. Cliquez sur Power On pour remettre le poste de travail sous tension en vue des dernières configurations et optimisations. La machine doit avoir démarré sur PhoenixBIOS Setup.

 

 

OUVERTURE D’UNE SESSION DE LA CONSOLE

 

  1. Cliquez avec le bouton droit sur base-w10-1709-x64-01.
  2. Cliquez sur Open Remote Console.

 

 

CONFIRMATION DE L’OUVERTURE DE LA CONSOLE

 

  1. Cliquez sur Open VMware Remote Console pour continuer.

 

 

CONFIGURATION DES PARAMÈTRES BIOS

 

  1. Utilisez la flèche vers la droite pour déplacer le curseur sur le menu BIOS Advanced.

 

 

MENU I/O DEVICE CONFIGURATION

 

  1. À l’aide de la flèche vers le bas, déplacez le curseur sur l’option I/O Device Configuration, puis appuyez sur Entrée.

 

 

DÉSACTIVATION DES PÉRIPHÉRIQUES

 

 

  1. À l’aide de la barre d’espace et des touches fléchées, définissez tous les périphériques Serial, Parallel et Floppy disk controllers sur Disabled comme illustré.
  2. Appuyez sur la touche Échap pour revenir au menu racine.

 

 

DÉFINITION DE L’ORDRE DE DÉMARRAGE

 

  1. Utilisez la flèche vers la droite pour déplacer le curseur sur le menu Boot.
  2. Utilisez la flèche vers le bas pour sélectionner Hard Drive, appuyez sur (Maj et +) pour définir Hard Drive comme premier périphérique de démarrage.
  3. Appuyez deux fois sur Échap pour quitter et enregistrer les modifications.

 

 

CONFIRMATION DE LA FERMETURE AVEC SAUVEGARDE DES MODIFICATIONS

 

  1. Appuyez sur Entrée pour confirmer la sauvegarde et quitter.

 

 

CONNEXION EN TANT QU’ADMINISTRATEUR

 

  1. Vérifiez que le démarrage s’exécute correctement et connectez-vous avec l’identifiant corp\administrator.
  2. Mot de passe : VMware1!

 

 

LANCEMENT D’UNE INVITE DE COMMANDE

 

  1. À partir du poste de travail, lancez une invite de commande.

 

 

 

REDÉMARRAGE SUR L’ADRESSE IP FLUSH DNS RELEASE

 

Dans l’invite de commande, saisissez les commandes suivantes :  

  1. ipconfig /flushdns
  2. ipconfig /release
  3. shutdown /p

 

 

FERMETURE DE LA FENÊTRE REMOTE CONSOLE

 

  1. Cliquez sur le bouton X rouge pour fermer la fenêtre Remote Console.
  2. Fermez toutes les sessions Chrome et les clients pour revenir sur le poste de travail.

 

 

DERNIÈRES ÉTAPES

À ce stade, l’image maître est prête pour clonage. Vous pouvez créer autant de clones que souhaité, correspondant au nombre d’images maîtres requises. (Clones instantanés, clones liés, clones complets, accélération graphique, etc.) Avant le clonage, supprimez tous les snapshots restants. Ces clones doivent être nommés en fonction de leur objectif et démarrés avec leur nouveau nom selon une jointure un par un avec le domaine afin de garantir l’unicité lors de la mise sous tension.

À présent que vous disposez d’une image maître propre, vous pouvez la configurer pour vos cas d’usage. View Agent ne peut être installé qu’en mode Clone complet (modèle), Clone instantané ou Clone lié. Les clones instantanés sont à privilégier pour plusieurs raisons. Ils sont sans état comme les clones liés, mais ne dépendent d’aucune instance Composer Server ni d’aucune base de données SQL (supprimant ainsi le point unitaire de panne dans votre architecture et la nécessité d’une instance de base de données SQL pour le provisionnement, la sauvegarde et la gestion).

 

 

 

Installation de View Agent

L’ordre d’installation des agents Horizon View est particulièrement important. Son non-respect peut affecter les performances ou afficher des écrans noirs au moment de la connexion au poste de travail.

L’article correspondant de la base de connaissances est disponible ici.

L’ordre à respecter est le suivant :

Une fois cette image maître validée (pour les clones instantanés et liés uniquement), prenez un snapshot qui sera utilisé comme instantané de référence pour le déploiement des pools de postes de travail sans état. Il est généralement recommandé de documenter les modifications, la date et l’heure des corrections, etc. dans la section des commentaires pour référence ultérieure.

 

 

CONCLUSION

L’exercice Préparation d’un poste de travail virtuel est maintenant terminé.

 

Pools de clones instantanés, de clones liés et de clones complets


Cette section du laboratoire présente les pools Horizon.


 

Pools de postes de travail

Plusieurs types de pools de postes de travail peuvent être créés en fonction du cas d’usage.

Un pool de postes de travail Horizon regroupe des postes de travail disponibles pour sélection par les utilisateurs lorsqu’ils se connectent via une instance Horizon Client ou un navigateur Web. Un pool peut être créé par sous-ensemble d’utilisateurs, par exemple, ingénieurs ou responsables de paie, mais ce n’est pas une condition requise.

Vous devez créer des pools dans l’objectif d’isoler le profil et les applications de l’utilisateur du poste de travail.  Les postes de travail sans état rationalisent les opérations, du provisionnement à la mise à niveau en passant par la haute disponibilité et la reprise d’activité.

VMware fournit plusieurs outils pour créer un environnement le plus sans état possible.  

Affectation dédiée :

Chaque utilisateur est affecté à un poste de travail spécifique et utilise ce même poste à chaque connexion. Les pools à affectation dédiée nécessitent une correspondance un à un entre les postes de travail et les utilisateurs.

Affectation flottante :

Les pools à affectation flottante vous permettent de créer un pool de postes de travail pouvant être utilisés par plusieurs utilisateurs. Le poste de travail utilisé peut être supprimé immédiatement après la déconnexion et recréé selon les besoins. Cette configuration offre une sécurité optimale et une utilisation efficace du stockage.

 

 

TYPES DE POOLS

Il existe deux types de pools :

Automatisés :

Les pools automatisés de postes de travail utilisent un modèle ou un snapshot de machine virtuelle vCenter pour créer de nouveaux postes de travail. Les machines peuvent être créées en même temps que le pool ou à la demande en fonction de l’utilisation. Les pools automatisés sont compatibles avec les clones instantanés, les clones liés, les machines virtuelles vCenter, Blast et PCoIP.

Manuels :

Les pools de postes de travail manuels sont des regroupements de machines virtuelles vCenter Server, d’ordinateurs physiques ou de machines virtuelles tierces existants.

Vous pouvez aussi spécifier le mode d’affectation des postes de travail d’un pool aux utilisateurs.

 

 

AFFECTATIONS DES POOLS

Vous pouvez aussi spécifier le mode d’affectation des postes de travail d’un pool aux utilisateurs.

Affectation dédiée :

Chaque utilisateur est affecté à un poste de travail spécifique et utilise ce même poste à chaque connexion. Les pools à affectation dédiés nécessitent une correspondance un à un entre les postes de travail et les utilisateurs.

Affectation flottante :

Les pools à affectation flottante vous permettent de créer un pool de postes de travail pouvant être utilisés par plusieurs utilisateurs. Le poste de travail utilisé peut être supprimé immédiatement après la déconnexion et recréé selon les besoins. Cette configuration offre une sécurité optimale et une utilisation efficace du stockage.

 

 

POOLS AVEC ET SANS ÉTAT

Quand et où utiliser des postes de travail avec ou sans état dépend des besoins de l’entreprise et du cas d’usage prévu.

Postes de travail sans état :

Les postes de travail sans état fournissent de nombreux avantages par rapport aux postes avec état, notamment des coûts de stockage réduits, une gestion ou une mise à niveau et une application de correctifs simplifiées et la suppression de la sauvegarde des postes de travail virtuels qui sont automatiquement détruits lorsque l’utilisateur se déconnecte. La reprise d’activité est considérablement simplifiée lorsque vous séparez les données/paramètres de profil personnalisés de l’utilisateur et les applications des postes de travail. Avec une conception appropriée, les utilisateurs n’ont plus à se soucier de l’emplacement d’exécution de leur poste de travail ni même à le connaître. Tout cela est possible grâce à des outils supplémentaires comme User Environment Manager et App Volumes.

Postes de travail avec état :

Les postes de travail avec état ou permanents ont les mêmes exigences que les postes de travail physiques traditionnels. Considérés comme des postes de travail physiques, ils sont cependant sécurisés physiquement dans un Data Center exécuté sur un matériel de serveur. Comme tous les postes de travail physiques, ils nécessitent des sauvegardes et des mises à jour, ainsi que l’installation d’applications. Ils peuvent être gérés de manière centralisée par des outils comme SCC, mais les données et l’état de l’utilisateur sont encore sauvegardés sur un système externe. Le délai de récupération suite à un virus ou une corruption doit aussi être pris en compte. De plus, les postes de travail avec état consomment davantage de ressources de stockage que les postes de travail sans état.

 

 

CLONES INSTANTANÉS

Pour les cas d’usage de poste de travail sans état, vous pouvez choisir entre des clones liés et des clones instantanés.

À leur sortie, les clones instantanés ne disposaient pas de certaines des fonctions des clones liés. Depuis, grâce aux mises à jour de produit VMware, ils intègrent de nouvelles fonctions non disponibles avec les clones liés.  Avec les clones instantanés, il suffit de sélectionner une autre option lors de l’installation de l’instance View Agent sur l’image maître (clone instantané ou clone lié). Aucun serveur ni aucune base de données supplémentaires ne sont requis pour utiliser les clones instantanés. Il suffit d’installer l’agent approprié. Vous ne pourrez pas installer les deux agents (clones instantanés et liés) sur le même poste de travail, car ils s’excluent mutuellement. Pour utiliser les deux, vous aurez besoin de deux images maîtres distinctes. Certaines des nouvelles fonctionnalités de Horizon 7.5 dédiées aux clones instantanés incluent l’API de clone instantané pour la création et le déploiement de pools de postes de travail automatisés et la possibilité de choisir plusieurs vLAN (groupes de ports) pour le déploiement des pools. De plus, des postes de travail compatibles avec les vGPU matériels NVIDIA Grid peuvent être créés comme des instances de clone lié. L’un des seuls inconvénients des clones instantanés réside dans le fait que chaque hôte exécutant des postes de travail de clone instantané nécessite une instance de poste de travail parent active. Cette VM parent a la même consommation de CPU et RAM que les clones liés et doit être prise en compte dans la détermination de la capacité lors du dimensionnement des hôtes.

 

 

CLONES LIÉS

Les clones liés nécessitent l’exécution du service Composer sur un serveur Windows 201x et une base de données SQL. Composer est le mécanisme utilisé pour créer et gérer les postes de travail de clone lié. Les clones liés permettent de créer et de déployer des pools de postes de travail à partir d’un snapshot (instantané).  Cette méthode est encore utilisée pour créer des postes de travail sans état, bien que moins souvent du fait des exigences et du point unitaire de panne (base de données SQL et Composer Server). La plupart des déploiements utilisent des clones instantanés plutôt que des clones liés du fait des nouvelles fonctionnalités et d’une consommation des ressources moins élevée.

 

 

CLONES COMPLETS

Les postes de travail de clone complet sont déployés à partir d’un modèle de poste de travail dans vCenter. Les postes de travail de clone complet sont considérés comme des postes de travail physiques dans la mesure où ils stockent les données et les applications des utilisateurs. Ils ne profitent pas des mêmes avantages en matière d’économies de stockage que les postes de travail de clone lié et instantané. De par leur nature avec état, les postes de travail de clone complet peuvent compliquer des opérations comme la sauvegarde et la reprise d’activité.

 

 

EXERCICE PRATIQUE SUR LA CRÉATION DE POOLS DE POSTES DE TRAVAIL DE CLONE INSTANTANÉ

Au cours de cet exercice, nous allons créer un pool de postes de travail de clone instantané.

 

 

LANCEMENT DE GOOGLE CHROME

 

Lancez Google Chrome.

 

 

CONNEXION À HORIZON VIEW MANAGER 01

 

  1. Cliquez sur le dossier Horizon.
  2. Cliquez sur Horizon-01-Admin.

 

 

CONNEXION EN TANT QU’ADMINISTRATEUR

 

  1. Connectez-vous à l’aide de l’identifiant Administrator.
  2. Le mot de passe est VMware1!.
  3. Cliquez sur Log In.

 

 

OUVERTURE DES POOLS DE POSTES DE TRAVAIL

 

  1. Développez le menu Catalog.
  2. Cliquez sur Desktop Pools.

 

 

AJOUT D’UN NOUVEAU POOL

 

  1. Cliquez sur Add pour démarrer l’assistant d’ajout de pools de postes de travail.

 

 

POOL DE POSTES DE TRAVAIL AUTOMATISÉ

 

  1. Sélectionnez Automated Desktop Pool.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

SÉLECTION DE L’OPTION FLOATING

 

  1. Sélectionnez Floating.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

FERMETURE DE LA FENÊTRE

 

  1. Cliquez sur Ignore sur la fenêtre More Information.

 

 

CLONES INSTANTANÉS VCENTER

 

  1. Sélectionnez Instant Clones.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

NOM DU POOL

 

  1. Dans le champ ID, saisissez MyPool.
  2. Dans le champ Display Name, saisissez MyPool.
  3. Cliquez sur Next.

 

 

PARAMÈTRES DU POOL DE POSTES DE TRAVAIL

 

  1. Vérifiez les paramètres du pool de postes de travail en conservant les valeurs par défaut et cliquez sur Next pour continuer.

 

 

MODÈLE DE DÉNOMINATION DU POOL

 

  1. Saisissez un modèle de dénomination dans le champ Naming Pattern. MyPool-{n:fixed=2}, le 2 signifiant qu’il faut ajouter 2 chiffres dans le nom du serveur déployé.  Le premier serveur s’appellerait MyPool-00, puis ,01,02...05. Vous pouvez remplacer 2 par 3 ou 4 en fonction de vos besoins.
  2. Le champ Max Number of Machines doit avoir la valeur 1.
  3. Cliquez sur Next.

 

 

 

OPTIMISATION DU STOCKAGE

 

  1. Cliquez sur Next pour continuer.

 

 

RECHERCHE DE LA VM PARENT

 

  1. Cliquez sur Browse pour rechercher la VM parent.

 

 

SÉLECTION DE LA VM PARENT

 

  1. Cliquez sur l’image de base base-w10-1709-x64-01.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

RECHERCHE DU SNAPSHOT

 

  1. Cliquez sur Browse pour rechercher le snapshot.

 

 

SÉLECTION DU SNAPSHOT

 

  1. Cliquez sur le snapshot IC Desktop Base HoL2019.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

RECHERCHE DE L’EMPLACEMENT DES DOSSIERS

 

  1. Cliquez sur Browse pour rechercher l’emplacement des dossiers pour les clones.

 

 

SÉLECTION D’UN DOSSIER

 

  1. Cliquez sur Discovered virtual machine.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

RECHERCHE DU CLUSTER

 

  1. Cliquez sur Browse pour rechercher le cluster.

 

 

SÉLECTION DU CLUSTER

 

  1. Cliquez sur RegionA01-IC01.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

RECHERCHE DU POOL DE RESSOURCES

 

  1. Cliquez sur Browse pour rechercher le pool de ressources.

 

 

SÉLECTION DU POOL DE RESSOURCES

 

  1. Cliquez sur RegionA01-IC01.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

RECHERCHE DE LA BANQUE DE DONNÉES

 

  1. Cliquez sur Browse pour rechercher la banque de données.

 

 

SÉLECTION D’UNE BANQUE DE DONNÉES

 

  1. Sélectionnez la banque de données ESX04a-Local.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

IGNORER L’AVERTISSEMENT

 

  1. Cliquez sur OK pour ignorer la fenêtre d’avertissement.

 

 

SUITE DU PARAMÉTRAGE

 

  1. Cliquez sur Next pour continuer.

 

 

SÉLECTION DU DOMAINE

 

  1. Conservez tous les paramètres par défaut, puis cliquez sur Next.

 

 

FIN DE LA CRÉATION DU POOL

 

  1. Cliquez sur Finish pour terminer la création du pool.

 

 

VALIDATION DU POOL DE CLONES INSTANTANÉS CRÉÉ

 

  1. Vérifiez que le pool MyPool a bien été créé. L’exercice de déploiement d’un pool de clones instantanés est maintenant terminé.

 

 

Pools d’applications et pools de postes de travail publiés

Lorsque vous créez un pool d’applications ou un pool de postes de travail publiés, vous ne devez spécifier qu’une seule batterie. Au sein d’une batterie, les hôtes RDS peuvent héberger des postes de travail publiés, des applications, ou les deux. Une batterie ne peut intégrer qu’un seul pool de postes de travail publiés, mais plusieurs pools d’applications.

 

 

CRÉATION DE POOLS D’APPLICATIONS

Cette section présente comment créer des pools d’applications.

 

 

OUVERTURE DE LA FENÊTRE DES POOLS D’APPLICATIONS

 

  1. Développez le menu Catalog.
  2. Cliquez sur Application Pools.

 

 

AJOUT D’UN NOUVEAU POOL D’APPLICATIONS

 

  1. Cliquez sur Add pour démarrer l’assistant d’ajout de pools d’applications.

 

 

SÉLECTION DE LA BATTERIE ET DES APPLICATIONS

 

  1. Dans la liste déroulante, vérifiez que le champ RDS Farm a la valeur RDSH-01.
  2. Sélectionnez les applications Character Map et Math Input Panel en cochant les cases appropriées.
  3. Cliquez sur Next pour continuer.

 

 

NOUVEAU NOM POUR LES APPLICATIONS / FIN

 

  1. Désélectionnez la case Entitle Users after this wizard finishes.
  2. Pour modifier le nom des applications affiché aux utilisateurs, vous devez utiliser les champs DISPLAY NAME et ID.
  3. Cliquez sur Finish pour terminer le processus de déploiement du pool d’applications.

 

 

VALIDATION DU POOL D’APPLICATIONS

 

  1. Vérifiez que les pools d’applications Character_Map et Math_Input_Panel apparaissent bien.

 

 

Exercice pratique sur la création d’un pool de postes de travail RDS

Au cours de cet exercice, nous allons créer un pool de postes de travail RDS.

 

 

OUVERTURE DES POOLS DE POSTES DE TRAVAIL

 

  1. Développez le menu Catalog.
  2. Cliquez sur Desktop Pools.

 

 

AJOUT D’UN POOL RDS

 

  1. Cliquez sur Add pour démarrer l’assistant d’ajout de pools de postes de travail.

 

 

POOL DE POSTES DE TRAVAIL RDS

 

  1. Sélectionnez RDS Desktop Pool.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

ATTRIBUTION D’UN NOM AU POOL RDS

 

  1. Saisissez MyRDSPool dans le champ ID du pool.
  2. Saisissez MyRDSPool dans le champ Display Name.
  3. Cliquez sur Next.

 

 

VALIDATION DES PARAMÈTRES

 

  1. Conservez toutes les options par défaut, puis cliquez sur Next.

 

 

SÉLECTION DE LA BATTERIE

 

  1. Cliquez sur la batterie RDSH-01.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

FIN DE LA CRÉATION DU POOL RDS

 

  1. Vérifiez les paramètres du pool RDS.
  2. Cliquez sur Finish pour terminer le processus de déploiement du pool RDS.

 

 

VÉRIFICATION DE LA CRÉATION DU POOL RDS

 

  1. Vérifiez que le pool MyRDSPool a bien été créé.

L’exercice de déploiement d’un pool de postes de travail RDS est maintenant terminé.

 

 

Batteries d’applications et RDS

Pour pouvoir créer des postes de travail RDS ou des applications publiées, vous devez créer des batteries RDS. Une batterie RDS regroupe plusieurs serveurs RDS qui servent des postes de travail virtuels RDS ou qui intègrent les mêmes applications pour fournir les applications publiées. Dans ce cas, vous pouvez utiliser des clones complets, des clones instantanés ou des clones liés. Vous pouvez aussi utiliser des serveurs physiques, le cas échéant.

Batterie automatisée :

Une batterie automatisée est compatible avec les clones instantanés, les machines virtuelles vCenter, les hôtes Microsoft RDS et les clones liés.

Batterie manuelle :

Machines virtuelles vCenter, serveurs physiques et hôtes Microsoft RDS.

 

 

Exercice pratique sur une batterie RDS / applications

Dans cet exercice, vous allez créer des batteries de serveurs RDS/d’applications dans View Manager. Ce processus utilise des serveurs de clones instantanés. Il reprend en grande partie les étapes de création de pools de postes de travail de clone instantané.

 

 

OUVERTURE DE LA FENÊTRE DES BATTERIES

 

  1. Développez le menu Resources.
  2. Cliquez sur Farms.

 

 

AJOUT D’UNE BATTERIE

 

  1. Cliquez sur Add pour lancer le processus d’ajout d’un nœud de batterie de serveurs.

 

 

BATTERIE AUTOMATISÉE

 

  1. Sélectionnez Automated Farm.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

IGNORER L’AVERTISSEMENT

 

  1. Cliquez sur Ignore sur la fenêtre More Information pour continuer.

 

 

CLONES INSTANTANÉS

 

  1. Vérifiez que Instant Clones est sélectionné.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

ATTRIBUTION D’UN NOM À LA BATTERIE

 

  1. Dans le champ ID, saisissez le nom MyFarm pour votre batterie de serveurs. Vérifiez les paramètres de batterie disponibles. Ces paramètres définissent le caractère et la fonction de la batterie. Acceptez les valeurs par défaut.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

DÉFINITION DU MODÈLE DE DÉNOMINATION

 

  1. Saisissez un modèle de dénomination dans le champ Naming Pattern. FARM-{n:fixed=2}, le 2 indiquant qu’il faut ajouter 2 chiffres dans le nom du serveur déployé.  Le premier serveur s’appellerait FARM-00, puis ,01,02...05. Vous pouvez remplacer 2 par 3 ou 4 en fonction de vos besoins.
  2. Le champ Max Number of Machines doit avoir la valeur 1.
  3. Cliquez sur Next.

 

 

VÉRIFICATION DE LA RÈGLE DE STOCKAGE

 

  1. Conservez les valeurs par défaut dans la section Storage Policy Management et cliquez sur Next.

 

 

RECHERCHE DE LA VM PARENT

 

  1. Cliquez sur Browse en regard du champ Parent VM in vCenter.

 

 

SÉLECTION DE LA VM PARENT

 

  1. Cliquez sur base-RDS-01.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

RECHERCHE DU SNAPSHOT

 

  1. En regard du champ Snapshot, cliquez sur Browse.

 

 

SÉLECTION DU SNAPSHOT

 

  1. Cliquez sur le snapshot AppVolAgentInstalled.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

RECHERCHE DU DOSSIER

 

  1. En regard du champ VM Folder Location, cliquez sur Browse.

 

 

SÉLECTION DU DOSSIER

 

  1. Cliquez sur Discovered virtual machine.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

RECHERCHE DU CLUSTER

 

  1. Cliquez sur Browse en regard du champ Cluster.

 

 

SÉLECTION DU CLUSTER

 

  1. Cliquez sur RegionA01-IC01.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

RECHERCHE DU POOL DE RESSOURCES

 

  1. En regard du champ Resource Pool, cliquez sur Browse.

 

 

SÉLECTION DU POOL DE RESSOURCES

 

  1. Cliquez sur le pool de ressources RegionA01-IC01.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

RECHERCHE DE LA BANQUE DE DONNÉES

 

  1. Cliquez sur Browse pour rechercher la banque de données.

 

 

SÉLECTION D’UNE BANQUE DE DONNÉES

 

  1. Sélectionnez la banque de données ESX04a-Local.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

POURSUITE EN IGNORANT L’AVERTISSEMENT

 

  1. Vous pouvez ignorer l’avertissement qui fait référence au fait que nous utilisons un stockage local pour les clones instantanés. Cliquez sur OK pour continuer.

 

 

RECHERCHE DES RÉSEAUX

 

  1. Sous Networks, cliquez sur Browse.

 

 

SÉLECTION DES RÉSEAUX

 

  1. Désélectionnez la case Use Network From Current Parent VM Image.
  2. Sélectionnez les réseaux (les clones instantanés sont compatibles avec plusieurs groupes de ports, VLAN et sous-réseaux). Sélectionnez tous les réseaux souhaités.
  3. Cliquez sur OK.

 

 

VÉRIFICATION DES PARAMÈTRES

 

  1. Vérifiez les paramètres et cliquez sur Next.

 

 

OPTIONS UO/DOMAINE

 

  1. Conservez les paramètres par défaut et cliquez sur Next.

 

 

FIN DE LA CRÉATION DE LA BATTERIE RDS

 

  1. Cliquez sur FINISH pour terminer la création de la batterie RDS.

 

 

VÉRIFICATION DE LA CRÉATION DE LA BATTERIE RDS

 

  1. Vérifiez que la batterie de clones instantanés MyFarm a bien été créée. Fermez toutes les sessions du navigateur et les clients ouverts pour revenir sur le poste de travail.

L’exercice de création de la batterie est à présent terminé.

 

Octroi de droits pour les pools et les applications


Une fois les pools de postes de travail, les postes de travail d’hôtes RDS et les pools d’applications créés, la prochaine étape consiste à en octroyer l’accès aux utilisateurs. La procédure d’ajout d’utilisateurs ou de groupes aux pools est relativement simple. Vous pouvez ajouter des utilisateurs ou groupes Active Directory. En règle générale, nous recommandons de d’abord ajouter des groupes pour l’octroi des droits, puis des utilisateurs aux groupes. Cette procédure simplifie l’administration et peut empêcher les utilisateurs d’accéder aux postes de travail et pools d’applications dont ils n’ont plus besoin (après un changement de rôle, par exemple)


 

LANCEMENT DE GOOGLE CHROME

 

 

  1. Lancez Google Chrome.

 

 

LANCEMENT DE HORIZON MANAGER

 

  1. Cliquez sur le dossier Horizon.
  2. Cliquez sur Horizon-01-Admin pour lancer Horizon Manager.

 

 

CONNEXION

 

  1. Nom d’utilisateur : administrator
  2. Mot de passe : VMware1!
  3. Cliquez sur Log In.

 

 

OUVERTURE DES POOLS DE POSTES DE TRAVAIL

 

  1. Développez le menu Catalog.
  2. Cliquez sur Desktop Pools.

 

 

SÉLECTION DU POOL / AJOUT DES DROITS

 

  1. Cliquez sur IC-Pool1.
  2. Cliquez sur le menu déroulant Entitlements.
  3. Cliquez sur Add Entitlement.

 

 

AJOUT DE DROITS

 

  1. Cliquez sur Add pour lancer la procédure d’ajout de droits.

 

 

RECHERCHE D’UN GROUPE ACTIVE DIRECTORY

 

  1. Désélectionnez la case Users.
  2. Saisissez abig dans le champ de recherche Name/Username.
  3. Cliquez sur Find et attendez l’affichage des résultats.
  4. Cliquez sur le groupe ABigTelCo Cloud Org Administrators.
  5. Cliquez sur OK.

 

 

VÉRIFICATION DU NOM DU GROUPE

 

  1. Vérifiez que le groupe ABigTelCo Cloud Org Administrators s’affiche.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

ÉNUMÉRATION DES POOLS

 

  1. Double-cliquez sur le pool IC-Pool1.

La procédure d’attribution de droits est la même pour chaque type de pool : poste de travail, application, RDSH.

Vérifions à présent que nous avons affecté des droits pour notre pool.

 

 

SÉLECTION DES DROITS

 

  1. Cliquez sur l’onglet Entitlements.

 

 

VÉRIFICATION DE L’AJOUT DU GROUPE

 

  1. Vérifiez que le groupe ABigTelCo Cloud Org Administrators s’affiche et dispose de droits.

Vous avez terminé la vérification des droits.

 

 

SUPPRESSION D’UN DROIT

 

Pour supprimer un droit sur un pool, suivez la même procédure.

  1. Sur l’onglet Entitlements, cliquez sur le groupe ABigTelCo Cloud Org Administrators.

 

 

SUPPRESSION D’UN DROIT

 

 

  1. Cliquez sur Remove Entitlement.

 

 

CONFIRMATION DE LA SUPPRESSION

 

  1. Cliquez sur OK pour confirmer la suppression du droit.

 

 

VÉRIFICATION DE LA SUPPRESSION DU GROUPE

 

  1. Vérifiez que le groupe ABigTelCo Cloud Org Administrators a bien été supprimé du pool IC-Pool1.

L’exercice de suppression de droits est à présent terminé. Fermez toutes les sessions du navigateur pour revenir au poste de travail.

 

Outils Performance Tracker et d’assistance pour Horizon Client


 


 

Exercice pratique sur Horizon Client for Windows

Plusieurs méthodes permettent d’accéder aux postes de travail et applications Horizon View. La méthode la plus appréciée et utilisée est Horizon View Client. Ce client est installé sur le terminal choisi et renvoie vers l’environnement Horizon View. Lorsque l’utilisateur se connecte, les postes de travail et/ou applications auxquels il a accès s’affichent. Le client complet offre le plus grand nombre de fonctionnalités et la meilleure expérience utilisateur possible.

VMware Horizon Client est compatible avec la plupart des plates-formes de système d’exploitation d’aujourd’hui.

 

 

LANCEMENT DE HORIZON DESKTOP CLIENT

 

  1. À partir du poste de travail, lancez Horizon Client.

 

 

SÉLECTION DU SERVEUR DE CONNEXION

 

  1. Cliquez sur horizon-01.corp.local.

 

 

CONNEXION

 

  1. Connectez-vous avec le nom d’utilisateur user2mod3.
  2. Mot de passe : VMware1!
  3. Cliquez sur Login.

 

 

LANCEMENT DE l’APPLICATION

 

  1. Voici les applications et postes de travail auxquels vous avez accès. Cliquez sur l’un d’entre eux pour le lancer et le tester.

 

 

FERMETURE DE L’APPLICATION

 

  1. Testez l’application, puis cliquez sur le bouton X rouge pour la fermer.

 

 

LANCEMENT DU POSTE DE TRAVAIL DE CLONE INSTANTANÉ

 

  1. Cliquez sur Instant Clone Pool pour lancer un poste de travail.

 

 

VÉRIFICATION DE LA FONCTIONNALITÉ DU POSTE DE TRAVAIL

 

  1. Une fois le poste de travail ouvert, testez la fonction de déconnexion de View Client.

 

 

DÉCONNEXION DU POSTE DE TRAVAIL

 

  1. Cliquez sur X pour vous déconnecter de la session de poste de travail.

 

 

CONFIRMATION DE LA DÉCONNEXION

 

  1. Cliquez sur OK pour confirmer.

 

 

DÉCONNEXION DE VIEW

 

  1. Cliquez sur l’icone de déconnexion pour vous déconnecter.

 

 

CONFIRMATION DE LA DÉCONNEXION

 

  1. Cliquez sur OK pour confirmer la déconnexion du serveur.

 

 

FERMETURE DE VIEW CLIENT

 

  1. Cliquez sur le bouton X rouge pour fermer View Client.

L’exercice sur Horizon Client est à présent terminé.

 

 

Exercice pratique sur le client HTML5

 

Seul un navigateur Web moderne est nécessaire pour permettre au client HTML5 Blast de fonctionner et d’offrir à l’utilisateur un accès aux postes de travail et applications pour lesquels il dispose de droits. Aucune configuration ni installation ne sont requises. Il suffit d’ouvrir l’environnement View sur le navigateur Web, puis de lancer le client HTML5. La liste des postes de travail et applications auxquels vous avez accès s’affiche alors. Cliquez simplement sur ces postes de travail et applications pour les ouvrir dans un navigateur Web. Le client HTML5 Blast évolue en fonction du client complet. Chaque nouvelle version de View intègre de nouveaux correctifs et fonctionnalités, ainsi qu’une expérience utilisateur améliorée.

 

 

LANCEMENT DE GOOGLE CHROME

 

  1. Lancez Google Chrome.

 

 

CONNEXION AU CLIENT WEB HTML5

 

  1. Saisissez https://uag-01.corp.local dans le champ d’adresse pour vous connecter à Horizon via UAG et le client HTML5.

 

  1. Cliquez sur le raccourci VMware Horizon pour lancer le client HTML5 View Client.

 

 

ACCÈS HTML

 

  1. Cliquez sur VMware Horizon HTML Access.

 

 

CONNEXION

 

  1. Nom d’utilisateur user2mod3.
  2. Mot de passe : VMware1!
  3. Cliquez sur Login.

 

 

OUVERTURE DE LA CALCULATRICE

 

  1. Cliquez sur l’application Calculator pour l’ouvrir via HTML5.

 

 

VALIDATION / FERMETURE

 

  1. Testez la calculatrice dans le client HTML5 et cliquez sur X pour la fermer.

 

 

LANCEMENT D’UN POOL DE CLONES INSTANTANÉS

 

  1. Pour lancer le poste de travail HTML5, cliquez sur Instant Clone Pool.

 

 

VÉRIFICATION DES POSTES DE TRAVAIL/APPLICATIONS

 

  1. Lancez l’une des applications pour la tester, puis fermez l’onglet du navigateur Chrome.

 

 

FERMETURE DU NAVIGATEUR

 

  1. Cliquez sur X pour fermer le client HTML5.

L’exercice sur le client HTML5 est à présent terminé.

 

 

Horizon Performance Tracker

Horizon 7.5 intègre une nouvelle fonctionnalité : Performance Tracker. Cet utilitaire s’exécute sur un poste de travail distant et surveille les performances des protocoles d’affichage ainsi que l’utilisation des ressources système. Il peut aussi être exécuté comme une application publiée à l’intérieur d’un pool d’applications.

 

 

LANCEMENT DE HORIZON DESKTOP CLIENT

 

Pour commencer l’exercice, lancez VMware Horizon Client.

 

 

 

CONNEXION À VIEW

 

  1. Cliquez sur horizon-01.corp.local.

 

 

CONNEXION À HORIZON

 

  1. Nom d’utilisateur : user2mod3.
  2. Mot de passe : VMware1!
  3. Cliquez sur Login.

 

 

LANCEMENT DU POSTE DE TRAVAIL

 

  1. Cliquez sur Instant Clone Pool.

 

 

LANCEMENT DE L’OUTIL PERFORMANCE TRACKER

 

  1. Une fois connecté, à partir du poste de travail, lancez VMware Horizon Performance Tracker.

 

 

RÉCAPITULATIF

 

  1. Observez les graphiques et diagrammes sur les performances actuelles.

 

 

LANCEMENT DE MSPAINT

 

Lancez MSPAINT ou toute autre application du poste de travail et observez l’évolution en temps réel de l’utilisation sur les graphiques et diagrammes de Horizon Performance Tracker.

 

 

PROPRIÉTÉS DE LA SESSION

 

  1. Cliquez sur Session Properties pour parcourir les différentes propriétés du client en un seul endroit.

 

 

FERMETURE DE L’OUTIL PERFORMANCE TRACKER

 

  1. Cliquez sur X pour fermer l’outil Performance Tracker et vous déconnecter du poste de travail.

 

 

FERMETURE DE VIEW CLIENT

 

  1. Cliquez sur X pour fermer View Client.

 

 

CONFIRMATION DE LA DÉCONNEXION

 

  1. Cliquez sur OK pour confirmer la déconnexion du poste de travail.

 

 

DÉCONNEXION DE VIEW CLIENT

 

  1. Cliquez sur l’icône de branchement pour fermer View Client.

 

 

CONFIRMATION DE LA DÉCONNEXION

 

  1. Cliquez sur OK pour confirmer la déconnexion du serveur.

 

 

FERMETURE DE VIEW CLIENT

 

  1. Cliquez sur le bouton X rouge pour fermer Horizon Client.

 

 

Exercice pratique sur l’outil d’assistance Horizon

L’outil d’assistance Horizon est une application Web qui permet de connaître le statut des sessions utilisateur Horizon 7 et de réaliser des opérations de résolution de problèmes et de maintenance.

Cet outil facilite l’accès aux données des sessions utilisateur pour la résolution des problèmes et les opérations de maintenance des postes de travail (redémarrage ou réinitialisation, par exemple).

Pour configurer l’outil d’assistance Horizon, plusieurs configurations sont requises :

 

 

LANCEMENT DU CLIENT WEB HTML5 HORIZON

 

  1. Lancez Google Chrome.

 

 

CLIC SUR LE CLIENT WEB HORIZON

 

  1. Cliquez sur le raccourci VMware Horizon.

 

 

LANCEMENT DU CLIENT HTML

 

  1. Cliquez sur VMware Horizon HTML Access.

 

 

CONNEXION AU CLIENT WEB HORIZON

 

  1. Nom d’utilisateur : user2mod3.
  2. Mot de passe : VMware1!
  3. Cliquez sur Login.

 

 

Ouverture de la session de poste de travail

 

  1. Cliquez sur Instant Clone Pool.

 

 

OUVERTURE DE MS PAINT

 

  1. Si vous avez réalisé l’exercice de la section précédente, MS Paint est déjà ouvert. Si non, cliquez sur le raccourci MS Paint pour lancer l’application.

 

 

Réduction du navigateur Web

 

  1. Réduisez le navigateur Web sans fermer le poste de travail en cliquant sur - .

 

 

LANCEMENT DE VMWARE HORIZON CLIENT

 

  1. À partir du poste de travail, lancez VMware Horizon Client.

 

 

CONNEXION À VIEW

 

  1. Lancez une session sur horizon-02.corp.local.

 

 

CONNEXION

 

  1. Connectez-vous avec l’identifiant user1mod1.
  2. VMware1! comme mot de passe.
  3. Cliquez sur Login.

 

 

LANCEMENT DE LA SESSION DE POSTE DE TRAVAIL

 

  1. Lancez une session de poste de travail sur Man-Pool1.

 

 

LANCEMENT DE GOOGLE CHROME

 

  1. Lancez Google Chrome.

 

 

CONNEXION À VIEW MANAGER

 

  1. Nom d’utilisateur : administrator
  2. Mot de passe : VMware1!
  3. Cliquez sur Log In.

 

 

OUVERTURE DE LA CONSOLE D’ADMINISTRATION HORIZON

 

  1. Cliquez sur Horizon Console pour lancer la console.

 

 

RECHERCHE D’UN UTILISATEUR

 

  1. Dans la barre de recherche, saisissez user2mod3 et appuyez sur Entrée.

 

 

CLIC SUR LA SESSION

 

  1. Cliquez sur le résultat de recherche user2mod3 pour continuer.

 

 

Session

 

  1. Affichez l’écran du navigateur ou faites défiler l’onglet de la session vers le bas et cliquez sur le lien win10ic-1.corp.local.

 

 

Vérification des informations sur la session

 

  1. Faites défiler la page vers le bas et vérifiez toutes les informations de la session. La page contient 3 onglets : Details, Processes, Applications.  Une fois terminé, faites défiler l’onglet Details vers le bas pour continuer.

 

 

Demande d’assistance à distance

 

  1. Cliquez sur le bouton Remote Assistance.

 

 

OUVERTURE D’UN FICHIER DE SESSION

 

  1. Cliquez sur la flèche de menu vers le bas pour ouvrir le fichier de session à distance.
  2. Cliquez sur Open pour ouvrir le fichier de demande d’assistance.

 

 

Réduction de la session de poste de travail

 

  1. Cliquez sur le bouton - pour réduire la session de poste de travail.

 

 

Ouverture du client HTML5

 

  1. Cliquez sur la session de poste de travail du client Web HTML5 VMware Horizon Google Chrome pour l’afficher à nouveau.

 

 

Acceptation de la demande de session à distance

 

  1. Cliquez sur Yes pour accepter la demande d’assistance à distance.

 

 

VÉRIFICATION DE LA SESSION

 

  1. Vérifiez le statut de l’indication Your helper can now see your desktop.

 

 

Réduction de la session du client Web

 

  1. Réduisez le client Web en cliquant sur le bouton -.

 

 

OUVERTURE D’UNE SESSION VIEW CLIENT

 

  1. Cliquez sur Man-Pool1 avec la session de poste de travail sur Horizon Client.

 

 

Validation de la session d’assistance à distance

 

  1. Vous pouvez voir la session de MS PAINT ouverte sur le poste de travail.
  2. Vous pouvez demander un contrôle de la session à l’aide de l’option Request Control.
  3. Vous pouvez aussi démarrer une session de Chat à partir de ces menus.

 

 

DEMANDE DE CONTRÔLE

 

  1. Cliquez sur Request Control. (La demande s’affiche.)

 

 

RÉDUCTION DE LA SESSION EN COURS

 

  1. Réduisez la session de poste de travail en cours en cliquant sur le bouton -.

 

 

RETOUR SUR LE CLIENT HTML5

 

  1. Cliquez sur VMware Horizon - G...

 

 

Confirmation de la demande de contrôle à distance

 

  1. Cliquez sur Oui pour confirmer et autoriser le contrôle à distance de la session.

 

 

RÉDUCTION DU CLIENT WEB HORIZON

 

  1. Réduisez le client Web Horizon en cliquant sur le bouton -.

 

 

RESTAURATION DE HORIZON VIEW CLIENT

 

  1. Restaurez Horizon Client en cliquant sur la session Man-Pool1 dans la barre des tâches.

 

 

Vérification du bon fonctionnement du contrôle à distance

 

  1. Vérifiez que la session à distance fonctionne en réalisant une opération sur MS PAINT. Cet exercice est à présent terminé. Fermez toutes les sessions et tous les navigateurs.
  2. Fermez toutes les sessions de navigateur et View Client pour revenir au poste de travail.

 

 

CONCLUSION

L’outil d’assistance VMware offre un contrôle à distance, une option de discussion et des informations de session aux équipes du service d’assistance.  Ces équipes peuvent s’appuyer sur les informations de session importantes comme les données sur les applications et les performances en temps réel pour aider les utilisateurs.

 

Délégation basée sur des rôles


Vous pouvez affecter des rôles d’administrateur prédéfinis aux administrateurs de l’outil d’assistance Horizon afin de déléguer les tâches de résolution des problèmes aux différents administrateurs. Vous pouvez aussi créer des rôles personnalisés et ajouter des privilèges en fonction des rôles d’administrateur prédéfinis.

Vous pouvez utiliser Horizon Administrator pour ajouter, supprimer et vérifier les autorisations des administrateurs ou groupes d’administrateurs spécifiques, pour des rôles ou des groupes de rôles spécifiques. Vous pouvez utiliser Horizon Administrator pour ajouter, modifier ou supprimer des rôles personnalisés.

Si les rôles d’administrateur prédéfinis ne correspondent pas à vos besoins, vous pouvez combiner des privilèges spécifiques pour créer vos propres rôles dans Horizon Administrator.

Horizon Administrator inclut des rôles prédéfinis que vous pouvez affecter à vos administrateurs ou groupes d’administrateurs. Vous pouvez aussi créer vos propres rôles d’administrateur en combinant plusieurs privilèges.


 

RÔLES ET PRIVILÈGES

Les rôles d’administrateur prédéfinis combinent tous les privilèges requis pour réaliser des tâches d’administration courantes. Vous ne pouvez pas les modifier.

Les privilèges généraux permettent de contrôler les opérations sur l’ensemble du système, par exemple, l’affichage et la modification des paramètres généraux. Les rôles disposant uniquement de privilèges généraux ne peuvent pas être affectés aux groupes d’accès.

Les privilèges spécifiques aux objets permettent de contrôler les opérations sur des types spécifiques d’objet d’inventaire. Les rôles disposant de privilèges spécifiques aux objets peuvent être affectés aux groupes d’accès.

Certains des rôles d’administrateur prédéfinis disposent de privilèges internes. Vous ne pouvez pas sélectionner de privilèges internes lorsque vous créez des rôles personnalisés.

 

 

MEILLEURES PRATIQUES

Afin de renforcer la sécurité et la gérabilité de votre environnement Horizon 7, vous devez appliquer les meilleures pratiques suivantes pour gérer les administrateurs et groupes d’administrateurs.

 

 

Exercice pratique sur le contrôle d’accès basé sur des rôles

Cet exercice couvre quelques uns des concepts liés au contrôle d’accès basé sur des rôles dans l’environnement Horizon View.  Les combinaisons étant presque illimitées, vous n’êtes restreint que par votre imagination et vos cas d’usage.

 

 

LANCEMENT DE GOOGLE CHROME

 

  1. Lancez Google Chrome à partir du poste de travail.

 

 

OUVERTURE DE VIEW MANAGER

 

  1. Cliquez sur le dossier Horizon.
  2. Cliquez sur Horizon-01-Admin pour lancer la console Horizon Administrator.

 

 

CONNEXION

 

  1. Connectez-vous avec l’identifiant Administrator.
  2. Le mot de passe est VMware1!.
  3. Cliquez sur Log In.

 

 

DÉVELOPPEMENT DE LA SECTION VIEW CONFIGURATION

 

  1. Développez le menu View Configuration.

 

 

SÉLECTION DE L’OPTION ADMINISTRATORS

 

  1. Cliquez sur Administrators.

 

 

EXAMEN DU GROUPE D’ADMINISTRATEURS

 

Observez le rôle Administrators par défaut et le groupe d’accès /Root. L’utilisateur corp.local\administrator est membre du rôle Administrators et dispose d’un contrôle complet et d’un accès à l’ensemble de l’environnement Horizon. Ce rôle est autorisé à créer des rôles, à ajouter et retirer un rôle à des personnes, etc.

 

 

Exercice pratique sur la création d’un groupe d’accès

Cette démonstration va vous guider tout au long de la création d’un groupe d’accès. Conteneur regroupant des objets View, un groupe d’accès attribue des autorisations et privilèges précis sur ces objets spécifiques à des fonctions et rôles d’administration spécifiques.

 

 

DÉVELOPPEMENT DE LA SECTION VIEW CONFIGURATION

 

  1. Développez le menu View Configuration.

 

 

SÉLECTION DE L’OPTION ADMINISTRATORS

 

  1. Cliquez sur Administrators.

 

 

AJOUT D’UN GROUPE D’ACCÈS

 

  1. Cliquez sur l’onglet Access Groups.
  2. Cliquez sur Add Access Group.

 

 

ATTRIBUTION D’UN NOM AU GROUPE D’ACCÈS

 

  1. Saisissez le nom Test Access Group à votre groupe d’accès.
  2. Cliquez sur OK.

 

 

VÉRIFICATION DU GROUPE D’ACCÈS

 

  1. Vérifiez que le groupe Test Access Group a bien été créé.

 

 

Exercice pratique sur la création d’un rôle

Dans cette section, vous allez pouvoir utiliser des rôles prédéfinis ou personnalisés en fonction de vos besoins d’administration. Des rôles peuvent être définis pour octroyer les seuls privilèges nécessaires à la réalisation d’un travail.

 

 

AJOUT D’UN RÔLE

 

Examinez les rôles prédéfinis et leur description. Ils peuvent être utilisés pour ajouter rapidement des groupes ou utilisateurs aux groupes d’accès et ainsi déléguer les tâches administratives le cas échéant. Vous pouvez aussi créer des rôles personnalisés pour affiner davantage l’attribution des privilèges.

  1. Cliquez sur l’onglet Roles.
  2. Cliquez sur Add Role.

 

 

ATTRIBUTION D’UN NOM AU RÔLE

 

L’assistant d’ajout de rôles s’ouvre alors.

  1. Dans le champ Name, saisissez My New Role.
  2. Sélectionnez les privilèges suivants : Manage Reboot Operations, Manage Sessions, Remote Assistance, Console Interaction et Manage Help Desk.
  3. Cliquez sur OK.

 

 

 

VALIDATION DU RÔLE

 

  1. Vérifiez que votre rôle personnalisé a bien été créé. Cette section est à présent terminée.

 

 

Exercice pratique sur l’ajout d’utilisateurs ou de groupes à des rôles et des groupes d’accès

Dans cette section, vous allez ajouter un utilisateur ou groupe d’utilisateurs de domaine à View Manager et affecter un rôle et un groupe d’accès.

 

 

AJOUT D’UN UTILISATEUR / GROUPE

 

  1. Cliquez sur l’onglet Administrators and Groups.
  2. Cliquez sur Add User or Group.

 

 

AJOUT D’UNE AUTORISATION

 

  1. Cliquez sur Add.

 

 

SÉLECTION DE L’UTILISATEUR

 

  1. Désélectionnez la case Groups.
  2. Dans le champ Name/Username, saisissez user1mod1.
  3. Cliquez sur Find.
  4. Cliquez sur user1mod1.
  5. Cliquez sur OK.

 

 

VALIDATION DE L’UTILISATEUR

 

  1. Cliquez sur Next.

 

 

SÉLECTION DU RÔLE

 

  1. Cliquez sur le rôle My New Role que vous avez créé à la section précédente.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

SÉLECTION DU GROUPE D’ACCÈS

 

  1. Sélectionnez le groupe Test Access Group créé précédemment.
  2. Cliquez sur Finish.

 

 

VÉRIFICATION

 

  1. Vérifiez que l’utilisateur corp.local\user1mod1 est ajouté à votre rôle My New Role et votre groupe Test Access Group.

 

 

SÉLECTION DES POOLS DE POSTES DE TRAVAIL

 

  1. Développez le menu Catalog.
  2. Cliquez sur Desktop Pools.

 

 

MODIFICATION DU GROUPE D’ACCÈS PAR DÉFAUT

 

  1. Cliquez sur IC-Pool1.
  2. Cliquez sur le menu déroulant Access Group.
  3. Cliquez sur Change Access Group.

 

 

SÉLECTION DU GROUPE D’ACCÈS

 

  1. Dans le menu déroulant Access Group, sélectionnez votre groupe Test Access Group.

 

 

CONFIRMATION DU GROUPE D’ACCÈS

 

  1. Cliquez sur OK pour terminer.

 

 

DÉCONNEXION

 

  1. Cliquez sur Logout pour quitter le serveur Horizon Manager.

L’exercice d’ajout d’un utilisateur à un rôle et un groupe d’accès est à présent terminé.

 

 

Exercice pratique sur la validation d’un groupe d’accès

Dans cette section, vous allez vous connecter avec l’utilisateur non administrateur user1mod1 et vérifier que votre rôle et votre groupe d’accès fonctionnent.

 

 

CONNEXION

 

Connectez-vous à View Manager avec le compte user1mod1.

  1. Nom d’utilisateur : user1mod1
  2. Mot de passe : VMware1!
  3. Cliquez sur Log In.

 

 

AFFICHAGE DES POOLS DE POSTES DE TRAVAIL

 

  1. Développez le menu Catalog.
  2. Cliquez sur Desktop Pools.

 

 

VÉRIFICATION DE LA FONCTIONNALITÉ DU RÔLE

 

  1. Notez que les boutons Add, Edit, Clone, Delete sont tous grisés. Cela signifie que le contrôle basé sur les rôles est bien appliqué. Parcourrez la page et essayez d’autres opérations. Dans cette configuration, vous remarquerez que pratiquement tout est grisé.

Fermez toutes les sessions client et navigateur avant de passer aux étapes suivantes.

L’exercice pratique sur l’accès basé sur les rôles est à présent terminé. Fermez toutes les sessions du navigateur Web.

 

Présentation de l’architecture de pods Cloud


 

L’architecture Horizon Cloud Pod (CPA) permet à plusieurs pods Horizon de fournir à l’utilisateur un accès aux ressources sur plusieurs sites et implémentations à très grande échelle et ce, de manière transparente. Vous allez découvrir les composants essentiels de l’architecture Horizon Cloud Pod Architecture, ainsi que sa mise en œuvre et l’octroi de droits sur les ressources.

L’une des fonctionnalités clés de l’architecture Horizon Cloud Pod Architecture est sa capacité à fournir des postes de travail virtuels hautement disponibles et évolutifs dans VMware Horizon 7.

Ce module présente l’activation et l’utilisation de l’architecture CPA (Cloud Pod Architecture).


 

CLOUD POD ARCHITECTURE

Cette architecture offre trois principaux avantages :

 

 

LANCEMENT DE GOOGLE CHROME

 

  1. Lancez Google Chrome sur le poste de travail de la console principale.

 

 

LANCEMENT DU SITE VIEW ADMINISTRATOR 1

 

  1. Cliquez sur le dossier Horizon.
  2. Sélectionnez Horizon-01-Admin.

 

 

CONNEXION AU SITE VIEW ADMINISTRATOR 1

 

  1. Nom d’utilisateur : administrator
  2. Mot de passe : VMware1!
  3. Cliquez sur Log In.

 

 

CONFIGURATION DE CLOUD POD ARCHITECTURE

 

  1. Développez le menu View Configuration.
  2. Cliquez sur Cloud Pod Architecture.

 

 

VÉRIFICATION DE L’ACTIVATION DE CPA

 

  1. Remarquez la présence du cluster Cluster-HORIZON-01(local). Il indique que vous êtes sur le pod HORIZON-01.

L’activation de CPA est une procédure relativement simple. Il s’agit d’une tâche générale que nous avons déjà effectuée pour vous. Cette activité au risque minimal peut être réalisée à tout moment. Elle ne nécessite ni redémarrage ni mise en œuvre d’une fenêtre d’interruption.

 

 

DROITS GLOBAUX CPA

 

  1. Développez le menu Catalog.
  2. Cliquez sur Global Entitlements.

L’objet Global Entitlements est créé uniquement si vous avez initialisé l’architecture CPA ou intégré la fédération d’un pod. Il suffit d’exécuter cette tâche sur un seul serveur de connexion dans le pod.

 

 

AJOUT DE DROITS GLOBAUX

 

  1. Pour lancer la procédure d’ajout de droits globaux, sur la fenêtre Global Entitlements, cliquez sur le bouton Add. L’assistant d’ajout de droits globaux s’ouvre.

 

 

POSTE DE TRAVAIL OU APPLICATION

 

  1. Sélectionnez Desktop Entitlement. L’architecture CPA prend en charge les deux options.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

ATTRIBUTION D’UN NOM AUX DROITS GLOBAUX

 

  1. Dans le champ Name, saisissez My Global Pool.
  2. Sélectionnez Floating.
  3. Cliquez sur Next.

 

 

OCTROI DES DROITS AUX UTILISATEURS

 

  1. Cliquez sur Add.

 

 

AJOUT D’UN UTILISATEUR À CPA

 

  1. Désélectionnez la case Groups.
  2. Dans le champ Name, saisissez user1mod1.
  3. Cliquez sur Find.
  4. Cliquez sur le nom user1mod1 pour le sélectionner.
  5. Cliquez sur OK.

 

 

CONFIRMATION DE L’AJOUT DE L’UTILISATEUR

 

  1. Vérifiez que user1mod1 a bien été ajouté et cliquez sur Next.

 

 

FIN DE LA CONFIGURATION DES DROITS

 

  1. Vérifiez que l’utilisateur user1mod1 est bien ajouté et cliquez sur Finish pour terminer l’octroi des droits globaux.

 

 

VALIDATION DE LA CONFIGURATION DES DROITS

 

  1. Vérifiez que le pool My Global Pool a bien été créé.

 

 

AJOUT D’UN POOL À CPA

 

  1. Cliquez sur Global Entitlements.
  2. Double-cliquez sur l’objet Global Entitlement que vous avez créé (My Global Pool) et octroyé au cours des étapes précédentes.

 

 

AJOUT D’UN POOL LOCAL

 

  1. Cliquez sur Local Pools.
  2. Cliquez sur Add.

 

 

AFFECTATION DU POOL IC-POOL1

 

  1. Cliquez sur IC-Pool1.
  2. Cliquez sur Add pour ajouter le pool IC-Pool1 aux droits CPA.

 

 

VÉRIFICATION DE L’AJOUT DU POOL

 

  1. Vérifiez que le pool local IC-Pool1 a été ajouté au pool My Global Pool.

 

 

AJOUT D’UN SECOND POOL

 

  1. Cliquez sur Add pour ajouter un second pool aux droits.

 

 

SÉLECTION DU POOL

 

  1. Cliquez sur MYPool.
  2. Cliquez sur Add.

 

 

VÉRIFICATION DE L’AJOUT DES DEUX POOLS AUX DROITS

 

  1. Vérifiez que les 2 pools ont été ajoutés aux droits globaux. Des pools similaires peuvent être ajoutés à partir d’un ou de plusieurs pods VIEW compatibles CPA. Réduisez le navigateur Web.

 

 

CONNEXION

 

  1. Lancez Horizon Client.

 

 

CONNEXION

 

  1. Connectez-vous à horizon-01.corp.local.

 

 

CONNEXION

 

  1. Nom d’utilisateur : user1mod1
  2. Mot de passe : VMware1!
  3. Cliquez sur Login.

 

 

VÉRIFICATION DES DROITS GLOBAUX

 

  1. Cliquez sur My Global Pool pour lancer une session de poste de travail.

Actuellement, tous les utilisateurs ont accès au pool de clones instantanés qui est associé aux droits globaux My Global Pool. Cette pratique n’est pas recommandée. Avec l’architecture CPA, octroyez des droits uniquement au niveau Global et associez les pools souhaités aux droits.

Fermez la sessions View Client, ainsi que toutes les sessions de navigateur Web pour revenir au poste de travail.

 

 

CONCLUSION

La présentation générale de l’architecture Cloud Pod Architecture est à présent terminée. Vous venez d’effectuer des exercices pratiques sur CPA et de découvrir quelques une de ces fonctions.

 

Module 4 - Plate-forme JMP (Just-in-Time Management Platform) de Horizon (90 minutes)

Présentation de JMP


JMP (prononcé « jump »), à savoir Just-in-Time Management Platform, correspond aux fonctionnalités de VMware Horizon 7 Édition Entreprise qui fournissent des postes de travail et des applications en flux tendu de façon souple, rapide et personnalisée. JMP est constitué des technologies VMware suivantes :

JMP permet aux composants d’un poste de travail ou d’un serveur RDSH d’être dissociés et gérés indépendamment de façon centralisée, en les reconstituant ensuite à la demande pour assurer la fourniture d’un espace de travail utilisateur personnalisé au besoin.

JMP correspond aux fonctionnalités de Horizon 7 Édition Enterprise, version 7.x et Horizon Apps Édition Advanced. Ces éditions incluent Horizon 7 version 7.x, vSphere 6.x, App Volumes 2.x, User Environment Manager 9.x et VMware Identity Manager.


 

Fonctionnement de JMP

 

JMP offre une alternative à la gestion par machine virtuelle. La plate-forme dissocie chaque aspect d’un poste de travail pour pouvoir le gérer par utilisateur ou par groupe. Chaque composant du poste de travail est virtualisé et géré de manière centralisée plutôt que séparément comme avec une approche traditionnelle par VM distribuée. Comme illustré, les conteneurs de gestion des applications sont gérés séparément du système d’exploitation du poste de travail. De même, les fichiers de données utilisateur et les configurations spécifiques de l’OS et des applications sont dissociés du système d’exploitation et conservés dans des partages de fichiers séparés.

 

 

Avantages de JMP

 

 

 

1. Accès transparent et simple à toute application, sur tout terminal :  

 

 

2. Expérience utilisateur permanente au fil des environnements non permanents :  

 

 

3. Optimisation des coûts de l’infrastructure :  

 

 

4. Fiabilité et sécurité :

 

 

5. Administration et gestion centralisées :

 

 

6. Technologie d’affichage Blast Extreme basée sur le protocole H.264 :

 

 

Nouveau serveur JMP

Fort du succès de la plate-forme Just-in-Time Management Platform, VMware a développé un serveur JMP pour offrir une console basée sur des workflows. Installé séparément, ce nouveau serveur fusionnera avec Active Directory, Horizon 7, UEM et App Volumes afin d’offrir aux administrateurs une console unique pour la gestion des espaces de poste de travail d’utilisateurs ou de groupes.

 

 

 

Processus en 3 étapes - Dynamique JMP

 

JMP exécute un processus en 3 étapes pour créer un espace de travail pour les utilisateurs et les groupes :

  1. Identifier l’utilisateur ou les groupes
  2. Définir l’espace de travail du poste de travail
  3. Créer la solution de manière dynamique à partir d’une seule console d’administration

 

Configuration requise pour JMP


Les versions compatibles des produits VMware qui composent la technologie JMP doivent être installées avant de pouvoir installer JMP Server et d’utiliser les fonctions de workflow intégré JMP.

Les versions suivantes des produits VMware doivent être installées pour pouvoir installer JMP Server.


 

Configuration matérielle requise pour JMP Server

Vous devez installer JMP Server sur une machine physique ou virtuelle dédiée présentant une configuration matérielle spécifique.

Le tableau suivant dresse la liste des configurations matérielles minimum requises pour une instance JMP Server dans un environnement de production.

Configurations matérielles minimum requises pour une instance Horizon JMP Server dans un environnement de production

 

 

 

 

Configuration réseau requise pour JMP Server

La machine physique ou virtuelle sur laquelle vous prévoyez d’installer JMP Server doit pouvoir communiquer avec tous les terminaux de produit pour tous les points de livraison sur l’ensemble du réseau.

Avant de commencer à utiliser les fonctions de workflow intégré JMP, toutes les authentifications de sécurité et de certificat signé par une autorité de certification doivent déjà être configurées pour l’instance JMP Server et tous les terminaux qui interagissent avec l’instance JMP Server.

 

 

Configuration de base de données requise pour JMP Server

Le programme d’installation JMP Server requiert des versions de base de données SQL Server spécifiques pour installer JMP Server.

JMP Server est compatible avec les versions et éditions SQL Server suivantes dans les deux environnements de charges de travail pris en charge : validation technique et production.

Avant d’exécuter le programme d’installation JMP Server, vous devez créer la base de données SQL Server utilisée par le programme pendant l’installation.

Vous devez aussi fournir les informations d’authentification à utiliser par le programme d’installation JMP Server pour la connexion à la base de données SQL Server créée. Vous pouvez sélectionner le type d’authentification utilisé par le programme d’installation JMP Server. Le type utilisé par défaut est l’authentification Windows. Quel que soit le type choisi (authentification Windows ou authentification SQL Server), les informations d’authentification utilisées par le programme d’installation JMP Server doivent figurer dans l’instance SQL Server avant de pouvoir lancer l’installation.

De plus, vous devez créer une connexion SQL Server pour le compte utilisateur Windows Server que vous prévoyez d’utiliser pour installer JMP Server. Cet utilisateur Windows doit être configuré avec les informations d’authentification appropriées pour pouvoir modifier la base de données SQL Server créée.

Si votre instance SQL Server est compatible avec le chiffrement TLS, vous devez exporter son certificat TLS et l’importer dans l’instance JMP Server pour activer une communication chiffrée avec l’instance SQL Server.

 

 

 

Navigateurs Web compatibles avec le workflow intégré JMP

Vous accédez à l’interface utilisateur du workflow intégré JMP via la console VMware Horizon, application Web installée avec VMware Horizon 7 Connection Server version 7.5 et ultérieure.

Les navigateurs Web suivants sont compatibles avec les fonctions de workflow intégré JMP.

 

Découvrir la nouvelle console Horizon



 

Chrome

 

Sur le poste de travail de la console principale HOL-1951 :

  1. Cliquez sur Google Chrome.

 

 

Nouvel onglet

 

  1. Dans Chrome, cliquez sur New Tab.
  2. Sélectionnez le dossier Horizon.
  3. Cliquez sur Horizon-01-Admin.

 

 

Connexion à Horizon

 

  1. Nom d’utilisateur = administrator
  2. Mot de passe = VMware1!
  3. Domaine = CORP
  4. Cliquez sur Log In.

 

 

Nouvelle console Horizon - Option SSO

 

En haut de la console d’administration Horizon 7 :

  1. Cliquez sur Horizon Console.

Ce lien intégré à la nouvelle console Horizon permet de créer une session SSO basée sur les informations d’authentification de l’utilisateur actuellement connecté.

 

 

Nouvelle console Horizon - Adresse URL directe

 

Vous pouvez aussi accéder à la nouvelle console VMware Horizon directement via l’URL suivante :

https://your-HorizonServer-fqdn/newadmin
  1. Nom d’utilisateur = Administrator
  2. Mot de passe = VMware1!
  3. Domaine = CORP
  4. Cliquez sur Login.

 

 

Tableau de bord JMP - Console Horizon

 

La console s’ouvre sur le nouveau tableau de bord JMP.

  1. Faites défiler la page vers le bas pour découvrir les fonctionnalités.

 

 

Nouveautés

 

Avec la configuration traditionnelle d’un poste de travail en flux tendu, l’administrateur se connecte séparément à chaque console (UEM, App Volumes et Horizon) pour créer une seule configuration JMP. Avec la nouvelle console JMP, l’administrateur Horizon peut gérer ces connexions (UEM/APPSTACKS/HORIZON) via une console unique. L’outil d’assistance est accessible facilement à partir de cette même console.

 

 

Éléments inclus

 

 

 

Démonstration de la console

 

  1. Cliquez sur Assignments.

 

 

Affectations JMP

 

  1. Cliquez sur New.

 

 

Nouvelle affectation

 

L’affectation JMP est le point de départ pour créer un workflow via la nouvelle instance JMP Server. L’affectation se compose de 6 sections :

  1. Cliquez sur Cancel pour continuer.
  2. Cliquez sur Yes.

Au cours de cette présentation, nous n’allons pas créer d’affectations. Mais si vous souhaitez créer des workflows, consultez le laboratoire avancé Lab HOL-1951-04.

 

 

Utilisateurs et groupes

 

  1. Cliquez sur User and Groups.

 

 

Comparatif de l’ancienne console avec la nouvelle

 

La nouvelle console Horizon (B) se rapproche du tableau de bord Horizon actuel (A). La fonctionnalité complète sera proposée dans les futures versions, mais les actions et les tâches pour les utilisateurs et groupes, y compris Inventory, sont les mêmes.

 

 

Inventory> Desktops

 

  1. Cliquez sur Desktops dans la section Inventory.

Cette section permet de gérer l’ajout de nouveaux membres aux pools de postes de travail et de modifier les pools pré-existants. Les liens bleus vous permettent de consulter des détails supplémentaires sur l’objet et d’activer d’autres options.

  1. Cliquez sur IC-Pool1.

 

 

IC-Pool1

 

Observez les options supplémentaires signalées en bleu.

 

 

Inventory> Applications

 

  1. Cliquez sur Applications dans la section Inventory.

La section Applications permet également de consulter des informations supplémentaires via les liens bleus. Elle affiche toutes les applications configurées dans Horizon et prêtes pour attribution de droits. De plus, elle permet d’ajouter des applications manuellement ou à partir d’une application déjà installée dans la batterie RDS.

 

 

Inventory>Farms

 

  1. Cliquez sur Farms dans la section Inventory.

La section Farms dans Horizon vous permet de modifier et de gérer la batterie déjà créée ou bien d’en créer une nouvelle. Dans la mesure où la batterie n’accepte que des images serveur, aucune image de poste de travail ne s’affiche ici. N’hésitez pas à parcourir la page, sans rien modifier toutefois, car vous risquez de compromettre la suite de l’exercice.

 

 

Inventory> Machines

 

  1. Cliquez sur Machines dans la section Inventory.

La section Machines affiche toutes les machines déjà créées dans la console Horizon, y compris les postes de travail activés via vCenter, les hôtes RDS enregistrés et toute autre machine avec l’agent installé.

 

 

Inventory> Registered Machines

 

  1. Cliquez sur Registered Machines dans la section Inventory.

Cette section affiche l’hôte RDS enregistré et permet de le modifier, supprimer ou désactiver.

 

 

Paramètres

 

  1. Cliquez sur Settings.

Avant de pouvoir utiliser les nouvelles fonctions JMP, vous devez définir les paramètres. Si l’instance JMP Server n’est pas signalée par une coche verte et indique que le service est actif, toutes les options sont grisées. La session JMP Server est vérifiée chaque fois que l’utilisateur se connecte et/ou clique sur l’onglet Settings.

Les paramètres JMP définissent la relation entre le nouveau moteur JMP Server et Horizon 7, Active Directory, App Volumes et UEM. Cet aspect sera présenté dans le laboratoire avancé Horizon 7 Enterprise, HOL-1951-04-VWS.

 

 

Horizon 7

 

  1. Cliquez sur Horizon 7.

Les informations d’authentification à Horizon sont requises pour établir une véritable connexion SSL et ainsi gérer la console d’administration Horizon 7 actuelle et interagir avec elle.

 

 

Active Directory

 

  1. Cliquez sur Active Directory.

L’intégration Active Directory via LDAP over TLS, LDAPS ou LDAP est alors activée comme une option.

 

 

App Volumes

 

  1. Cliquez sur App Volumes.

L’intégration App Volumes est un composant essentiel de la configuration en flux tendu, car elle fournit les objets AppStack et/ou les volumes inscriptibles. La console d’intégration JMP actuelle fournit uniquement l’accès aux objets AppStack.

 

 

UEM

 

  1. Cliquez sur UEM.

Il s’agit du seul paramètre qui nécessite une adresse URL vers les partages de fichiers UEM pour pouvoir fonctionner. Tout paramètre personnalisé UEM préconfiguré peut être appliqué via ce moteur JMP. Cependant, vous ne pouvez pas créer de nouveaux paramètres UEM ni modifier les paramètres existants. La console est utilisée comme emplacement unique et ne permet pas de mettre à jour les fonctions UEM.

La démonstration de JMP est à présent terminée.

 

Créer son premier poste de travail en flux tendu


Dans cette leçon, vous allez créer votre premier poste de travail JMP.


 

Chrome

 

Sur le poste de travail de la console principale HOL-1951

  1. Cliquez sur Google Chrome.

 

 

Nouvel onglet

 

  1. Dans Chrome, cliquez sur New Tab.
  2. Sélectionnez le dossier Horizon.
  3. Cliquez sur Horizon-01-Admin.

 

 

Connexion à Horizon

 

  1. Nom d’utilisateur = administrator
  2. Mot de passe = VMware1!
  3. Domaine = CORP
  4. Cliquez sur Log In.

 

 

Tableau de bord Horizon

 

  1. Cliquez sur Catalog pour développer le menu.
  2. Cliquez sur Desktop Pools.

Remarque : un pool de postes de travail est déjà prédéfini. Pour cet exercice, nous n’avons pas à créer de pools Horizon, d’utilisateurs, de personnalisation UEM ou d’objets AppStack car ils sont déjà préconfigurés. Consultez la liste des modules de ce laboratoire pour en savoir plus sur chacun de ces composants.

 

 

Console Horizon

 

En haut de la console d’administration Horizon 7 :

  1. Cliquez sur Horizon Console.

 

 

Horizon Console - Assignments

 

  1. Cliquez sur Assignments.

 

 

JMP Assignments - New

 

  1. Cliquez sur New.

 

 

JMP Assignments - Users

 

  1. Saisissez User2Mod4.
  2. Sélectionnez l’utilisateur [User2Mod4].

Il s’agit de la première étape de l’affectation d’un workflow JMP à un utilisateur. À ce stade, nous pouvons utiliser un seul utilisateur ou un groupe.

 

 

JMP Assignments - Next

 

  1. Cliquez sur Next.

 

 

JMP Assignments - Desktops

 

IC-Pool1 est un pool de postes de travail de clone instantané pré-créé auquel nous allons affecter l’utilisateur avant d’affecter des règles UEM ou des objets AppStack.

  1. Sélectionnez le pool (assurez-vous que IC-Pool1 est sélectionné).
  2. Cliquez sur Next.

 

 

JMP Assignments - Applications

 

Cette section est reliée au serveur App Volumes et affiche les objets AppStack actuellement disponibles. Elle affiche uniquement les objets AppStack et non les volumes inscriptibles. Suivez la procédure standard pour rattacher un volume inscriptible avant ou après avoir créé l’affectation JMP.

  1. Cliquez sur l’option Multimedia pour la sélectionner.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

JMP Assignments - UEM

 

À cette étape, le serveur UEM est interrogé et toutes les personnalisations utilisateur prédéfinies s’affichent pour sélection. À cette étape, aucune règle de personnalisation ne peut être créée. Seules la sélection et l’application des règles sont possibles. Aucun contrôle de cohérence n’est réalisé. Notez que lorsque vous sélectionnez une règle, l’utilisateur reçoit les modifications effectives/appropriées via la personnalisation (par exemple, sélectionnez Word uniquement si l’utilisateur a installé Word). Si à ce stade vous n’avez besoin d’aucune règle UEM, déplacez le curseur (A) vers la valeur YES pour désactiver tous les paramètres UEM.

  1. Sélectionnez Word.
  2. Sélectionnez Visio.
  3. Cliquez sur Next.

Ni WORD ni VISIO ne sont installés sur le poste de travail, mais sélectionnez-les dans cet exercice pour voir comment les affectations de personnalisation UEM sont créées, puis modifiées.

 

 

JMP Assignments - Definitions

 

  1. Attribuez un nom pertinent à votre affectation pour assurer la cohérence dans votre environnement.
  2. Vous gagnerez ainsi du temps au moment de dupliquer cette affectation, sachant que la description correspond bien à l’affectation.
  3. L’utilisateur peut déjà avoir sélectionné un poste de travail dans le pool à la première étape. Si tel est le cas, l’objet AppStack s’affiche en temps réel sans obligation pour l’utilisateur de se déconnecter, puis se reconnecter. Vous pouvez aussi conserver les sélections par défaut (lors de la prochaine connexion).
  4. Cliquez sur Next.

 

 

JMP Assignments - Summary

 

Le dernier écran présente un récapitulatif de l’attribution des droits et de l’affectation réalisées au cours des 5 premières étapes. Lorsque vous êtes satisfait des sélections, cliquez sur Submit ou sur Back pour revenir en arrière et effectuer des modifications.

  1. Cliquez sur Submit.

 

 

Affectations JMP

 

Une fois terminé, le statut de l’affectation passe d’orange à vert. Cette étape peut prendre quelques minutes après lesquelles une fenêtre contextuelle vous invite à actualiser l’écran.

À ce stade, vous pouvez choisir de modifier ou de dupliquer l’affectation. Si elle n’est plus pertinente, vous pouvez la supprimer ou en créer une nouvelle.

 

 

Chrome - Favoris

 

En haut du navigateur Chrome :

  1. Cliquez sur VMware Horizon.

 

 

VMware Horizon HTML

 

  1. Cliquez sur VMware Horizon HTML Access.

 

 

Connexion à VMware Horizon HTML

 

  1. Nom d’utilisateur = User2Mod4
  2. Mot de passe = VMware1!
  3. Cliquez sur Login.

 

 

Clone instantané WIN10

 

  1. Cliquez sur Win10 Instant Clone 1.

 

 

Préparation du poste de travail

 

Patientez pendant la préparation du nouveau poste de travail et l’application des modifications conformément à l’affectation JMP.

 

 

Poste de travail - VLC

 

Dès que le poste de travail est prêt, examinez l’objet AppStack nouvellement rattaché (VLC media player).  Au cours de ces 6 étapes, vous avez sélectionné un utilisateur, affecté un objet AppStack, appliqué la personnalisation utilisateur UEM en garantissant un workflow reproductible pour les utilisateurs/groupes, Horizon, UEM et App Volumes.

 

 

Déconnexion de Windows

 

Lorsque vous avez terminé d’explorer le poste de travail, déconnectez-vous.

  1. Cliquez sur l’icône Windows.
  2. Cliquez sur l’icône de l’utilisateur.
  3. Cliquez sur Sign out.

 

 

App Volumes

 

En examinant le tableau de bord App Volumes, vous remarquerez que l’utilisateur est à présent affecté à un objet AppStack et signalé comme relié dans IC-Pool1.

 

 

Affectation JMP - Actualisation

 

Si l’affectation JMP a toujours le statut orange, cliquez sur Refresh pour la mettre à jour.

  1. Cliquez sur Refresh.
  2. Cliquez sur User2Mod4_IC-Pool1_My_First_JMP_Workflow.

 

 

 

Workflow JMP

 

L’administrateur accède alors aux données de l’affectation qu’il peut modifier, dupliquer ou supprimer.

 

 

Conclusion


Le Module 4 vous a présenté la configuration requise pour JMP et la console JMP et vous a permis de créer votre premier poste de travail JMP.


 

Vous avez terminé le module 4.

 

Félicitations ! Vous avez terminé le module 4.

Pour plus d’informations sur la plate-forme JMP de Horizon 7, reportez-vous aux ressources suivantes :

Poursuivez avec l’un des modules ci-dessous selon le thème qui vous intéresse.

 

 

 

Comment terminer le laboratoire

 

Pour terminer votre laboratoire, cliquez sur le bouton END.  

 

Conclusion

Merci d’avoir participé aux laboratoires d’essai en ligne VMware. Visitez le site http://hol.vmware.com/ pour poursuivre ce laboratoire en ligne.

SKU du laboratoire: HOL-1951-02-VWS

Version: 20181008-184123