Laboratoires d’essai en ligne VMware - HOL-1911-91-SDC


HOL-1911-91-SDC - Laboratoire express de vSphere 6.7 : Gestion simple et performante à l’échelle

Laboratoire express Présentation de vSphere 6.7 Gestion simple et performante à l’échelle


Bienvenue dans le laboratoire express de vSphere 6.7 : Gestion simple et performante à l’échelle

Nous avons développé des laboratoires express pour vous permettre de découvrir rapidement les produits VMware.

Dans ce laboratoire, vous explorerez les améliorations et nouvelles fonctionnalités de gestion du cycle de vie de VMware ESXi et vCenter Server :

Responsable du laboratoire :

Envie de connaître les autres fonctionnalités de vSphere 6.7 ? Découvrez le laboratoire complet : Nouveautés de vSphere 6.7

Référence du laboratoire : HOL-1911-01-SDC

Le laboratoire complet Nouveautés de vSphere 6.7 se compose des modules suivants :

Si vous suivez un laboratoire pour la première fois, consultez l’Annexe - Instructions concernant le déroulement du laboratoire pour profiter de meilleures pratiques et conseils sur l’utilisation de la console de l’environnement de laboratoire.


Opérations de gestion du cycle de vie


VMware vSphere 6.7 inclut plusieurs améliorations qui accélèrent la gestion du cycle de vie de l’hôte. Les administrateurs gagnent ainsi un temps précieux.

Avant de commencer le laboratoire, nous vous recommandons de prendre le temps d’examiner les nouvelles fonctionnalités et améliorations de vSphere 6.7 développées autour de .


 

Nouvelle interface vSphere Update Manager

 

1.  Lancez le navigateur Google Chrome.

 

1.  Sélectionnez Use Windows session authentication.

2. Cliquez sur Login.

 

Sur la page d’accueil de vCenter Server :

1. Cliquez sur Menu.

2. Cliquez sur Update Manager.

 

1. Cliquez sur Updates.

2. Appliquez un filtre sur le champ ID.

3. Entrez 2018.

Les résultats sont filtrés sur tous les correctifs sortis en 2018.  Vous pouvez aussi appliquer un filtre par version, catégorie, type, etc.

 

 

Update Manager avec mode lié intégré

Avec l’introduction du mode lié intégré dans vSphere 6.7, vous pouvez désormais gérer les instances de Update Manager sur la même interface.

 

 

 

 

Mises à niveau de 6.5 à 6.7

La mise à niveau vers la version 6.7 des hôtes résidant actuellement sur l’hyperviseur VMware ESXi 6.5 s’effectue à une vitesse inégalée. En effet, plusieurs optimisations ont été apportées à cette mise à niveau, dont la suppression de l’un des deux redémarrages généralement nécessaires lors d’une mise à niveau d’hôtes. Auparavant, les hôtes mis à niveau avec Update Manager étaient redémarrés une première fois pour lancer le processus de mise à niveau, puis une deuxième fois à la fin de la mise à niveau. En règle générale, il fallait au matériel de serveur moderne doté de centaines de gigaoctets de RAM plusieurs minutes pour initialiser et exécuter des tests automatiques. Initialiser ce matériel deux fois au cours d’une mise à niveau a un véritable impact. Cette nouvelle optimisation va donc réduire considérablement la durée de maintenance requise pour mettre à niveau les clusters de l’infrastructure vSphere.

Ces nouvelles améliorations réduisent la durée totale de mise à niveau des clusters, raccourcissant le délai de maintenance pour permettre aux équipes de se consacrer à d’autres tâches.

Il ne faut pas oublier que grâce à DRS et vMotion, les applications ne subissent jamais d’interruptions pendant les mises à niveau de l’hyperviseur. En effet, les VM sont déplacées de manière transparente entre les hôtes, selon les besoins.

 

 

Démarrage rapide de vSphere

Qu’est-ce que la fonctionnalité de démarrage rapide ? La fonctionnalité de démarrage rapide permet de redémarrer uniquement l’hyperviseur plutôt que le matériel de l’hôte tout entier, dont POSTing. Utilisée avec vSphere Update Manager, elle accélère considérablement l’application des correctifs et les mises à niveau. Avant de vous réjouir à l’idée de profiter d’une compatibilité en amont potentielle, notez que cette fonctionnalité est disponible uniquement pour les hôtes qui exécutent ESXi 6.7. Même si votre matériel est compatible avec la nouvelle fonctionnalité de démarrage rapide, si vous exécutez une version legacy de ESXi, cette fonctionnalité ne sera pas disponible.

Bien que rare, le redémarrage des hôtes est généralement nécessaire après des activités comme l’application d’un correctif à l’hyperviseur ou l’installation d’un composant ou d’un pilote tiers. Un matériel de serveur moderne doté d’une RAM très importante peut prendre plusieurs minutes pour initialiser un périphérique et exécuter des tests automatiques.

Le démarrage rapide supprime la phase d’initialisation matérielle chronophage en désactivant l’hyperviseur ESXi de manière rationnelle, puis en le redémarrant immédiatement. S’il faut plusieurs minutes au matériel physique pour initialiser les périphériques et exécuter les tests automatiques nécessaires, ce sont ces précieuses minutes que vous économisez en utilisant la fonctionnalité de démarrage rapide. Dans les clusters de grande taille, qui sont généralement résolus un hôte à la fois, il est facile de voir comment cette nouvelle technologie peut raccourcir considérablement le délai nécessaire à la maintenance du Data Center.

De par la nature de notre laboratoire, nous ne pouvons pas faire la démonstration du démarrage rapide car l’hyperviseur ESXi s’exécute sur ESXi.  Cliquez sur cette vidéo pour voir le démarrage rapide en action.

 
 

 

Démarrer avec Update Manager


VMware vSphere Update Manager est un outil qui simplifie et centralise la gestion automatisée des correctifs et des versions pour VMware vSphere et prend en charge les hôtes VMware ESXi, les machines virtuelles et les appliances virtuelles.  

Update Manager vous permet d’effectuer les tâches suivantes :

  1. Mettre à niveau et gérer les correctifs des hôtes ESXi.
  2. Mettre à niveau le matériel des machines virtuelles, les outils VMware Tools et les appliances virtuelles.

vSphere Update Manager est installé et exécuté par défaut dans vCenter Server Appliance. Chaque instance de vCenter Appliance est associée à une seule instance de vSphere Update Manager.


 

Connexion à vSphere Web Client

 

Sur le navigateur Web Chrome, accédez au site de Web Client.  Pour ce laboratoire, vous pouvez utiliser le raccourci dans la barre d’adresse.

  1. Cliquez sur le dossier des signets RegionA.
  2. Cliquez sur le signet RegionA vSphere Client (HTML).
  3. Cochez la case Use Windows session authentication.
  4. Cliquez sur Login.

Vous pouvez également utiliser les informations d’authentification suivantes.

  1. Nom d’utilisateur : corp\Administrator
  2. Mot de passe : VMware1!

Remarque : toutes les informations d’authentification utilisées dans le laboratoire sont répertoriées dans le fichier README.TXT sur le bureau.

 

 

Élargissement de l’espace sur l’écran Chrome à l’aide d’un zoom arrière

 

Le poste de travail du laboratoire est limité à une résolution d’écran de 1 280x800. Il peut être utile d’appliquer un zoom arrière dans le navigateur pour une meilleure lisibilité.

  1. Cliquez sur le menu Options dans Chrome.
  2. Cliquez sur le bouton - pour appliquer la valeur de zoom 90 %.

L’espace d’affichage est alors élargi sans affecter la lisibilité du texte.

 

 

Accès à Update Manager

 

Accédez à l’interface Update Manager.

  1. Cliquez sur l’icône Menu.
  2. Cliquez sur Update Manager.

 

 

Sélection de vcsa-01b.corp.local

 

Nous allons créer une référence sur l’instance vCenter Server vcsa-01b.

  1. Vérifiez que vcsa-01b.corp.local est sélectionné dans le menu déroulant de l’hôte.

 

 

Références et groupes de références

 

Une référence peut être constituée de mises à niveau, d’extensions ou de correctifs.  Chaque référence représente ainsi un assemblage d’un(e) ou plusieurs correctifs, extensions ou mises à niveau.  

Vous avez la possibilité d’assembler des références existantes en groupes de références, dont chacun pourra contenir une référence de mise à niveau par type de référence de mise à niveau et une ou plusieurs références de correctif et d’extension.  L’analyse d’un groupe d’hôtes, de machines virtuelles et d’appliances virtuelles permet d’évaluer leur niveau de conformité par rapport à un ensemble de références ou de groupes de références.

Par défaut, Update Manager contient deux références de correctif dynamiques prédéfinies.

  • Critical Host Patches : vérifie la conformité des hôtes VMware ESXi avec l’ensemble des correctifs critiques.
  • Non-Critical Host Patches : vérifie la conformité des hôtes VMware ESXi avec l’ensemble des correctifs facultatifs.

Nous allons créer une nouvelle référence qui sera utilisée pour analyser un hôte vSphere afin de vérifier qu’il utilise les derniers correctifs.

  1. Cliquez sur l’onglet Baselines.
  2. Cliquez sur l’icône New.
  3. Cliquez sur New Baseline.

 

 

Nouvelle référence

 

  1. Entrez le nom HOL Host Baseline et une description pour la référence.
  2. Dans Description, entrez Host Baseline.
  3. Utilisez la barre de défilement à droite pour afficher le reste de l’écran.

 

 

Définition de la référence (suite)

 

  1. Sélectionnez l’option Patch.
  2. Cliquez sur Suivant pour continuer.

 

 

Sélection automatique des correctifs

 

Cet écran permet d’activer la mise à jour automatique de la référence en fonction de critères que vous sélectionnez.  Vous pouvez utiliser ces options pour réduire le domaine d’application des correctifs ajoutés à cette référence (par exemple, sélectionnez embeddedExi 6.5.0 pour limiter cette référence aux seuls correctifs concernant ESXi 6.5).

Les options permettant d’affiner les correctifs de références sont notamment :

  • Fournisseur
  • Produit
  • Gravité (Critique, Importante, Modérée, Faible)
  • Catégorie (Sécurité, Correctif de bogue, Amélioration, Autre)
  1. Pour notre exemple, nous allons conserver les paramètres par défaut pour mettre à jour automatiquement la référence dès que de nouveaux correctifs sont disponibles. Nous allons aussi conserver le paramètre Any pour tous les critères.
  2. Cliquez sur Next.

 

 

Sélection manuelle des correctifs

 

À partir de cet écran, vous pouvez sélectionner manuellement les correctifs à inclure pour la référence.  Dans la mesure où nous avons choisi de mettre à jour automatiquement cette référence, cet écran s’affiche sans correctif sélectionné.  Si vous désactivez l’option automatique sur l’écran précédent, l’écran actuel répertorie tous les correctifs disponibles, que vous pouvez sélectionner manuellement pour cette référence.

  1. Cliquez sur Next.

 

 

Page « Ready to Complete »

 

Vérifiez les paramètres de la référence de correctif créée avant de terminer l’assistant.

  1. Cliquez sur Finish pour terminer la création de la référence de correctif.

 

 

Retour à l’écran Clusters and Hosts

 

Nous allons à présent associer la référence que nous venons de créer à un hôte. Nous nous assurons ainsi que l’analyse et les actions correctives sont exécutées pour l’hôte.

  1. Cliquez sur l’icône Menu.
  2. Sélectionnez Hosts and Clusters

 

 

Association de la référence de correctif à un hôte

 

 

  1. Développez l’instance vCenter Server vcsa-01b.corp.local --> Data Center RegionB01 --> Cluster RegionB01-COMP01.
  2. Cliquez sur l’hôte esx-01b.corp.local.
  3. Cliquez sur l’onglet Updates.
  4. Cliquez sur Attach.

 

 

Sélection de la référence

 

Dans la nouvelle fenêtre qui s’affiche :

  1. Cliquez sur HOL Host Baseline, à savoir la nouvelle référence que nous venons de créer.
  2. Cliquez sur OK pour continuer.

 

 

Vérification de l’association de la référence

 

Avant de vérifier la conformité de l’hôte avec notre nouvelle référence, nous devons vérifier que cette référence est bien liée, mais aussi identifier son statut actuel de conformité.

  1. Vérifiez que HOL Host Baseline figure dans la liste Attached Baselines.
  2. Vous pouvez constater que le statut actuel est Unknown, statut normal lorsque vous associez une nouvelle référence. Update Manager n’a pas encore analysé cet hôte ni comparé son statut actuel avec celui de la référence.

Dans l’étape suivante, nous allons analyser l’hôte pour déterminer s’il est conforme avec la référence associée.

 

 

Analyse de l’hôte

 

Nous allons à présent analyser cet hôte pour déterminer s’il est conforme avec la référence.

  1. Cliquez sur le bouton CHECK COMPLIANCE.
  2. Un message peut s’afficher dans une barre bleue en haut de l’écran pour indiquer qu’une actualisation est nécessaire. Cliquez sur le lien Refresh pour actualiser l’écran. Ensuite, vous pouvez fermer la fenêtre de message en cliquant sur X.
  3. Observez à présent le nouveau statut de l’hôte.  Il est désormais Compliant. Ce statut indique que l’hôte satisfait les critères de correctif sélectionnés dans cette référence. 

Si l’hôte ne contenait pas tous les correctifs identifiés dans les critères de la référence, son statut serait Not Compliant. Il vous faudrait alors le corriger à l’aide de l’option Remediate.

Remarque : la prévérification est désormais une opération distincte qui permet aux administrateurs de vérifier qu’un cluster est prêt pour une mise à niveau avant d’initier le workflow.

 

 

Vidéo : Mise à niveau des hôtes vSphere via Update Manager

 
 

Utilisez aussi vSphere Update Manager pour mettre à jour les outils VMware sur une machine virtuelle.  La vidéo suivante présente la procédure.

 

Mode lié intégré


Le mode lié intégré de vCenter est le mode Enhanced Linked Mode pris en charge pour vCenter Server Appliance associé à une instance intégrée de Platform Services Controller.  Ce laboratoire est configuré avec le mode lié intégré de vSphere 6.7.

Avec le mode lié intégré de vCenter, vous pouvez regrouper plusieurs instances de vCenter Server Appliance avec plusieurs instances intégrées de Platform Services Controller pour former un domaine. Le mode lié intégré de vCenter n’est pas compatible avec les installations Windows vCenter Server. Il est pris en charge à partir de vSphere 6.5 Update 2 et est adapté à la plupart des déploiements.

Les autres fonctionnalités du mode lié intégré de vCenter sont les suivantes :

  • Aucune instance Platform Services Controller externe pour une architecture de domaine simplifiée par rapport au mode Enhanced Linked Mode.
  • Un processus de sauvegarde et restauration simplifié.
  • Un processus HA simplifié qui supprime le recours à des équilibreurs de charge.
  • Jusqu’à 15 instances de vCenter Server Appliance peuvent être liées selon le mode lié intégré de vCenter et affichées sur une vue d’inventaire unique.
  • Pour un cluster vCenter Server High Availability (vCenter HA), trois nœuds représentent un seul nœud vCenter Server logique. Le nombre de clusters vCenter HA avec le mode lié intégré de vCenter est ainsi multiplié par 10, pour un total de 30 VM.

 

Mode lié intégré (démo)

 
 

 

Conclusion du laboratoire express


Vous avez terminé le laboratoire express !

Merci d’avoir suivi le laboratoire express de vSphere 6.7 : Gestion simple et performante à l’échelle

Envie de connaître les autres fonctionnalités de vSphere 6.7 ? Découvrez le laboratoire complet : Nouveautés de vSphere 6.7

Référence du laboratoire : HOL-1911-01-SDC

Le laboratoire complet Nouveautés de vSphere 6.7 se compose des modules suivants :


 

Comment terminer le laboratoire

 

Pour terminer votre laboratoire, cliquez sur le bouton END.  

 

Annexe - Instructions concernant le déroulement du laboratoire



 

Emplacement de la console principale

 

  1. La zone délimitée par un cadre ROUGE correspond à la console principale. Le manuel de laboratoire apparaît dans le volet affiché sur la droite de la console principale.
  2. Des consoles supplémentaires peuvent être utilisées pour certains laboratoires. Elles s’affichent alors dans des onglets distincts en haut à gauche. Vous pourrez, au besoin, être invité à ouvrir une console supplémentaire spécifique.
  3. Au début de votre laboratoire, le minuteur est réglé sur 90 minutes. Vous ne pouvez pas sauvegarder le laboratoire. Toutes les tâches doivent être effectuées durant la session de laboratoire.  Vous avez toutefois la possibilité de cliquer sur EXTEND pour obtenir un délai supplémentaire. Si vous effectuez ce laboratoire dans le cadre d’un événement VMware, vous avez droit à deux prolongations, pour un délai supplémentaire total de 30 minutes. Chaque clic vous donne droit à 15 minutes supplémentaires. En dehors des événements VMware, vous pouvez prolonger la durée du laboratoire jusqu’à 9 heures et 30 minutes. Chaque clic vous donne droit à une heure supplémentaire.

 

 

Méthodes alternatives à la saisie de données au clavier

Au cours de ce module, vous serez invité à saisir du texte dans la console principale. Outre la saisie directe au clavier, vous disposez de deux méthodes très utiles facilitant la saisie des données complexes.

 

 

Cliquer sur une partie du texte du manuel de laboratoire, puis le faire glisser dans la fenêtre active de la console

 
 

Vous pouvez également cliquer sur du texte et des commandes CLI (Command Line Interface) directement à partir du manuel du laboratoire, pour les faire glisser dans la fenêtre active de la console principale.  

 

 

Accès au clavier international en ligne

 

Vous pouvez également utiliser le clavier international en ligne proposé dans la console principale.

  1. Cliquez sur l’icône en forme de clavier dans la barre d’outils Lancement rapide de Windows.

 

 

Cliquer une fois sur la fenêtre active de la console

 

Cet exemple vous montre comment utiliser le clavier en ligne pour saisir le signe « @ » utilisé dans les adresses e-mail. Sur un clavier américain, le signe « @ » correspond à la combinaison Maj-2.

  1. Cliquez une fois dans la fenêtre de console active.
  2. Cliquez sur la touche Maj.

 

 

Cliquer sur la touche « @ »

 

  1. Cliquez sur la touche « @ ».

Vous remarquez que le signe « @ » a été saisi dans la fenêtre active de la console.

 

 

Invite ou filigrane d’activation

 

Au moment de démarrer le laboratoire, vous remarquerez peut-être sur le bureau un filigrane indiquant que Windows n’est pas activé.  

L’un des principaux avantages de la virtualisation réside dans la possibilité de transférer et d’exécuter une machine virtuelle sur n’importe quelle plate-forme. Les laboratoires d’essai en ligne tirent parti de cette capacité, qui nous permet de les exécuter depuis différents Data Centers. Cependant, ces Data Centers ne sont pas tous dotés des mêmes processeurs, ce qui a pour effet de déclencher un contrôle d’activation Microsoft via Internet.

Rassurez-vous, VMware et ses laboratoires d’essai en ligne sont en parfaite conformité avec les conditions de licence de Microsoft. Le laboratoire que vous suivez est un pod autonome ne disposant pas du plein accès à Internet dont Windows a besoin pour vérifier l’activation. L’absence d’un accès complet à Internet provoque l’échec de ce processus automatisé, d’où l’apparition du filigrane.

Ce problème superficiel est sans incidence sur votre laboratoire.  

 

 

Observer la partie inférieure droite de l’écran

 

Vérifiez que toutes les routines de démarrage ont été exécutées et que le laboratoire est prêt à démarrer. Si l’état affiché est différent de « Ready », patientez pendant quelques minutes.  Si le laboratoire n’est toujours pas à l’état « Ready » au bout de 5 minutes, demandez de l’aide.

 

 

Autoriser vmware-cip-launcher.exe

 

Il peut arriver que le laboratoire soit provisionné avec les paramètres par défaut de Chrome. Dans ce cas, une boîte de dialogue de confirmation telle qu’illustrée ci-dessus peut s’afficher. Pour permettre au lanceur de s’exécuter avec vSphere Web Client (Flash), procédez comme suit :

  1. Cliquez pour sélectionner Always open these types of links in the associated app.
  2. Cliquez pour sélectionner Open vmware-cip-launcher.exe.

Vous pouvez ensuite continuer le laboratoire normalement.

 

 

Réduire les tâches récentes et les objets récents dans vSphere Web Client

 

En raison de la résolution d’écran utilisée pour les laboratoires d’essai en ligne, l’affichage de certains composants de l’interface utilisateur NSX peut être limité ou incomplet dans le cadre de ce laboratoire. Afin de maximiser l’espace utilisable à l’écran, il est conseillé de minimiser les panneaux Recent Objects et Recent Tasks sur le vSphere Web Client (Flash). Pour ce faire, procédez comme suit :

  1. Cliquez sur l’icône en forme d’épingle dans le coin supérieur droit du panneau Recent Objects.
  2. Cliquez sur l’icône en forme d’épingle dans le coin supérieur droit du panneau Recent Tasks.

Cliquez ici pour revenir au laboratoire express Présentation - vSphere 6.7

 

Annexe - vCenter Server Appliance améliorée


Dans vSphere 6.7, toutes les nouvelles fonctionnalités et améliorations ont été développées autour de vCenter Server Appliance.  Il s’agit de la dernière version de VMware vCenter qui offre une installation de vCenter sur Windows.  En plus d’être simple à afficher, la nouvelle appliance dispose d’une nouvelle interface utilisateur plus claire, d’une fonction de surveillance améliorée des services et d’une option de sauvegarde basée sur fichiers.


 

Installation

L’une des principales nouveautés de vCenter Server Appliance concerne la simplification de l’architecture. Exécution de tous les services vCenter Server sur une seule instance avec tous les avantages. C’est désormais possible avec vCenter Server Appliance 6.7. Introduction de vCenter Server avec PSC intégré et mode Enhanced Linked Mode. Examinons plus en détail les avantages de ce modèle de déploiement :

 

 

Migration

vSphere 6.7 est également la dernière version à inclure vCenter Server pour Windows. Les clients peuvent effectuer la migration vers vCenter Server Appliance grâce à l’outil de migration intégré. Dans vSphere 6.7, vous pouvez désormais choisir l’option d’importation des données d’historique et de performance au cours d’une migration :

Les clients connaîtront aussi la durée estimée d’exécution de chaque option pendant la migration. Cette durée varie en fonction du volume des données d’historique et de performance de votre environnement. Lors de l’importation des données en arrière-plan, les clients ont la possibilité d’interrompre et de reprendre le processus. Cette nouvelle fonctionnalité est disponible dans l’interface de gestion de vSphere Appliance. Autre amélioration du processus de migration, la prise en charge des ports personnalisés. Les clients qui ont modifié les ports Windows vCenter Server par défaut ne sont plus bloqués.  

 
 

 

 

Surveillance et gestion

Un grand nombre des améliorations portent sur la surveillance de vCenter Server Appliance. Ces améliorations ont été introduites dès la version vSphere 6.5 et vSphere 6.7 en intègre plusieurs autres. Commencez par vous connecter à l’interface de gestion de vSphere Appliance (VAMI) sur le port 5480. La première chose que nous remarquons est la mise à jour apportée à l’IU Clarity. Vous pouvez aussi constater plusieurs nouveaux onglets dans la partie gauche par rapport à vSphere 6.5. Il existe désormais un onglet dédié à la surveillance. Cet onglet contient des informations sur l’utilisation du CPU, de la mémoire, du réseau et de la base de données. Il contient aussi une nouvelle section intitulée Disks. Les clients peuvent désormais voir chacune des partitions de disque pour l’instance vCenter Server Appliance, ainsi que l’espace disponible et l’utilisation.

 

Il contient aussi une nouvelle section intitulée Disks. Les clients peuvent désormais voir chacune des partitions de disque pour l’instance vCenter Server Appliance, ainsi que l’espace disponible et l’utilisation.

 

 

 

Mode lié intégré (Embedded Linked Mode, ELM)

Le mode lié intégré (ELM) de vCenter est le mode Enhanced Linked Mode pris en charge pour vCenter Server Appliance associé à une instance intégrée de Platform Services Controller.  Ce laboratoire est configuré avec le mode lié intégré de vSphere 6.7.  Avec le mode lié intégré de vCenter, vous pouvez regrouper une instance de vCenter Server Appliance avec une instance intégrée de Platform Services Controller pour former un domaine. Le mode lié intégré de vCenter n’est pas compatible avec les installations Windows vCenter Server. Il est pris en charge à partir de vSphere 6.5 Update 2 et est adapté à la plupart des déploiements. Les autres fonctionnalités du mode lié intégré de vCenter sont les suivantes : aucune instance Platform Services Controller externe pour une architecture de domaine simplifiée par rapport au mode Enhanced Linked Mode.  Un processus de sauvegarde et restauration simplifié.  Un processus HA simplifié qui supprime le recours à des équilibreurs de charge.  Jusqu’à 15 instances de vCenter Server Appliance peuvent être liées selon le mode lié intégré de vCenter et affichées sur une vue d’inventaire unique.  Pour un cluster vCenter Server High Availability (vCenter HA), trois nœuds représentent un seul nœud vCenter Server logique. Le nombre de clusters vCenter HA avec le mode lié intégré de vCenter est ainsi multiplié par 10, pour un total de 30 VM.

 

 

Sauvegardes basées sur fichiers

La sauvegarde basée sur fichiers a été introduite avec la version vSphere 6.5 sous l’onglet Summary. Elle a désormais son propre onglet Backup. La première option disponible au milieu de l’onglet Backup est un planificateur. Désormais, les clients peuvent planifier les sauvegardes de leurs instances vCenter Server Appliance et sélectionner le nombre de sauvegardes à conserver. Une autre nouvelle section pour la sauvegarde basée sur fichiers s’appelle Activities. Une fois la tâche de sauvegarde terminée, elle est consignée dans cette section avec des informations détaillées. Nous ne pouvons pas aborder la sauvegarde sans parler de la restauration. Le workflow de restauration inclut désormais un navigateur pour l’archivage des sauvegardes. Ce navigateur affiche toutes les sauvegardes sans avoir à connaître leur chemin complet.

 

Cliquez sur la vidéo pour regarder une présentation de la planification d’une sauvegarde.

 
 

 

 

Services

L’interface VAMI intègre également un nouvel onglet intitulé Services. Autrefois intégré à vSphere Web Client, il fait désormais partie de l’interface VAMI pour une résolution des problèmes hors bande. Tous les services qui composent vCenter Server Appliance s’affichent ici avec leur type de démarrage, leur intégrité et leur état. Il est également possible de démarrer, d’arrêter et de redémarrer les services, le cas échéant.

Même si les onglets Syslog et Update ne sont pas nouveaux dans l’interface VAMI, ils ont été améliorés. L’onglet Syslog intègre désormais jusqu’à trois cibles de transfert syslog contre une seule auparavant avec vSphere 6.5. L’application de correctifs et la mise à jour ont gagné en flexibilité. À partir de l’onglet Update, vous pourrez désormais sélectionner le correctif ou la mise à jour à appliquer. Vous disposerez également de davantage d’informations, notamment sur le type, la gravité et la nécessité ou non d’un redémarrage. Vous pouvez développer un correctif ou une mise à jour sur la vue pour afficher des informations les concernant. Enfin, l’interface VAMI permet de préparer et d’installer un correctif ou une mise à jour. Cette fonctionnalité était auparavant disponible uniquement à partir de l’interface CLI.

 

 

 

vSphere Client (HTML5)

vSphere Client est une autre fonctionnalité qui a été considérablement améliorée. VMware vSphere prend en charge vSphere Client (HTML5) depuis la version 6.5. Inclus dans vCenter Server Appliance, sa fonctionnalité n’était pas complète. L’équipe vSphere a travaillé dur pour offrir à vSphere Client une parité des fonctionnalités. En se basant sur les commentaires des clients, elle a optimisé et amélioré les workflows. La version vSphere 6.7 intègre aussi la dernière version de vSphere Web Client (Flash). Les nouveaux workflows de la version vSphere Client mise à jour incluent notamment :

 

Certains des workflows mentionnés précédemment ne présentent pas une fonctionnalité complète. VMware continuera à mettre à jour vSphere Client dans les futures versions de maintenance (correctif/mise à jour) de vSphere. Nous avons presque terminé.

Il y a aussi un client en moins. La fonctionnalité IU Platform Services Controller (PSC) (/psc) est à présent intégrée à vSphere Client. Figurant désormais dans le menu Administration, les options PSC se répartissent en deux onglets. La gestion des certificats a son propre onglet , tandis que toutes les autres fonctions de gestion sont intégrées à l’onglet Configuration.

 

 

Outils CLI

La version de l’interface CLI de vCenter Server Appliance 6.7 présente aussi de nouvelles améliorations. La première concerne le repointage via cmsso-util. Bien qu’il ne s’agisse pas d’une nouvelle fonctionnalité, elle n’était pas disponible dans vSphere 6.5 et fait son grand retour dans vSphere 6.7. Elle permet le repointage d’une instance vCenter Server Appliance externe entre les sites SSO d’un domaine SSO de vSphere. Mais le repointage offre également d’autres possibilités.

Les clients peuvent désormais repointer leur instance vCenter Server Appliance entre les domaines SSO de vSphere. Qu’en est-il de la consolidation ? La fonction de repointage de domaine est compatible uniquement avec les déploiements externes exécutant vSphere 6.7. La fonction intégrée de repointage de domaine contient une option de prévérification que je recommande vivement d’utiliser. La prévérification compare les deux domaines SSO de vSphere et consigne les éventuelles divergences dans un fichier JSON de conflits. Vous avez ainsi la possibilité de supprimer ces divergences avant d’exécuter l’outil de repointage de domaine. Cet outil peut migrer les licences, balises, catégories et autorisations d’un domaine SSO de vSphere à un autre.

 

 

 

Outils CLI (suite)

Une autre amélioration de l’interface CLI concerne l’utilisation du programme d’installation cli pour gérer le cycle de vie de vCenter Server Appliance. L’image ISO de vCenter Server Appliance est fournie avec des exemples de modèle JSON. Ces modèles JSON permettent de garantir une cohérence entre les installations, les mises à niveau et les migrations. Jusqu’à maintenant, vous deviez exécuter les modèles JSON un par un à partir du programme d’installation cli et dans l’ordre approprié. Ce déploiement manuel par nœud est désormais supprimé grâce aux opérations par lot qui permettent d’exécuter plusieurs modèles JSON dans l’ordre, à partir d’un seul répertoire et ce, sans intervention. Avant l’exécution, utilisez les options de prévérification sur le répertoire pour vérifier les modèles et l’ordre d’exécution.

 

Cliquez ici pour revenir au module Opérations de gestion du cycle de vie

 

Conclusion

Merci d’avoir participé aux laboratoires d’essai en ligne VMware. Visitez le site http://hol.vmware.com/ pour poursuivre ce laboratoire en ligne.

SKU du laboratoire: HOL-1911-91-SDC

Version: 20190123-214700